Tablette tactile et enseignement

1. De quoi parle-t-on ?

Différentes appellations

Tablette numérique/tablette tactile

Si les deux expressions sont employées pour désigner le même objet, l'expression "tablette tactile" apparaît d'un usage plus courant.
Ainsi une recherche sur Google le 4 mars 2014 donne :
1 370 000 résultats pour l'expression "tablette numérique"
9 790 000 résultats pour l'expression "tablette tactile"

La consultation de quelques-uns de ces résultats montre que l'on parle bien du même objet.

En février 2011 les mêmes requêtes donnaient  un nombre de résultats à peu près équivalent pour les deux expressions, à savoir environ 1 400 000 résultats.

La commission de terminologie, elle a tranché pour l'appellation "tablette tactile"

Tablette tactile
Journal officiel

tablette, n.f.
Forme développée : tablette tactile
Synonyme : ardoise, n.f.
Domaine : Audiovisuel-Informatique/Internet
Définition : Ordinateur portable et ultraplat, qui se présente comme un écran tactile et qui permet notamment d’accéder à des contenus multimédia.

Note : Les noms de marque tels que « iPad » ou « iSlate » ne doivent pas être utilisés pour désigner de façon générale ces ordinateurs.
Voir aussi : écran tactile, ordinateur
Équivalent étranger : pad (en), tablet (en), touch screen tablet (en)

France terme.culture.fr, [consulté le] 21/01/2011

Journal Officiel

Décision n° 13 du 12 janvier 2011, relative à la rémunération pour copie privée
"Art. 4. − Sont éligibles à la rémunération due au titre des articles L. 311-1 et suivants du code de la
propriété intellectuelle les tablettes tactiles multimédia avec fonction baladeur, munies d’un système d’exploitation pour terminaux mobiles ou d’un système d’exploitation propre."

Legifrance.gouv.fr, 28/01/2011

Tablette numérique
Le Figaro

Le Figaro titrait un de ses articles en ligne, le 13/09/2010 "Une déferlante de tablettes numériques" : "Il y a quelques mois, quand Apple lançait son iPad, rares étaient ceux qui prédisaient un avenir radieux à la tablette numérique..."

Le Figaro.fr, 13/09/2010