Communication et Gestion des Ressources Humaines

Brigitte Doriath, IGEN, aborde deux points dans son exposé.

Présentation des choix qui ont présidé à l'organisation de l'atelier :

  • Focaliser sur les points du programme pour diverses raisons :
    • c'est une nouvelle approche : la communication ;
    • c'est une nouvelle matière : la psychosociologie ;
    • c'est un programme largement nourri des remontées de la consultation nationale et des échanges avec les formateurs et concepteurs de supports.
  • Montrer une diversité des approches pédagogiques pour :
    • mettre en évidence l'absence de normes pédagogiques et les limites de la pédagogie inductive ;
    • montrer la forte diversité et les choix en matière de pédagogie ;
    • démontrer l'accessibilité et l'intérêt de ces enseignements pour nos publics.
  • Privilégier l'échange pour avancer, s'approprier le programme et susciter des réactions.
  • Faire ressortir la démarche du professeur devant sa classe, en particulier en didactique : du savoir universitaire à l'enseignement en classe secondaire.

Le programme communication-gestion des ressources humaines

Un premier constat : le programme actuellement en vigueur est trop proche de la terminale professionnelle secrétariat d'où la recherche :

  • d'un positionnement technologique ;
  • d'un élargissement des champs de compétences et des débouchés (BTS assistant, communication des entreprises, DUT GEA option ressources humaines, AES, classes préparatoires.

Un deuxième constat : la série Sciences et technologies de la gestion a pour principal objet l'étude des organisations :

  • la spécialité « mercatique » (marketing) privilégie la relation entre le produit et le marché et donc la relation externe de l'organisation avec ses marchés : c'est le point de vue client ;
  • la spécialité « comptabilité et finance d'entreprise  » se centre sur la production et l'analyse de l'information comptable : c'est le point de vue de l'analyste ;
  • la spécialité «  gestion des systèmes d'information »s'intéresse à la collecte, la mémorisation, la transformation et la communication de l'information numérique afin, avec les moyens techniques adaptés, de fournir à l'ensemble de l'organisation les ressources informationnelles nécessaires à la prise de décision: c'est le point de vue du maître d'ouvrage et du maître d'œuvre ;
  • la spécialité « communication et gestion des ressources humaines » étudie la coordination du collectif humain qu'est l'organisation. Le travail coordonné induit donc la dimension « organisation » de notre programme, le « collectif » induit l'échange d'informations et donc la communication entre acteurs, l'humain nécessitant que l'on porte un regard sur la gestion des ressources humaines : c'est le point de vue humain, collectif.

Cela fonde les quatre parties du programme. Des orientations et des choix ont été faits :

  • une référence continuelle au processus plutôt qu'à l'entité dont l'étude est du domaine du management ;
  • une analyse qui privilégie le groupe, collectif élémentaire et fondamental de l'organisation, introduisant une progression dans les champs d'étude, non seulement par les enrichissements notionnels et méthodologiques mais aussi par une approche plus complexe et plus dynamique des organisations. Si en 1ère, l'étude privilégie le niveau individuel (comportement des individus, communication interpersonnelle, recherche d'information, activités…) le programme de terminale s'intéresse au groupe (notion de groupe, communication au sein des groupes…). Les raisons de cette approche sont multiples :
    • l'approche de l'organisation dans son ensemble ne peut pas se dispenser de la dimension stratégique ;
    • elle nécessite l'aptitude à construire un diagnostic organisationnel ;
    • elle suppose donc un niveau de connaissances, de culture et de maturation que l'élève de lycée ne détient pas, même si le programme de management apporte un enrichissement ;
    • des documents plutôt que des données : en 1ère la recherche d'information et de données est à privilégier, en terminale, la gestion de l'information avec une approche documents plutôt qu'une approche données est à favoriser.

Les supports et ressources de l'atelier seront publiés sur le site du CRCOM : http://www.crcom.ac-versailles.fr/