ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

TICE et EPS à Rouen le 23 et 24 novembre 2006

bilan rass rouen
EPS-TICE à Rouen les 23 et 24 novembre 2006

23 et 24 novembre 2006, rassemblement des interlocuteurs académiques EPS à Rouen

Sommaire
Ouverture
Présentation du pôle de compétence EPS de Rouen (Handicap et EPS)
Les missions de la SDTICE (Beatrice Sichez, Yves Druart et Bernard Thivent)
Les exemples d'usages
Ateliers de la première journée
Présentations de pratiques et d'expériences dans les académies
Dartfish : une expérimentation sur le terrain dans l'académie d'Amiens
Ateliers de la deuxième journée
Enquête vers les interlocuteurs académiques
Clôture

Jeudi 23 novembre

Ouverture:

Monsieur CAGNARD, Conseiller TICE auprès de monsieur le Recteur, accueille notre 7ème rassemblement national des interlocuteurs académiques E.P.S. et salue les présences de monsieur Michel VOLONDAT, doyen des inspecteurs généraux d'EPS, de madame et monsieur les inspecteurs pédagogiques régionaux Bénédicte LEMARIE et Pascal KOGUT et de monsieur le Recteur Jean Jacques POLLET.
Il remercie aussi les organisateurs, les participants et nous souhaite la bienvenue.

Après avoir cité en préambule le rapport du groupe de travail de la SDTICE et les 15 mesures en faveur du développement des TICE dans l'éducation nationale, monsieur le CTICE fait état des ENT qui sont en voie de généralisation dans l’académie de Rouen à l'horizon 2007-2008; un bilan est aussi présenté concernant le plan d’action académique en faveur des TICE.

L’académie de Rouen s’appuie sur des dispositifs structurés comme les pôles de compétences disciplinaires pilotés par les corps d’inspection.

La mission TICE dispose aussi d’une assistance technique mise à disposition des enseignants et des établissements scolaires.
Il existe au niveau de chaque établissement, un conseil des TICE.

Intervention de Monsieur Michel VOLONDAT Doyen des Inspecteurs généraux de l’éducation nationale.

Monsieur VOLONDAT précise en préambule, la position de l’inspection générale qui observe avec attention le rôle et les usages des technologies nouvelles en terme de pertinence et de développement.
Il situe le contexte général en s’appuyant sur des données statistiques nationales.

L’E.P.S. peut être déclinée en termes d'élèves, d'enseignants, de supports, de leçons et de certifications.

Les élèves :
5 500 000 élèves sont exposés au « bienfaits » des enseignants d’EPS ; 2 à 3% sont des élèves inaptes ou dispensés. ; 4% sont dispensés aux épreuves du baccalauréat. Les TIC ont permis de connaître ces chiffres avec plus de précision.

Les enseignants :
Enseignement privé et public confondu, les enseignants d'EPS sont au nombre de 40 000 dont 20 000 nouvellement recrutés depuis 20 ans (date du plan informatique pour tous 1985/87). Il faut prendre en compte qu’environ la moitié des enseignants actuels ont fait une demi carrière sans bénéficier des bienfaits des TIC.

Les supports et les contenus :
Toutes les APSA n’ont pas le même statut pour être soumises aux TICE car différemment réceptives. Chaque APSA a ses limites et se contraintes.

Les leçons.
Au cœur de notre métier. 24 000 000 d’heures d’E.P.S. sont dispensées par an ce qui représente 15 000 000 de leçons. Toutes ces leçons ne sont pas atteintes par les TIC, que ce soit avant (pour leur préparation), pendant (pour leur conduite) ou après (pour leur traitement). Nous ignorons le pourcentage de leçons concernées par les TIC.

La certification :
Tout enseignement mérite certification. On trouve des exemples intéressants d’utilisation des TIC pour faire remonter des éléments constitutifs de la certification sous forme de statistique portant sur 1 800 00 notes ou sous notes. Depuis 3 ou 4 ans les académies font remonter ces informations.
440 000 élèves passent le baccalauréat et environ autant pour le BEP et le CAP. Il y a là un plus pour l’institution. Grâce aux TIC on sait maintenant ce que font nos candidats.

Souhaits :
Ces éléments de contexte font l’E.P.S. Monsieur l’inspecteur général souhaite que nos travaux améliorent la qualité des apprentissages et augmente le temps moteur. Il faudra veiller à ce que le temps de contemplation motrice n’augmente pas au détriment du temps d’engagement moteur.
Monsieur Volondat souhaite que nos productions soient une aide aux enseignants et que les TIC permettent d’augmenter le travail de mémorisation des traces de notre enseignement tout en augmentant le rendement des enseignants d’E.P.S. Monsieur l’inspecteur observera attentivement bilan de ces travaux pour le bien de nos élèves et de nos collègues.

Intervention de madame Bénédicte LEMARIE IPR E.P.S. Académie de Rouen.

Madame l’inspectrice remarque tout d’abord une présence fortement masculine dans la salle.
Elle rappelle que nous sommes avant tout des enseignants d’E.P.S. intéressés par les TIC au service de nos élèves.

Ces TIC peuvent être utilisées à trois moments : L’enseignement, l’AS et l’interdisciplinarité.

Le temps d’enseignement :
L’utilisation des TICE doit être un moyen de permettre l’amélioration des progrès en individualisant le du travail. Les TICE doivent aussi permettre la mise en place d’une pédagogie motivante de contrat, de projet et de progrès en utilisant toute la précision que nous offre l’outil informatique.

Le temps d’animation au sein de l’association sportive :
Les usages des TIC permettent une meilleure gestion administrative et comptable ainsi qu’une meilleure gestion des compétitions.

Le temps de l’interdisciplinarité :
Les TIC trouvent une utilisation privilégiée pour l’amélioration des savoirs et des connaissances. L’outil informatique vérifie alors les connaissances en action.
Il s’agit de donner du sens aux apprentissages, faire comprendre l’utilité des NTIC, et donner de la cohérence à l’ensemble des savoirs que l’élève doit maîtriser.

Mme l’inspectrice précise aussi le rôle important des Interlocuteurs académiques dans la formation la création et la diffusion d’outils permettant d'apporter des solutions pour chacun.
Ces outils doivent pouvoir être utilisés par les élèves, favoriser l’intégration des inaptes par la prise d’informations.
L'utilisation des nouvelles technologies doit aussi permettre d'inscrire l’E.P.S. totalement dans le socle commun des connaissances et de compétences (pilier 4) et valider les compétences du B2i.
Par ailleurs, elle souligne que le ministre incite les enseignants à donner aux élèves les moyens les plus efficaces de progresser.

Madame l’Inspectrice remercie les personnes locales qui ont organisé ce séminaire et nous souhaite un bon travail.

Intervention de monsieur Jean Jacques POLLET, Recteur de l’Académie de Rouen.

Monsieur le Recteur inaugure notre rassemblement et nous souhaite la bienvenue en précisant que l’académie se trouve flattée de recevoir notre réunion nationale.

L’évolution des méthodes pédagogiques en E.P.S. passe par les TIC et répond à une recommandation du BO (HS n°6 du 31 août 2000)
« Les technologies d'information et de communication pour l'enseignement sont susceptibles d'améliorer l'efficacité et la qualité de l'enseignement et l'engagement des élèves. Appliquées à l'éducation physique et sportive, elles facilitent une appropriation personnalisée du savoir, par un accès progressif aux processus de formation en autonomie et d'apprentissage individualisé. »

Les TIC en E.P.S. peuvent se décliner en termes de montrer, préparer, se corriger, évaluer.

Montrer : La vidéo numérique offre une source d’images motrices que l’on peut revoir à souhait.

Préparer : les TICE permettent la réalisation aisée de fiches de travail.

S’observer et corriger : la caméra numérique permet par l’autoscopie, de voir ses erreurs et de les corriger. Ceci est particulièrement important pour des adolescents en pleine mutation physique.

Travailler ensemble : les TIC permettent de communiquer avec d’autres disciplines sur un travail commun.

Evaluer : L’informatique est un outil incomparable dans le traitement des notes. Elle permet la création rapide de barèmes, modifiables à volonté. Les nomogrammes en sont une illustration.

Monsieur le Recteur conclut en nous souhaitant de mutualiser nos actions ainsi qu'un travail fécond.

Monsieur Yves DRUART remercie l'ensemble des intervenants et déclare le rassemblement ouvert.

Présentation du pôle de compétences E.P.S de Rouen:

Pierre Leborgne, interlocuteurs académiques de l'académie de Rouen est vivement remercié pour l'organisation sans faille de ce rassemblement. Il précise le fonctionnement du pôle de compétence académie en EPS qui existe depuis 1987. Dix personnes se réunissent mensuellement. Un accent particulier est mis sur la communication et l'information. Il existe sur l'académie de Rouen; un correspondant disciplinaire TIC dans chaque établissement. Un cédérom a été produit et diffusé aux enseignants. Les TIC disciplinaires sont présentes au niveau du Plan Académique de Formation.

Handicap et enseignement adapté en EPS par Benoît Vue:
Informations de la SDTICE
Intervention de madame Béatrice SICHEZ chef de projet au programme « Ressources » à la SDTIC.: Soutien à la production et à la diffusion de ressources numériques.

Madame SICHEZ rappelle les objectifs du programme "ressources" qu'elle pilote.

  • Impulser et orienter la production de ressources numériques. La SDTIC se place dans une logique de demande à partir des demandes issues du SCHENE.
  • Soutenir la réalisation de projets.
  • Veiller à la qualité pédagogique en attribuant un label RIP (Reconnu d'Intérêt Pédagogique)
    Communiquer sur ces ressources et favoriser leur diffusion dans les établissements scolaire et l'enseignement supérieur.
  • Diffusion des ressources au travers de l'opération "Clé USB"
  1. Le bilan du SCHENE:
    Il s'agit d'apporter plus de ressources à usage pédagogique pour les enseignants en repérant les ressources existantes, les besoins et traduire ces repérages en termes d'objets numériques afin de faire des propositions de développement auprès des éditeurs. Consulter les résultats du premier appel à propositions Schene
  2. Le dispositif de soutien.
    La priorité est accordée aux produits issus du SCHENE. Le bilan 2005 fait remonter plus de 60 projets dont 23 bénéficieront du dispositif de soutien. Le dispositif soumet les projets à des expertises, passent ensuite devant une commission qui établit (si le projet est retenu) une convention et des modalités de suivi.
  3. Les labels RIP
    Le nombre de dépôt de demandes pour l'an passé est d'environ 150 à 200. Quarante à cent labels RIP sont accordés suite à expertise. Trente ont été soumis à modifications et 50 à 70 ont été refusés.
    Depuis 1978, seuls 16 logiciels EPS ont bénéficiés du label RIP.
    La commission multimédia a décidé de faire évoluer la procédure RIP en
    - évoluant vers une meilleure communication avec les éditeurs
    - en accordant la possibilité d'accorder le label RIP à des sites Internet.
    Pour l'EPS le thème à retenir serait "Un site Internet traitant de l'EPS au profit de l'EPS"
  4. L'opération "Clé USB" à destination de chaque nouvel enseignant doit permettre de mettre en avant la richesse et la variété des ressources existantes. Les contenus de cette clé de 2Go regroupent des liens institutionnels, des ressources pour enseigner, des exemples d'usages, un espace réservé à l'enseignant et une boîte à outils logiciels. Pour notre discipline, un groupe de travail permettra de faire remonter ses réflexions au cours de ce séminaire.
Intervention de Yves Druart : présentation des évolutions du B2I dans les écoles, collèges et lycées en référence aux nouveaux textes parus au BO du 16 novembre 2006.


Les évolutions peuvent être résumées en quatre points :
- L'harmonisation des domaines de compétences. Ils sont dorénavant identiques pour les trois niveaux "Ecole"/ "Collège"/ "Lycée".
- La recherche d’une adéquation avec les principes du socle commun des savoirs indispensables
- Les compétences à acquérir pour la maîtrise des TIC résultent d’une combinaison de connaissances, de capacités et d’attitudes.
- Les éléments de référentiels proposés donnent une place prépondérante aux aspects citoyens des utilisations des TIC.

Les nouvelles feuilles de position sont maintenant en ligne. Une analyse rapide de celles-ci met en évidence la difficulté, en dehors des approches transversales, de participer aux validations des items dans le cadre de la leçon EPS. Pourtant, l'usage des TICE pour faciliter la mise en projet de l'élève, sollicite des capacités à développer dans le B2I.
S'il n'y a pas de difficulté à trouver des exemples de validation de compétences B2I dans des activités transdisciplinaires (IDD par exemple), il sera utile de repérer dans chaque académie des exemples d'usages des TICE qui permettent cette validation. La mise en ligne de ces exemples peut se faire sur la base disciplinaire (Édu'Base EPS).
Information sur MURENE par Yves Druart

Une harmonisation est en cours de toutes les bases disciplinaires d'Éduscol. Historiquement, l'EPS disposait de trois bases (Image / Tableur / Document). Celles-ci ont été regroupées en une seule, ce qui n'est pas sans poser de problèmes : efficacité des nouvelles recherches, rafraîchissement des fiches etc...
Un atelier travaillera donc sur ce thème lors du rassemblement.

MURENE vient de voir le jour à l'occasion du salon Educatice. C'est un service d’interrogation simultanée des différentes bases de description des ressources numériques du ministère de l’EN. A visiter http://www.murene.education.fr/

Voir diaporama sur l'intervention de Y.Druart

Le rapport du groupe de travail SDTIC sur le développement des TICE par Bernard Thivent

Ce rapport fait diagnostique un essor décisif des TICE en France, encore disparate dans son développement.
Des freins importants subsistent encore à leur généralisation comme "l'inconfort pédagogique et le problème de la formation".

Les 15 mesures proposées pour permettre aux jeunes la maîtrise des TIC sont classées en 5 domaines qui concernent:

  1. Les élèves et les examens
  2. les enseignants et l'encadrement
  3. les collectivités territoriales
  4. la diffusion des ressources numériques
  5. l'aménagement du territoire

Diaporama du document simplifié

Accès document complet

PDA Fin de l'action spécifique par François Gabel
Les exemples d'usages en EPS par Yves Druart

Définir un ou des points forts en EPS d'utilisation des TIC dans des situations d'apprentissage et expliquer en quoi ces dernières se révèlent comme incontournables.
Pour cela il nous faudra identifier des pratiques propices à cette utilisation
Réfléchir à un projet de scénario pédagogique utilisant les TIC
Identifier les cibles pour lesquelles ces vidéos sont destinées
Identifier les messages que nous voulons faire passer.

La production du formulaire devra prendre en compte :

      • La caractéristique de la classe
      • La relation avec les programmes
      • La relation avec le B2i
      • Les points positifs des apports des TIC dans ces séquences.
Ateliers de la première journée
La migration de Nomadeps

La migration du site NomadEPS est en cours de réalisation. Les freins évoqués par François Gabel sont surtout des problèmes de gestion du temps.
L'objectif reste toutefois de terminer l'opération avant la fin de l'année scolaire.

Peignage de la banque de ressources

Un atelier animé par Yves Druart a mis en évidence les points suivants :

  • Dans le site EPS Éducnet revoir la rubrique "Outils de recherche" : la page n'est pas à jour et ne conduit pas à une recherche sur Édu'Base.
  • Actuellement les recherches ne fonctionnent plus depuis le passage des trois bases à une base. Des dysfonctionnements ont été identifiés, en particuliers:
    - les saisies des fiches incomplètes (champs mal renseignés par les moulinettes lors du changement de base)
    - le fait de définir un seul cadre d'utilisation dans la fiche d'interrogation, exclu souvent toutes les fiches visées n'étant pas renseignées dans ce cadre.
  • Le champ "Choix du type de document" est trop limitatif. Par exemple, beaucoup de collègues cherchent des feuilles de calcul qu'ils ne trouvent plus. Avec le lancement des formations PDA EPS dans les académies, il faut pouvoir orienter des recherches sur des outils de type PDA. Donc,
    - le choix "Type de document" serait une entrée obligatoire (plus de "indifférent")
    - Quatre choix "types de document" seraient possible : Image et vidéo / Tableur / PDA / Autre document
    - suivant les choix, les possibilités de sélection seraient différentes. Exemple, pour les images l'internaute n'aurait accès qu'à deux choix, groupe d'activités et APSA etc ..

D'autre part, tirant des conclusions analogues, l'atelier "Echanges" du vendredi propose une solution un peu différente pour accéder plus facilement aux outils PDA
=> Voir le rapport de Fabrice BRUCHON sur l'indexation des ressources spécifiques PDA
Réflexion sur les ressources possibles pour l'EPS dans une future opération « clés USB aux sortants IUFM »

"Le ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a souhaité que chaque nouvel enseignant reçoive, dès son entrée dans la profession, une clé USB qui lui permette de découvrir la richesse et la variété des ressources numériques pédagogiques dans sa discipline.
Pour cette première année, 6000 clés seront produites pour trois disciplines : Sciences de la Vie et de la Terre, Physique-Chimie, Histoire-Géographie et pour l'enseignement primaire dans quelques départements, à titre expérimental.
"

Le groupe émet quelques pistes de réflexion sur le contenu futur de cette clé pour notre discipline :
Bilan du groupe de travail

USAGES des PDA en EPS

Fabrice Bertrand pose le problème de la communication autour des formations et des usages PDA ainsi que de l'inscription de ces formations dans la durée.
Se pose aussi le problème de la négociation de ces formations dans un plan académique.
Concurrence avec les clés USB; quelles retombées sur les pratiques; quelles utilisations par les élèves?

Vendredi 24 novembre
Présentations de pratiques et d'expériences : la parole aux académies
Messagerie professionnelle : l'outil "Passe et suit" (Y.Roland)

C'est un outil de communication fourni par la matice qui permet, à partir des listes de diffusion des adresses EPS, d'avoir une réponse de chaque établissement, réponse que nous pouvons collationner automatiquement dans un fichier xls. => détails


Construction de situations aménagées en image 3D (F.Gabel)

compte rendu prochainement


Développer des procédures d'enseignement intégrant les outils informatiques et les TICE dans le but de favoriser les apprentissages"

Les enseignants d'EPS impliqués dans les TIC depuis de nombreuses années, sont convaincus que l'usage de ces technologies est bénéfique aux élèves, à la discipline et à l'organisation des leçons. L'utilisation des TIC favorise t'elle réellement les apprentissages?

Si les rapports d'inspection éludent à priori ces usages c'est sans doute que le consensus est loin d'être réalisé en particulier sur cette problématique.

Nos réponses sont attendues, autant par l'inspection que par nos collègues.
On peut évoquer alors : le manque de repérage de ces utilisations. Généralement liées à l'image, nos initiatives, respectueuses du droit à l'image, restent internes à nos séances et ne font pas l'objet de diffusions.

Frédéric Guellec pose ouvertement la question:

"Peut-on mieux apprendre en EPS grâce au TICE ?
Ou comment les TICE peuvent-elles favoriser les apprentissages de nos élèves ?
" Voir bilan de l'atelier.


Réflexion sur la conception et l'utilisation des outils PDA (JP.Volzenlogel)

Compte rendu de l'intervention de Jean Pierre Volzengel

Présentation d'un logiciel complet de traitement vidéo :

Après une année d'expérimentation dans l'académie d'Amiens et plus particulièrement au collège Paul Eluard de Noyon (Oise), Bernard DANCOISNE (initiateur et coordonnateur de cette action) nous fait une présentation du logiciel Dartfish en situation scolaire. Ce logiciel professionnel est spécialisé dans l'analyse vidéo et est principalement utilisé par les grandes fédérations sportives pour le sport de haut niveau.

La démarche de cette expérimentation a consisté à vérifier si les outils proposés par Dartfsih étaient adaptés pour une utilisation dans le cadre de l'enseignement de l'Education Physique et Sportive (E.P.S.). Il s'avère que le maniement de cet outil très puissant est également utilisable par des élèves, y compris en collège.

En conclusion, l'intervenant tente de répondre à l'injonction paradoxale de ne pas diminuer le temps de pratique motrice tout en utilisant les TIC dans les leçons. Il propose une modélisation d'une conception de l'E.P.S. qui intègre l'utilisation de l'informatique et de la vidéo. Il adapte la notion de classe mobile à l'E.P.S. et relance l'expérimentation avec l'observation déportée sur P.D.A. en liaison avec Dartfish. 

Consulter cette présentation

Ateliers
TICE et apprentissage animé par Frédéric Guellec
F.Guellec lance une réflexion sur les usages des TICE et le repérage de ceux-ci.
La recherche du couple idéal (outil TICE et activité)... => voir le diaporama pour orienter le débat.
=> Bilan de l'atelier : Mieux apprendre avec les TICE
Travaux personnels et échanges (outils PDA et autres)

Le groupe est constitué essentiellement d'expérimentateurs d'outils PDA en EPS.
Deux axes de réflexions :

    1. Etre plus efficace pour promouvoir et mutualiser les expériences sur l'outil PDA :
      - comment mutualiser le travail de chacun (plateforme)
      - comment faire évoluer Édu'Base pour accéder plus facilement aux fiches concernant l'usage des PDA en EPS.
      => Voir le compte rendu de Fabrice Bruchon (également dans la rubrique "Peignage des banques de ressources")
    2. Les mises en œuvre du programme relatif aux « formations sur les usages des PDA en EPS »
      - bilan sur les formations engagées
      => Voir le compte rendu de Fabrice Bertrand
Atelier Dartfish: quelles fonctionnalités pour une version Education?

Suite à la brillante démonstration de Bernard Dancoisne sur son expérimentation du logiciel Dartfish, un groupe s'est réuni afin de mettre en commun leurs impressions et réflexions sur une évolution de cette application vers une utilisation scolaire. De l'avis général, les fonctionnalités apportées par cette application sont exeptionnelles dans le sens où elles répondent aux attentes de l'enseignant d'EPS.

  1. Les pistes d'évolution :
    - l'ergonomie n'est pas à modifier, mais l'accès au logiciel pourrait se faire à deux niveaux : Novice et Expert
    - le paramétrage de module comme Médiabook devrait être accessible (couleur, logo etc..)
    - pouvoir enregistrer le son de la vidéo dans le module analyse
    - proposer des panneaux de saisies pour le séquenceur plus en relation avec les besoins de l'EPS et simplifier leur création (inaccessible à des "non informaticiens")
  2. Points négatifs qui freineraient sa diffusion:
    - le prix de la licence encore trop élevé (un chiffre de 300€ semblerait raisonnable); Des collègues imaginent plutôt une licence établissement avec une ou deux versions complètes et des licences de bases libres ou à bas prix type "niveau Novice" pour pouvoir utiliser le logiciel sur plusieurs PC (au CDI, analyse accessible aux élèves par exemple).
    - le dungle trop fragile et très "vulnérable" (vol)
     
Pack EPS et les autres logiciels de gestion administrative :

Bilan national des logiciels utilisés en EPS pour la certification des examens de fin de cycles secondaires et la gestion de l'organisation de l'EPS. => voir les statistiques

Résultats de l'enquête "états des lieux EPS" pour l'année 2006 :

Yves Druart présente les résultats de l'enquête menée par Corinne  Martignoni  du "programme qualité" de la SDTICE.

Quelques points importants ont été mis en évidence par Yves Druart :

- il reste une énorme disparité entre les académies au niveau des moyens horaires distribués (2,2 hsa en moyenne par académie). Pour le matériel, il apparait des dotations de PDA, en partie liées aux formations engagées suite à l'action spécifique de la SDTICE "PDA EPS".

- les activités d'interlocuteur et de webmaster sont quelquefois séparées. Certaines académies développent plus particulièrement des actions de formations, les autres actions étant souvent difficile  à développer (équipe restreinte, peu de moyens).

- point positif : on note une augmentation de la diffusion par liste académique de la lettre TIC'Édu et l’utilisation des BAL professionnelles semble en bonne voie.

- enfin, l'enquête sur les propositions de formations TICE et EPS dans les académies, montre  toujours une prédominence  pour l'image et la vidéo, mais également pour le tableur.


Charger le diaporama "Enquête états des lieux EPS"

 
Clôture de notre rassemblement

Notre septième rassemblement national de Rouen se termine non sans que monsieur Cagnard nous ait adressé une dernière fois la parole pour nous féliciter de nos travaux et remercié monsieur Pierre LEBORGNE pour l'organisation associé au personnel du rectorat.

Les animateurs nationaux remercient tour à tour, monsieur le conseiller Tice pour les moyens mis en oeuvre au déroulement parfait de nos deux journées, madame la représentante de l'APAR pour son implication dans l'organisation de l'intendance, madame Françoise LAPEL pour l'organisation matérielle et institutionnelle ainsi que les personnels techniques qui nous ont permis de fonctionner sans l'ombre d'une faille.

Nous remercions aussi l'ensemble des collègues interlocuteurs académiques pour le travail fourni et leur présence assidue.
Enfin, Madame Elisabeth RANSON se propose de nous donner rendez-vous l'an prochain dans son académie et nous l'en remercions.