Communication et GRH - EcoGest@actu n° 121 - novembre 2013

Le télétravail : où en est-on en 2014 ?

Source : Anact

Encouragé tant au niveau européen que national, le recours au télétravail, malgré une lente progression, ne concerne que 5 à 10 % des salariés en France. En fait, dans notre pays, le travail à distance s'apparenterait majoritairement à du "télétravail gris", c'est-à-dire pratiqué de manière informelle et ponctuelle, en dehors de toute contractualisation. 90 % des chefs d'entreprise disent ne pas connaître les possibilités offertes par le télétravail.

Lien : http://www.anact.fr/web/actualite/essentiel?p_thingIdToShow=35021612

Les métiers qui rendent heureux

Source : Le Nouvel Observateur

73 % des salariés se disent heureux au travail, et ils le sont d'autant plus qu'ils se sentent reconnus dans leur travail par leurs supérieurs hiérarchiques.

Lien : http://tempsreel.nouvelobs.com/le-dossier-de-l-obs/20131023.OBS2248/prof-infirmiere-agriculteur-les-metiers-qui-rendent-heureux.html

Le CIF permet à une majorité de salariés de réussir leur transition professionnelle

Source : Wk-rh

57 % des salariés ont réussi une transition professionnelle 12 mois après un CIF. Bien qu'une majorité d'entre-eux vise une évolution externe, les évolutions internes sont plus faciles à concrétiser. Par ailleurs, sauf pour les ouvriers et les manœuvres qui progressent réellement grâce à ce dispositif, les autres salariés restent en général dans la même catégorie socio-professionnelle à l'issue de leur congé individuel de formation.

Lien : http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/70599/le-cif-permet-a-une-majorite-de-salaries-de-reussir-leur-transition-professionnelle.html

Faible taux d’emploi pour les personnes handicapées

Source : Wk-rh

Les taux d’activité et d’emploi des personnes handicapées sont plus faibles que ceux du reste la population et elles sont plus souvent au chômage. Par ailleurs, les personnes handicapées sont surreprésentées chez les ouvriers et les employés, par rapport à la population active globale. Elles ne sont que 6 % à occuper un poste de cadre contre 18 % pour les non-handicapés. 81 % d'entre elles travaillent dans une entreprise "ordinaire" contre 8 % dans des établissements et services d’aide par le travail.

Lien : http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/70543/faible-taux-d-emploi-pour-les-personnes-handicapees.html

Coacher les salariés comme des sportifs

Source : Le Monde

Fabrice Pellerin, l'entraîneur de nombreux nageurs français de réputation internationale, ne voit pas de différences notables entre le coaching des sportifs et celui des managers. Ses méthodes reposent sur la fixation de micro-objectifs, relativement aisés à atteindre et dont la difficulté va croissant. Les atteindre permet à l'individu de se rassurer, d'apprécier la réussite et de souhaiter retrouver les sensations qu'elle procure. Par ailleurs, pour lui, les échecs ou la singularité individuelle peuvent être source d'innovation.

Lien : http://www.lemonde.fr/emploi/article/2013/10/28/coacher-les-salaries-comme-des-sportifs_3504124_1698637.html

Moins d'accidents du travail et de maladies professionnelles en 2012

Source : Les Échos

Le nombre d'accidents du travail en 2012 a baissé de 4,3 % par rapport à 2011, et a atteint ainsi un niveau historiquement bas de 35 accidents pour 1 000 salariés. Cette diminution, qui touche aussi les maladies professionnelles, est attribuée à la baisse de l'activité économique qui a entraîné une réduction des effectifs salariés.

Lien : http://business.lesechos.fr/entrepreneurs/ressources-humaines/10033431-moins-d-accidents-du-travail-et-de-maladies-professionnelles-en-2012-56344.php

La formation métier, un véritable enjeu de compétitivité

Source : Les Échos

Une démarche de formation doit commencer par une identification de tous les savoir-faire observables propres à chaque métier. Ceux-ci constituent ensuite le référentiel des compétences à partir desquels sont construits des outils de diagnostic utiles lors des bilans des compétences. Les modules de formation sont conçus à partir des besoins ainsi apparus. Il faut tenir compte du fait que l'adulte n'adhère à une formation que si celle-ci est porteuse de sens pour lui, c'est-à-dire si elle lui semble utile.

Lien : http://business.lesechos.fr/directions-ressources-humaines/formation/la-formation-metier-un-veritable-enjeu-de-competitivite-9463.php

Travailler en équipe : 4 signes d'une mauvaise dynamique de groupe

Source : Journal du Net

Quels signes permettent de penser que la dynamique d'un groupe se dégrade, au point de mettre en péril sa productivité ? On peut citer : un esprit de compétition excessif, une trop grande loyauté à l'égard du groupe qui favorise un consensus absolu nuisant à la créativité, le manque de reconnaissance de l'effort individuel et l'attitude négative de l'un des membres.

Lien : http://www.journaldunet.com/management/efficacite-personnelle/dynamique-de-groupe-echec.shtml