Accompagnement à la scolarité

Notions

Accompagnement à la scolarité

Remarques préalables

1. Le terme officiel
    La charte nationale retient le terme d'accompagnement à la scolarité.
    Mais on rencontre aussi le terme d'accompagnement scolaire.

2. Deux notions distinctes
    - soutien scolaire
      L'aide est dispensée à l'école, sur le temps scolaire, par les équipes éducatives.
    - accompagnement à la scolarité
      L'aide est dispensée dans un cadre partenarial, sur le temps périscolaire, par des intervenants variés

Apparu dans les années 80, l’accompagnement à la scolarité fait l’objet d’orientations arrêtées au niveau national.

     Définition officielle

Définition de l'accompagnement à la scolarité
"On désigne par "accompagnement à la scolarité" l’ensemble des actions visant à offrir, aux côtés de l’Ecole, l’appui et les ressources dont les enfants ont besoin pour réussir à l’Ecole, appui qu’ils ne trouvent pas toujours dans leur environnement familial et social.
Ces actions, qui ont lieu en dehors des temps de l’Ecole, sont centrées sur l’aide aux devoirs et les apports culturels nécessaires à la réussite scolaire. Ces deux champs d’intervention, complémentaires, à vocation éducative, contribuent à l’épanouissement personnel de l’élève et à de meilleures chances de succès à l’Ecole.
L’accompagnement à la scolarité reconnaît le rôle central de l’Ecole."
p. 2

Charte nationale de l'accompagnement à la scolarité. Mai 2001, PDF, 8 p.
http://www.education.gouv.fr/cel/imagesetdoc/Charte.pdf

Caractéristiques de l'accompagnement à la scolarité
- principes généraux
- objectifs
- bénéficiaires
Voir dans ce dossier "Cadre de référence"
Charte nationale accompagnement

Guide de l'accompagnement à la scolarité. Site du CNDP, PDF, 83 p.
http://www.cndp.fr/zeprep/soutien/textoffs/guide.pdf

Notion d'accompagnateur scolaire
Les qualités et les missions de l'accompagnateur scolaire sont définies dans la "Charte nationale de Voir dans ce dossier "Acteurs"
Accompagnateur

     Pour élargir

Définition de l'accompagnement
"L'accompagnement est une notion récente dans le champ de l'action sociale. Elle succède à la notion de prise en charge. [...]
L'accompagnement mise sur les capacités des personnes à développe leur autonomie : capacités d'initiative, de choix, de construction, de projet. Il est une démarche entreprise conjointement par une personne en difficulté et un ensemble de professionnels coordonnés....
Ce qui domine dans l'accompagnement, ce ne sont plus les caractéristiques intra-individuelles des publics ciblés, mais les interactions sociales dans lesquelles on les invite à s'inscrire tout en les aidant à les maîtriser à leur avantage. On peut, à juste titre, parler de médiation sociale. [...]
Nous sommes dans une action de transformation sociale qui suscite du lien. Autrement dit, l'accompagnement existe dès lors que l'on entend intégrer les citoyens en difficulté et endiguer les phénomènes d'exclusion en mettant en place une logique solidaire fondée sur l'intersubjectivité des personnes.
Fondé sur l'écoute, un dialogue incitatif et une relation confiante, l'accompagnement doit permettre l'émergence du désir, moteur actif de la démarche à entreprendre et permettre à l'autre de trouver des moyens de réaliser ses objectifs individuels".

Dictionnaire de l'enseignement et de l'éducation spécialisés. Paris : Bordas pédagogie, 2003

Point de vue Dominique Glasman
A propos de l'accompagnement scolaire
professeur de sociologie à l'Université de Savoie

Aide apportée gratuitement en dehors de l'école
"L'accompagnement scolaire désigne "l'aide apportée gratuitement, en dehors de l'école, aux écoliers et aux collégiens, parfois aux lycéens, par un prestataire qui n'est pas membre de la famille ; ce prestataire est souvent membre d'une association dans lequel il (ou elle) exerce cette activité soit en recevant une rétribution financière (modeste), soit à titre de bénévole. Si les parents n'acquittent très généralement aucun coût pour permettre à leurs enfants d'accéder à ce service, il leur est parfois demandé une contribution symbolique, destinée à matérialiser leur engagement à encourager voire à suivre le travail scolaire de leur enfant.
Dire que l'accompagnement scolaire est offert en dehors de l'école, ce n'est ni ignorer ni sous-estimer les aides existant au sein de l'école, organisées par elle, à l'initiative des enseignants ou des autorités académiques..." (p. 95)

Une diversité d'appellations
"L'expression "accompagnement scolaire" recouvre [...], concrètement, une grande diversité de propositions faites aux parents et aux élèves. Elles ont en commun à la fois leur caractère gratuit, et leur branchement sur la préoccupation de la réussite scolaire. Les noms sont multiples : "accompagnement scolaire", et plus récemment "accompagnement de la scolarité" sont devenus les termes génériques les plus employés, mais la diversité des appellations des dispositifs mis en place est foisonnante : "aide aux devoirs", "soutien scolaire", "permanence devoirs", "un pour un", "mamies-lecture", "coup de pouce"... (p. 95)

A distinguer du soutien
"Le mot "soutien", bien qu'employé par les acteurs directement en contact avec les enfants et les adolescents, est récusé dans ce contexte par les enseignants et les responsables de l'institution scolaire, car il doit être, à leurs yeux, réservé à une action spécifique, prévue par les textes ministériels, menée auprès d'élèves en difficulté." (p. 95)

Glasman, Dominique ; Besson, Leslie. Le travail des élèves pour l'école en dehors de l'école. Rapport pour le Haut conseil de l'évaluation de l'école. HCEE, 2004, PDF, 151 p.
http://cisad.adc.education.fr/hcee/documents/rapport_Glasman_Besson.pdf

 

Soutien scolaire

Deux notions distinctes
    - soutien scolaire : l'aide est dispensée à l'école, sur le temps scolaire, par les équipes éducatives.
    - accompagnement à la scolarité :  l'aide est dispensée en dehors de l'école, dans un cadre partenarial, sur le temps périscolaire, par des intervenants variés.

Définition du soutien scolaire

Guide de l'accompagnement à la scolarité
"Le soutien scolaire est dispensé dans le cadre et dans le temps scolaire, par des enseignants, à des élèves qui, provisoirement, ou sur une plus longue durée, ont besoin d'une aide personnelle ; le soutien peut prendre la forme de l'aide individualisée, de la remédiation, du tutorat, voire prendre place dans le cadre des études au collège."

Etudes, aides individualisées, tutorat sont des dispositifs mis en place dans le cadre de la rénovation des collèges et des lycées. Ils peuvent se doubler d'aides mises en place dans le cadre de l'autonomie des établissements (aide au travail personnel, SOS maths, etc.).
p. 20

Dominique Glasman
 "Ces dispositifs [d'accompagnement à la scolarité], qui accueillent écoliers et collégiens gratuitement, sont mis en place par des associations, des bénévoles des travailleurs sociaux, bénéficiant de financements locaux ou nationaux. Ce qui est proposé, c'est à la fois des activités préparant l'enfant à profiter de la scolarité (expression, découverte, vocabulaire, etc.) et une aide directe pour la réalisation des devoirs."

Dictionnaire encyclopédie de l'éducation et de la formation. Paris : Nathan Université, 2000

Pédagogie coopérative, tutorat, coaching

"La majorité des élèves estiment qu'il ne leur serait pas possible de se débrouiller seuls pour faire leurs devoirs ; la présence d'une tierce personne leur semble être nécessaire. "
"Selon plusieurs chercheurs, les élèves qui ont la possibilité de partager leur expérience scolaire avec leurs parents sont meilleurs en classe."

Glasman, Dominique ; Besson, Leslie. Le travail des élèves pour l'école en dehors de l'école. Rapport pour le Haut conseil de l'évaluation de l'école. HCEE, 2004, PDF, 151 p.
http://cisad.adc.education.fr/hcee/documents/rapport_Glasman_Besson.pdf

Pédagogie coopérative ou entraide
Dans la sphère de l'Education nationale les termes de pédagogie coopérative ou d'entraide sont préférés à ceux de tutorat dans les contextes des enseignements primaires ou secondaires. Le terme de tutorat, d'origine anglo-saxonne, est plus usité dans le Supérieur.
La notion de pédagogie coopérative a fait l'objet d'une charte élaborée par l''Office central de la coopération à l'école. Ce document d'une page, présente en premier la double finalité de l'école comme devant concourir au développement de la personne et à la formation du citoyen. Le point 3 développe la notion de pédagogie coopérative :
"L'Ecole doit prendre en compte ces finalités, en développant la participation réelle des élèves à toutes les instances de gestion et de concertation. La citoyenneté doit se construire par la pratique, dès l'école maternelle. La démarche coopérative considérant les enfants, les jeunes et les adultes en formation comme des partenaires actifs, " [...]

OCCE : Charte de pédagogie active
http://www.occe.coop/federation/files/ressources/documentpeda/charte.pdf

Tutorat
Le terme de tutorat intervient dès le XIII siècle en Angleterre il recouvre la mission de conseiller, toujours d'actualité.
Tutorat en France :
Le tutorat apparaît en France, sous le ministère d'Alain Savary 1981-1984. Il est définit comme "une relation d'aide pédagogique et éducative à l'élève". Certains y voient quelques risques du fait d'adultes non rompus aux multiples dimensions des apprentissages.
Parmi les objectifs mentionnés :
Le tutorat " Favorise l'articulation entre temps de travail scolaire et temps de travail extra-scolaire, ... l'articulation entre le projet de l'élève et le projet de l'établissement"
Trois types de relations : duelle élève-adulte, groupale de dix à douze élèves avec un adulte, élève jeune-élève plus âgé.

Dictionnaire encyclopédique de l'éducation et de la formation. Paris : Nathan Université, 2000

De nouvelles configurations pédagogiques ?
Philippe Maubant, maître de conférence au département des sciences de l'éducation à l'université de Rouen fait le point sur les différents "dispositifs dans et hors l'école"
Il introduit la notion de tutorat en ces termes : "La médiation, effet de mode ou nouvelle conception pédagogique? "
Sous la notion de médiation cet enseignant fait intervenir celle de "processus de tutelle" sous l'égide du psychologue JS Bruner. Celui-ci tend à prouver que l'acte d'apprendre est un processus social fait "d'interactions entre l'adulte et l'enfant dans un souci de parité et de mutualité"... Une formule vient synthétiser le propos : "Tout faire pour que l'autre fasse"

Maubant, Philippe. Dispositifs dans et hors l'école
http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/act_educ/education/apprendre/ecole_p3.htm

Coaching scolaire
De l'accompagnement scolaire au cours particuliers et enfin au coaching scolaire les exigences ne sont pas équivalentes. Dans le premier cas il s'agit plutôt de maintenir l'élève dans le système scolaire jusqu'à son intégration professionnelle, dans les autres cas il s'agit de la réussite à l'examen jusqu'à plus ample investissement pour l'avenir. Le coaching prend en compte les difficultés de l'élève, propose des méthodes pour y pallier et propose des choix de filières.

Point de vue de Dominique Glasman
Dominique Glasman, dans le rapport  "Le travail des élèves pour l'école et en dehors de l'école" consacre 6 pages à cette notion (p. 91-97)

"Venu du monde du sport et du monde de l'entreprise, le "coaching" a fait son apparition récemment en France à la périphérie de l'école sous le nom de "coaching scolaire". [...]

"Ce qui est visé par le coaching semble reposer avant tout sur une position "méta", de distance à soi-même, de sortie provisoire de soi afin de se construire. Il s'agit au fond de se faire l'artisan de soi, le producteur conscient de sa propre vie, le maître de sa destinée. Et, pour cela, de mettre – grâce au coach – tous les atouts de son côté. Comme il faut aller vite, car les décisions importantes ne supportent pas nécessairement un long délai de maturation, le coach aide le jeune à accoucher de lui-même. L'argument de la rapidité des effets est mobilisé." (p. 92)

[...] Il serait regrettable qu'une réserve de bon aloi empêche de voir, à travers le coaching, les signes supplémentaires du changement de statut des individus dans notre société et de ses retombées sur les relations au sein de la famille ; d'autant plus que, si cela se vérifie, il est difficile d'imaginer que cela n'aura pas de conséquences sur le système scolaire et les modes de transmission du savoir. (p. 94)

Glasman, Dominique ; Besson, Leslie. Le travail des élèves pour l'école en dehors de l'école. Rapport pour le Haut conseil de l'évaluation de l'école. HCEE, 2004, PDF, 151 p.
http://cisad.adc.education.fr/hcee/documents/rapport_Glasman_Besson.pdf

Temps scolaire, périscolaire et extra-scolaire

Circulaire relative à  l'aménagement des temps et des activités de l'enfant
"1.2. L'aménagement des différents temps
La politique d'aménagement des temps et des activités de l'enfant implique une réflexion globale sur l'équilibre entre temps scolaire, périscolaire et extra-scolaire. En dehors du temps des apprentissages scolaires, qui relève de la responsabilité de l'éducation nationale, on peut en effet distinguer deux temps pour l'organisation d'activités :
- le temps périscolaire, immédiatement avant ou après l'école, c'est à dire :
. le temps du transport scolaire,
. la période d'accueil avant la classe,
. le temps de la restauration à l'école,
. après la classe, les études surveillées, l'accompagnement scolaire, les activités culturelles ou sportives,
. le mercredi après-midi ;
- le temps extra-scolaire situé en soirée, le mercredi lorsqu'il n'y a pas classe, en fin de semaine et pendant les vacances."

Circulaire interministérielle n° 98-144 du 9 juillet 1998
BO 29 du 16/07/1998

Serge Pouts-Lajus
"Périscolaire, parascolaire, accompagnement ou soutien scolaire ou à la scolarité, aide aux devoirs, veille éducative, les mots pour le dire ne manquent pas. Derrière la diversité des formulations, ce qui est en jeu, c’est la réussite scolaire. Pour l’atteindre, il faut des enseignants nombreux et bien formés ; mais cela ne suffit pas car le métier d’élève ne se limite pas à la participation aux cours. Dans cette arrière-boutique, dans ce back-office où l’élève fait ses devoirs, apprend ses leçons ou prépare un dossier, se joue une grande partie de ses chances de réussite, peut-être même la plus grande. S’en occuper sérieusement en apportant de l’aide aux élèves qui en ont besoin, c’est aussi se donner les moyens de garder le cap sur cette utopie : la réussite scolaire pour tous. Un sujet d’importance donc pour lequel la contribution des TIC est attendue.

L’adjectif périscolaire est utilisé pour qualifier, soit un temps, soit des activités qui sont en relation, par le contenu ou par le contexte, avec le temps ou les activités considérés comme strictement scolaires. On parle ainsi de temps périscolaire pour désigner le temps que l’élève passe à l’école en dehors des cours obligatoires : accueil du matin et du soir, déjeuner, ateliers distractifs ou culturels du temps de midi, études et autres permanences. On parle d’activité périscolaire pour désigner une activité de l’élève qui peut se réaliser hors du temps scolaire et hors du contrôle direct de l’enseignant mais qui est directement liée dans son contenu à une tâche scolaire : devoirs et leçons, révision, recherche documentaire et réalisation de dossiers, préparation aux examens, lectures recommandées, etc.

Le domaine des activités périscolaires dont il sera question ici a pris dans l’éducation primaire et secondaire, au cours des vingt dernières années, une importance croissante. Les travaux des sociologues ont montré que l’environnement périscolaire de l’élève, dont la famille est le principal acteur, jouait un rôle souvent plus déterminant pour la réussite à l’école que l’école elle-même. Pour prévenir et réparer les effets de l’échec ou du décrochage scolaire, l’institution éducative peut vouloir être son propre recours. Beaucoup d’établissements scolaires offrent à leur élèves, dans le cadre de programmes locaux ou nationaux, des dispositifs d’aide individualisée ou d’études encadrées."

Périscolaire : un nouveau champ d'usages pour les TICE. OTE, 2003
http://www.txtnet.com/ote/periscolaire.htm