Travaux académiques mutualisés (TraAM) 2016-2017

Cahier des charges des TraAM 2016-2017

Organisation des TraAM

Le groupe de travail national

Le groupe de travail national est composé :

  • D'un.e Inspecteur.rice général.e;
  • D'un.e enseignant.e référent.e de chaque académie retenue. La.le professeur.e référent.e est à la croisée du groupe de travail académique auquel il appartient et du groupe de travail national ;
  • Un.e expert.e ou un binôme d'expert.e.s du département du développement des usages et de la valorisation des pratiques (DNE A2), chef.fe.s du projet TraAM (groupe national);
  • Des équipes des académies retenues.

Le groupe de travail académique

Le groupe de travail académique, piloté par un.e IA-IPR et/ou un.e IEN-ET ou IEN-EG1 est constitué :

  • D’au moins trois enseignant.e.s qui vont mettre en oeuvre des séquences en classe. Dans le cas des thématiques transversales, les groupes peuvent être constitués d'équipes pluridisciplinaires;
  • Du ou de la professeur.e référent.e, membre du groupe académique. Il.elle est chargé.e de communiquer sur l’avancement des travaux menés dans son académie à l’ensemble du groupe national via les outils de partage et de communication. Il.elle est l'interlocuteur.rice de l’inspecteur.rice responsable du groupe académique et du.de la DAN;
  • D'un.e représentant.e de la cellule académique recherche développement, innovation expérimentation (CARDIE);

Conduite des travaux

Les TraAM peuvent être conduits sur une durée de un à deux ans. Dans les deux cas, l'expert.e proposera un calendrier de travail sur la période choisie.


Une académie peut être « chef de file » dans la conduite du groupe de travail TRAAM si elle a développé une expertise sur le sujet. On s’appuie sur une revue des travaux et expérimentations existantes communiqués par les experts avant le lancement du TraAM. (Agence nationale des usages des TICE, café pédagogique, sites disciplinaires … ) sur une revue succincte de la littérature scientifique et pédagogique concernant la (ou les) thématique.s retenue.s.


Le travail du groupe repose sur la mutualisation. On favorise la dimension collaborative dans le groupe sous tous ces aspects : veille partagée, échanges de pratiques, co-construction de scénarios, retours et analyse des mises en oeuvre sur le terrain, en s'appuyant sur les outils mis à disposition ( Vi@educ, Pléiade, M@gistère, pads ….).


Une attention particulière sera portée à la question des droits d'usages des ressources et des services numériques.

Diffusion et communication

La diffusion et la valorisation des travaux constituent un enjeu de l'animation nationale autour des usages. Elles reposent sur :

  • Un/des supports de communication. Les groupes choisiront les plus pertinents : infographie, carte heuristique, capsules vidéo;
  • Des scénarios pédagogiques publiés sur des espaces académiques ouverts sans authentification pour faciliter la mutualisation via ÉDU’base;
  • Un/des modules de formation sur M@gistère.

La lettre Édu_Num dans ses différentes déclinaisons (disciplinaire, thématique) est un support systématique de diffusion.
La diffusion vise en particulier les équipes académiques, les IAN, les référent.e.s numériques, les animateur.rice.s des ateliers Canopé, les conseiller.ère.s pédagogiques.

Pilotage

Le département DNE A2, pilote de ces TraAM, organise une réunion en présentiel au moins au ministère et des réunions à distance intermédiaires.
La rémunération de l'équipe académique engagée se fera au service fait, en deux temps (au cours du premier trimestre de l'année scolaire et en fin d'année scolaire).
Les référent.e.s doivent participer à des réunions à distance qui permettent de faire des points d’étape nécessaires, garants d’un travail en continu. Les modalités en sont exposées lors de la première réunion. Ces réunions font l’objet d’une information auprès des responsables des professeur.e.s référent.e.s, et de compte-rendus dont une synthèse est mise en ligne sur Éduscol.