Outil de gestion pour la conduite et le suivi des leçons

L'ordinateur peut prendre en charge tous les calculs délicats, nombreux et répétitifs qui sont souvent des freins à la construction de leçons centrées sur l'élève ou sur des groupes d'élèves de même niveau.

1. Exemples en course longue

a. Les logiciels dédiés :

Ce sont des programmes qui permettent de réaliser des tâches dans un contexte spécifique et précis.
En course longue, ces logiciels établissent des tableaux d'allures différenciés suivant les capacités individuelles de chaque élève ou de chaque groupe d'élèves. Ils utilisent des données de terrain comme la VMA obtenue à partir d'un test de détermination de VO2max. L'enseignant peut alors choisir une intensité ou un volume de travail. Les temps de passages à respecter pour une durée donnée seront calculés automatiquement pour chaque élève qui travaille avec des consignes individualisées. Des impressions sur papier libre composent la leçon.

 

Un autre type de logiciel permet la prise d'informations en direct sur le terrain et le tracé immédiat d'une courbe de régularité d'allure. L'élève peut alors visualiser les effets de son travail juste après son effort ; il est informé de la régularité (ou non) de son allure, de sa vitesse de course et de la distance parcourue. Une notation automatique est alors proposée à l'enseignant si les indices d'évaluations lui conviennent.

 

Enfin pour une partie de la population scolaire ayant un niveau sportif affirmé et ayant ainsi dépassé les exigences scolaires, il existe des logiciels d'aide à l'entraînement qui permettent une grande autonomie dans les constructions et les réalisations des séances de préparation aux compétitions. On citera les logiciels:

  • Permettant l'amélioration du VO2max à l'aide de séances d'entraînement personnalisées respectant une méthode précise.(Méthode des créneaux Giménez et Prédine Faculté de médecine et Faculté du sport de Nancy et logiciel Pic&Base)
  • Permettant de donner une stratégie de l'entraînement aérobie grâce à l'étude des enregistrements de fréquences cardiaques.

b. Le tableur :

Il permet aussi le traitement d'informations diverses. Il est ainsi possible de créer instantanément un graphique qui met en évidence les variations d'allure de la course d'un élève à partir de simple temps de passages relevés régulièrement.

D'autres exemples de feuilles de calculs conçues pour aider à construire des situations d'apprentissage en course de durée sont disponibles sur les sites disciplinaires E.P.S.


2. Exemple en tennis de table  

A partir de données recueillies pendant des rencontres de tennis de table, le tableur aide à analyser les raisons des échanges gagnés et des points perdus.

Il calcule différents indices révélateurs des faiblesses ou des points forts de chacun, particulièrement au niveau de l'efficacité du service et du retour de service.

Il appartient à l'enseignant de relativiser ces analyses en fonction du rapport de force existant entre les deux joueurs

3. Exemple en natation

Des logiciels experts reproduisent les raisonnements de spécialistes de l'activité en utilisant un système à base de règles de connaissances.

A partir d'une étude de résultats issus de tests simples fournissant des indices globaux suffisamment significatifs, ces logiciels situent chaque élève dans un système de référence (quadrants didactiques : Université Henri Poincaré UFR STAPS Faculté du sport de Nancy). Ce système établit un constat et propose un cheminement pédagogique individualisé pour une progression dans la démarche proposée. Cette démarche est le produit d'une formalisation des connaissances didactiques d'un expert dans une activité sportive.

Ces logiciels :

  • Participent d'un mouvement de mutualisation des savoirs didactiques.
  • Constituent des outils destinés à réduire la complexité de la situation pédagogique.
  • Donnent corps à des hypothèses sur les modifications qu'une technologie peut induire dans les processus d'enseignement et d'apprentissage en E.P.S.

Pour cet ensemble de raisons ils invitent à penser autrement le rôle et la fonction de l'enseignant d'E.P.S. tout en ouvrant des perspectives dans la gestion spatiale et temporelle de la situation d'apprentissage.

4. Exemple en sports collectifs

Des logiciels experts, à partir de simples fiches d'observations dressent le bilan des possessions de balles d'une équipe et de leurs utilisations (balle interceptée par l'adversaire, shoot manqué ou shoot réussi) Une démarche pédagogique est proposée à l'enseignant pour, suivant le cas, améliorer la technique de shoot, faire progresser l'équipe dans la conservation du ballon, rendre une défense plus hermétique etc....

5. Exemple en gymnastique

La photo numérique, la vidéo et le multimédia

Comme dans toutes les APSA, en gymnastique, les séquences vidéos constituent un excellent moyen de présenter l'activité.
La préparation de la séance sera plus facile et plus efficace en réalisant des fiches de travail par atelier en exploitant des images de positions clés extraites de vidéos ou photographies pour la réussite d'un mouvement. La photographie, retouchée et/ou annotée si besoin est, vient alors remplacer le dessin parfois maladroit réalisé par l'enseignant.

L'élève acquière également une grande autonomie:

  • Au niveau de la préparation de son mouvement, en puisant dans des banques de données images. Il peut se construire un enchaînement personnalisé adapté à ses possibilités .
  • Au niveau de la réalisation en permettant à l'élève pendant la séance de se voir (autoscopie) en train de réaliser l'exercice demandé, ce qui l'amène, en comparant avec une présentation préalable, à une autocritique constructive pour s'approcher de la réussite.

Un élève inapte à la pratique devient un auxiliaire précieux pour la manipulation de l'ordinateur en se mettant ainsi au service de ses camarades. L'enseignant est libéré des contraintes liées aux démonstrations pour se consacrer à des tâches plus pédagogiques