Jeux sérieux, mondes virtuels

Jeux sérieux, mondes virtuels

5. Exemples : enseignement supérieur

Le point sur les jeux sérieux à l'université

Université de strasbourg

« L'université de Strasbourg (67), en partenariat avec l'école d'ingénieurs ENSIIE, propose, depuis 2011, un module pour les étudiants de master. «Il s'agit de sensibiliser à la conduite de projets en matière de jeux sérieux et de susciter des créations, explique Philippe Portelli, directeur des usages du numérique à l'université. Car les entreprises spécialisées ont du mal à trouver des chefs de projet à la croisée des designers et des informaticiens. »
L'Express Réussir, 01/12/2014
 

A l'université, les vertus pédagogiques des « serious games »

« On connaissait les « serious games » – « jeux sérieux », en français – pour les entreprises ; à l'heure où les questions d'innovation pédagogique se multiplient, de nombreuses universités et grandes écoles utilisent le jeu vidéo pour leurs apprentissages [...] Les établissements utilisent cet outil pédagogique non pas pour remplacer un cours en amphi ou des travaux dirigés mais plutôt comme une ressource pédagogique supplémentaire, au même titre qu'un livre, un texte, une vidéo ou encore un podcast.
En fonction des scores obtenus, le professeur pourra savoir ce qui a été assimilé par un étudiant et à quel rythme. Car, avec le serious game, un élève est évalué en permanence. S'il n'atteint pas le score attendu à l'issue du jeu, il ne peut pas passer au niveau suivant. Il devra recommencer. »

Le Monde, 26/03/2014

Quand l'université française s'intéresse au jeu sérieux

« Les universités françaises explorent le domaine des serious games, ces outils de formation interactifs qui allient jeu vidéo et scénario utilitaire. Deux laboratoires et une revue spécialisée apparaissent en cette rentrée académique 2013 [...]

La revue Sciences du jeu

Le premier numéro de la revue en ligne Sciences du jeu vient de paraître. Avec un comité de rédaction constitué d'universitaires français et québécois, basée au Centre de recherche EXPERICE (Paris 13), la nouvelle revue a pour objectif de développer la recherche en langue française sur le jeu [...]

Laboratoires

Le groupement d'intérêt scientifique Serious Game Research Network, né tout récemment (mai 2013) rassemble une dizaine d'acteurs de la région toulousaine : centres universitaires, instituts de recherche, communauté d'agglomération associés à une société privée leader dans l'édition de serious games (KTM Advance) et à un laboratoire indépendant de recherche et de développement dédié, notamment, à l'étude des jeux sérieux (Ludoscience)

Le Play Research Lab, porté par la chambre de commerce et d'industrie du Grand Hainaut (Valenciennes) en collaboration avec des universités, s'intéresse plus particulièrement à l'évaluation du serious game et de la gamification : évaluation des jeux eux-mêmes, des usagers de ces jeux et des écosystèmes où sont implantées les applications (écoles, entreprises, etc.) [...] »

Thot Cursus, septembre 2013

Jeux sérieux : apprendre en jouant… jusqu’à l’université

«Tant de choses se sont écrites à propos des jeux sérieux ces dernières années qu’il peut parfois devenir difficile de s’y retrouver. Nous tenterons de répondre aux questions qu’une enseignante ou qu’un enseignant est susceptible de se poser lorsqu’il aborde ces dispositifs.

Nous nous intéresserons également aux rapports entre jeu et apprentissage, aux critères pour le choix d’un bon jeu sérieux, à l’évaluation à partir de jeux ainsi qu’aux leçons que les formateurs pourraient tirer de l’expérience des concepteurs de jeux vidéo. »

Usherbrooke.ca 01/2012