Calcul des charges de travail individualisées en course longue

Exemple d'utilisation d'un programme informatique pour calculer des charges de travail individualisées en course longue.

 Les TICE comme outil de gestion des données numériques pour préparer et améliorer la conduite et le suivi des leçons

 

Intentions et objectifs visés

  • Sensibiliser les élèves à l’utilisation de l’informatique dans un contexte inhabituel, sorti des salles de classe.
  • A partir d'un test de détermination de la VMA, l’élève doit produire des efforts de course calculés en fonction d’objectifs personnalisés.

Apport des TICE

Le logiciel va produire des tableaux d'allures individualisés pour que chaque élève connaisse la vitesse de course à utiliser afin de gérer au mieux son propre potentiel énergétique.

L’informatique et ses programmes dédiés, apportent un suivi des progrès et une concrétisation du travail réalisé. On retiendra aussi la rigueur portée à l’évaluation et aux propositions de charges de travail due aux capacités de calcul de l’ordinateur qui intervient au niveau :

  • de la détermination du VO2max individuel et de son utilisation ;
  • du calcul des charges de travail individuelles.

En outre, elle conserve la trace des progrès et peut à tout moment rendre compte du travail effectué sans ambiguïté.

Les TICE pour calculer des charges de travail individualisées

Chaque élève a une consommation Maximale d'Oxygène (VO2 Max) qui lui est propre. Le potentiel énergétique de chacun en course longue doit être géré au mieux des capacités de chaque élève. LA VMA (vitesse maximale aérobique) est une traduction en termes de vitesse des capacités aérobies issues du VO2max. Pour travailler de manière contrôlée, à un pourcentage d’utilisation de la VMA, il faut utiliser des calculs individuels, correspondant à chaque élève ou chaque groupe d’élèves. C’est l’objet de logiciel du type de CourseLogic, utilisé ici comme exemple, qui détermine les charges de travail individuelles, de groupe ou par palier atteint au test de Leger sur piste. .

Exemple de plan de travail utilisant un objectif de distance à réaliser :
- courir 2000m à 85% d’utilisation de sa VMA
l’élève xxxXXX situé au palier 11 (VMA de 13,5kmh) courra 2000m en 10’27’’45 en respectant des temps au 200m de 1’02’’75 (si la régularité est souhaitée) à 10,48kmh.

Exemple de plan de travail utilisant un objectif de durée :
- courir 15 minutes à 80% d’utilisation de sa VMA
l’élève xxxXXX situé au palier 11 (VMA de 13,5kmh) courra 2700m en 15’ en respectant des temps au 250m de 1’23’’33 (si la régularité est souhaitée) à 10,8kmh.

Exemple de plan de travail pour un élève situé au palier 6 (tests de Leger sur piste) utilisant un objectif de durée (10minutes) exprimé en rythme pour un travail de régularité sur une piste de 233m à 85% d’utilisation de sa VMA :

L’élève dispose d’un tableau d’allure libellé ainsi

Nom

Tour1

Tour 2

Tour 3

Tour 4

Tour 5

Tour 6

Tour 7

XxXX

1’29’’7

2’59’’5

4’29’2’

5’58’’9

7’28’’6

8’58’’4

160m


Impact au niveau des élèves

L’individualisation des charges de travail, la prise en compte des capacités de chacun sans notion de valeur ou de niveau, la responsabilisation des élèves dans leur travail et leur évaluation sont des facteurs essentiels de réussite en course de durée. Les élèves en sont rapidement conscients et s’investissent plus rapidement dans l’activité.

Ils apprécient la neutralité de l'informatique qui ne porte pas de jugement mais propose des situations adaptées. Il est important que les élèves soient au courant du système mis en place pour l'évaluation et qu'ils l’expérimentent une fois au moins afin qu'ils sachent exactement ce qu'on attend d'eux. Leur travail pourra alors s'orienter encore plus facilement vers leurs objectifs plus personnalisés.

Exemples de travaux ou de fichiers utilisables

Le logiciel CourseLogic