Réunion des interlocuteurs académiques de documentation, Paris, les 26 et 27 janvier 2009

Réunion des interlocuteurs académiques de documentation, Paris, les 26 et 27 janvier 2009

Comptes rendus des ateliers

Améliorer l'information auprès des documentalistes

La lettre Tic'Edu est publiée 5 fois par an. Comment envisager un complément académique à cette lettre ? Comment se positionne la lettre Tic'Edu par rapport aux autres canaux de communication ? Qui décide de la politique de communication dans l'académie ?

Atelier animé par Nathalie Petit, académie de Montpellier - prise de note assurée par Valentine Favel- Kapoian, académie de Lyon.


Les participants à l’atelier se sont interrogés sur le contenu de l’information à apporter aux documentalistes et le moyen le plus approprié pour la diffusion.

La lettre TIC'Édu

Questionnements
La lettre doit-elle être diffusée auprès des enseignants des autres disciplines ? Auprès des collègues par les documentalistes dans leur établissement ? Auprès des IANTE / IATICE des autres disciplines ? Auprès des coordonnateurs de bassin ?
Propositions
La lettre doit être diffusée de préférence en entier dans le corps de texte du message. La lettre doit être publiée sur les sites académiques ainsi que ses archives, disponibles au format pdf.

Le  "Complément académique"

Questionnements
Le terme de complément académique est -il approprié ? L'actualité disciplinaire académique ne concerne pas toujours uniquement les Tice, ni n'est  exclusivement académique. Quel contenu privilégier ? Il est nécessaire d’éviter la redondance, avec des lettres locales notamment, comme, par exemple, des brèves des docs). Quel est la part de contenu émanant de l'IPR ? Quelle est la validation de l'IPR ?
Propositions

Contenu : Il est nécessaire d’éviter les compléments trop longs, (une page maximum). Sélectionner le contenu : la veille effectuée permet d'adresser  par listes de diffusion des informations à la volée sans attendre les deux mois de délai de publication. Les flux du site académique pourraient y être signalés.
Positionnement : Il est proposé de faire une enquête pour connaître les besoins en communication au sein de l'académie.
Il est essentiel de définir une politique de communication au sein de l'académie qui définirait le contenu.

Conclusion

La lettre TIC'Édu est utile. C'est un bon canal d'information qui commence à se positionner. La diffusion de la lettreTIC'Édu apporte une certaine légitiité au rôle de l'interlocuteur.
Le "complément " académique semble essentiel mais est-ce un bon canal de diffusion académique ? D’une part, les informations locales ne sont pas toujours TICE, d’autre part, des canaux de communication existent dans l'académie (site académique, liste de diffusion, lettre académique existante). La notion « d'info TICE académique » n'est pas toujours adéquate et parfois restrictive.
Propositions
Le complément pourrait être celui du "Mot de l'IANTE / IATICE" qui informe sur des ressources locales ou nationales ou qui donne des conseils techniques, des petits « trucs et astuces ».
Ce complément pourrait évoquer les grands chantiers de l'académie avec validation par les IPR.
Cette lettre académique devrait devenir une  lettre d'orientation TICE.