Economie - Ecogest@actu spécial 10 ans : les controverses de la mondialisation

En économie, les liens signalés dans EcoGest@actu reflètent à la fois des situations conjoncturelles et des pistes de réflexion sur des évolutions structurelles plus ou moins perceptibles.


À cette aune, les signalements des premiers numéros renvoient à un autre monde, caractérisé par la poursuite de la croissance, la confiance en la mise en oeuvre de l’euro, l’adhésion de la Chine à l’OMC, la préparation du cycle de Doha et la définition des objectifs du millénaire de la CNUCED. En même temps, ils annoncent les désordres de la sphère monétaire (la crise du peso argentin) et financière (la bulle internet).


Le premier lien signalé dans le numéro un

d’Eco-Gest@actu pointe sur un article de la revue de l'OFCE (n° 751 d’octobre 2000) : « L'État pare-chocs, perspectives 2000-2001 pour l'économie française ». Il commence par ces mots” :« La prévision de croissance de l'OFCE est de 3,4 % pour l'année 2000 et de 3,7 % pour l'année 2001. La dynamique vertueuse de croissance enclenchée en France et en Europe depuis 1997 se poursuit » (1). Au même moment, le quotidien « Le Monde » du 1er mars 2001 titre : « Symbolique, le cap du million de chômeurs en moins ». D’autres signalements sont consacrés au passage à l'euro, sur les sites du Ministère de l'emploi et de la solidarité, de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, de l’Ordre des experts comptables, etc.
Novembre 2001 annonce deux tournants majeurs : « L'entrée de la Chine dans l'Organisation mondiale du commerce » (le Monde,13/11/201) et « L'accord sur le lancement d'un nouveau cycle de négociations multilatérales adopté par les 142 pays membres de l'Organisation mondiale du commerce au terme de la conférence de Doha. L'échec de Seattle est effacé. » (Le Monde,16 /11/2001).


Dix ans plus tard,

un premier regard pourrait laisser apparaitre un certain désenchantement. Les objectifs du millénaire sont loin d’être atteints (2), les progrès de la Chine (3) et (4) déstabilisent l’industrie mondiale et risquent de relancer la guerre des monnaies (5), l’environnement pâtit des échecs des sommets de Copenhague (6) et de Cancun. La crise des subprimes a affaibli la croissance des pays du Nord et la confiance dans le système financier. Récemment la crise de l’Euro réduit la crédibilité de l’Union Européenne, et les impacts de la stratégie de Lisbonne et de l’économie de la connaissance n’ont pas encore produit les résultats espérés sur la croissance et sur l’emploi (7).


Cependant cette décennie n’a pas été vaine,

en faisant apparaitre, de manière incontestable, le besoin accru d’une régulation européenne et mondiale, comme en témoignent les derniers signalements d’EcoGest@actu. Face à la crise économique, la France et l’Europe tentent de renforcer les mécanismes de coordination budgétaire européenne (8) et les règles d'équilibre interne (9). Ailleurs, les Sommets du G8, puis du G 20 tentent d’imposer des règles prudentielles plus solides (10), et par exemple, l’encadrement de l’activité des agences de notation (11). Enfin, la prise en compte du développement durable impose une redéfinition des objectifs de la croissance et de ses instruments de mesure (12). Dans ce cadre, certains des engagements du Grenelle de l’environnement commencent à voir le jour, et les réflexions vers une fiscalité écologique progressent, vaille que vaille…(13).


Ainsi, en économie, comme ailleurs, l’action dépend aussi du pouvoir d’indignation de « ceux qui marchent contre le vent ». (Indignez-vous ! de Stéphane Hessel aux éditions Indigène).


Les notes renvoient à des liens tous signalés dans EcoGest@actu

 

Notes


(1) Cette archive est en ligne


(2) PNUD - Les objectifs du millénaire


(3) La Chine, premier exportateur mondial de biens


(4) La Chine est devenue la deuxième économie mondiale


(5) La guerre des monnaies : la stratégie de la FED


(6) Copenhague ou la nouvelle donne climatique international - janvier 2010


(7) Les prolongations de la stratégie de Lisbonne


(8) La France et l'Europe face à la crise économique


(9) La crise de la zone euro appelle des réformes structurelles

(10) Le risque systémique


(11) Le pouvoir des agences de notation


(12) Les suites du rapport Stiglitz-Sen-Fitoussi


(13) La fiscalité écologique