L'expérience du lieu

 Espace et corps sont deux notions qui recouvrent presque tous les questionnements dans la conduite créatrice de l’histoire de l’art. Nous proposons de limiter ce vaste champ en nous concentrant sur l’espace, et de manière plus restreinte, en posant la question : « Qu’est-ce qu’un lieu ? » Le lieu est absorbé dans l’espace et y occupe un rôle subordonné. « Il s’agit d’un morceau d’espace » selon Newton, dépourvu de son caractère incommensurable. Le lieu est au paysage ce que l’identité est au portrait. Pour les élèves, s’interroger sur cette notion, c’est décrire leur relation au monde.

 

 

Le présent dossier propose des pistes pédagogiques sur cette « expérience du lieu ». Que ce soit au collège ou au lycée, nous favorisons la pratique des élèves du côté de la recherche, de l’exploration. Les élèves, en situation de problématiser un concept, tentent des réponses qui peuvent mettre en œuvre d’autres procédés que des réalisations bidimensionnelles ; l’espace de la classe peut alors devenir un lieu de réflexion et de création. Comment tenir compte de l’espace dans lequel travaillent les élèves ou dans lequel ils présentent leurs réalisations lorsque celui-ci en est parti prenante ? Que signifie travailler le corps dans une réalisation plastique sans tenir compte du lieu, du contexte où il se trouve ? Au-delà de la sphère de la classe, les élèves évoluent dans différents espaces : ruraux / urbains, intimes / publics, et sont confrontés à des espaces d’exposition où les artistes proposent des œuvres en adéquation avec le lieu où elles se trouvent.

Le travail autour du projet personnel de l’élève l’oblige à tenir compte de ces nouveaux paramètres et interrogations. Il faut trouver une cohérence à l’ensemble de leurs recherches, proposer des pratiques diversifiées : l’installation, les formes provisoires ou éphémères, le happening, les technologies informatiques... C’est, avec les élèves, une manière d’interroger l’espace, le lieu, de décloisonner les champs d’activité.