Baladodiffusion et enseignement

2. Place dans l'éducation et intérêt pédagogique

Intérêt pédagogique

Typologie des usages

astd.org

Essai de typologie / Eva Kaplan

Dans son article "Trend: Podcasting in Academic and Corporate Learning", Eva Kaplan dénombre sept façons d'utiliser la baladodiffusion dans l'enseignement :

> Assist auditory learners
> Provide another channel for material review.
> Assist non-native speakers
> Provide feedback to learners
> Enable instructors to review training or lectures.
> Replace full classroom or online sessions when content simply requires delivery.
> Provide supplementary content or be part of a blended solution

ASTD, 2005

eclec-tic

Jean-François Dupuis présente les suggestions proposées par Eva Kaplan qui lui semblent les plus intéressantes, sur le blog Eclec-tic.
Réécouter un cours ou une conférence.

En enregistrant les cours ou conférences en balados, tous les étudiants pourront bénéficier de la baladodiffusion. Si un étudiant manque un cours ou est tout simplement distrait durant l’explication d’un concept important, il peut consulter le balado du cours et ainsi revoir ce qui fut manqué ou mal compris.

Améliorer la compréhension des étudiants étrangers

Encore une fois, la baladodiffussion est utilisée afin de réviser un cours ou une conférence. Cette fois, son utilité est pour les étudiants qui ne sont pas très à l’aise avec la langue d’enseignement. Donc si l’enseignant enregistre ses cours sur baladodiffusion, l’étudiant qui a de la difficulté à suivre dû à ses difficultés de compréhension du langage utilisé, peut réécouter autant de fois qu’il veut le cours auquel il a assisté.

Permettre à l’enseignant de s’autoévaluer

En plus des étudiants, la baladodiffusion peut être très utile pour les enseignants. L’enseignant peut écouter les cours qu’il a enregistrés sous forme de balados afin d’analyser son enseignement. Il obtient ainsi une évaluation constante afin d'améliorer les points faibles de son enseignement. Cette façon d’utiliser la baladodiffusion pourrait être également intéressante pour les institutions collégiales ce qui leurs permettraient d’évaluer leur personnel enseignant.

Remplacer une partie d’un cours

La plupart du temps, l’apprentissage nécessite des interactions, des périodes de questions, des exercices… mais parfois, l’enseignant doit seulement présenter de l’information au cours d’une présentation orale, d’une conférence… La baladiffussion peut alors permettre à l’enseignant de sauver du temps en classe puisque les étudiants pourront consulter ces informations sur leur ordinateur à la maison. Le professeur disposera ainsi d’un peu plus de temps en classe pour répondre aux interrogations des élèves.

Utiliser comme matériel supplémentaire

Au même titre que des lectures à faire après un cours, un enseignant pourrait demander à ses étudiants de s’abonner à la baladodiffusion de son cours et d’écouter les balados reçus chaque semaine. Les balados pourraient complémenter les lectures et aider les étudiants qui apprennent plus facilement oralement."

Eclec-tic (Université de Montréal) 25/05/2006

Quel temps de préparation ?

profetic
Concevoir une seule séance de travail d'une durée de 60 minutes d'un scénario peut nécessiter jusqu'à 30 heures de préparation

Dans cet article, l'enseignante de l'université du Québec à Trois-Rivières analyse pas à pas sa démarche pédagogique qui utilise la radio et Internet pour l'apprentissage d'une langue.
Outre les défis, notamment de maîtrise face à la technologie, elle précise le temps nécessaire pour la conception du matériel pédagogique :
« concevoir une seule séance de travail d'une durée de 60 minutes d'un scénario peut nécessiter jusqu'à 30 heures de préparation » [...] A lui seul, le souci de rendre un apprentissage signifiant sous-tend des principes : un  « ancrage sur des connaissances antérieures, une forte contextualisation initiale, une structuration hiérarchique, une gestion métacognitive ».

Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, déc. 2006
Université du Québec à Trois-Rivières. Profetic.org

Quel impact sur la réussite scolaire ?

 la documentation française

Réussir l'école numérique
Rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous, député des Yvelines, sur la modernisation de l'école par le numérique. Remis le 15 février 2010. La mission Fourgous propose 12 priorités concrètes déclinées en 70 mesures pour réussir l’école numérique en 2012.
Sur le site de la Documentation française
Version téléchargeable PDF, 328 p.

La mesure 28 concerne la baladodiffusion
Généraliser la baladodiffusion et la visioconférence pour favoriser la pratique orale des langues en cohérence avec les objectifs du Socle commun, du brevet informatique et internet (B2i) et du cadre européen commun de référence des langues (CECRL).

Le rapport souligne les avantages de la baladodiffusion, en se référant à différents travaux de recherche

La baladodiffusion comme démultiplicateur du temps de parole

« Les Tice, et notamment la baladodiffusion, offrent une démultiplication du temps de parole : cet outil nomade facilite l’entrainement à la compréhension et à la communication orales [...]. Les élèves peuvent s’enregistrer, réécouter, réaliser des interviews… L’enseignant place sur le MP3 des fichiers : l’élève peut ainsi, de manière autonome, avancer à son rythme et revenir sur ce qu’il n’a pas compris [...] l’usage de cet outil numérique augmente le temps de parole de chaque élève pendant l’heure de langue mais aussi à la maison. Il est possible d’inclure l’oral dans le travail personnel, tant en compréhension qu’en production...»
p. 152-153

Le numérique permet un apprentissage individualisé et plus performant

« les outils et ressources numériques permettent aux élèves de pratiquer les langues étrangères à leur propre rythme... et de recevoir des commentaires personnalisés. La variété de ressources disponibles permet au professeur de pouvoir répondre aux besoins spécifiques de chaque élève. [...] Les sollicitations continuelles du logiciel permettent d’immerger l’élève dans un bain de langue et de faciliter ses progrès. Les Tice permettent également un travail en autonomie et en libérant l’enseignant des tâches répétitives, la baladodiffusion fait gagner du temps qui peut être investi dans le suivi individualisé des élèves... »
p. 153-154

L’interactivité pour apprendre à l’élève à s’autoévaluer

« des autoévaluations régulières et l’observation des progrès accomplis favorisent le développement de la confiance en soi, l’autonomie et accroît la réussite des élèves. Grâce aux logiciels variés, la baladodiffusion, la classe nomade, l’ENT… les Tice permettent de proposer aux élèves, à tout moment, des auto-évaluations : l'élève qui travaille sur un cédérom éducatif obtient ainsi instantanément une correction à l'exercice qu'il effectue et n'est pas contraint d'attendre que son professeur soit libre pour lui demander si son exercice est juste. Avec les outils numériques, les élèves peuvent travailler seuls sans que leur enseignant soit en permanence derrière eux. »
p. 172

Le lecteur MP3, support numérique favoris des élèves, permet de réaliser une continuité des apprentissages dans l’espace.

« Le lecteur MP3 est tout aussi populaire auprès des jeunes que l’était le walkman il y a quelques années : 65% des 12-17 ans en étaient déjà équipés en 2008 et ce taux progresse à pas de géant. [...] La baladodiffusion permet d’appliquer réellement le "anyone, anytime, anywhere" de la fin des années 90 : la continuité pédagogique est possible non seulement dans le temps, mais également dans l’espace. Il représente en cela une aide dans la lutte contre la fracture numérique. »
p. 200-201

La balado permet une individualisation des apprentissages pendant et hors temps scolaire, et une augmentation de l’interactivité pendant le cours.

« Le lecteur MP3 permet le lien entre tous les espaces où se situe l’élève, que ce soit dans la classe, à son domicile ou dans les transports. En classe, il installe plus d’interactivité dans le déroulement du cours : grâce à son ordinateur portable, l’enseignant peut sonder régulièrement les élèves équipés d’un Ipod, Iphone... Il peut effectuer des tests, avoir un "feedback" instantané et ainsi adapter son cours. L’apprentissage sur le terrain (lors de travaux pratiques dans des zones "naturelles"…) est également facilité. En dehors de l’école, les élèves peuvent réviser le cours sur ce même support et l’écouter autant de fois qu’ils le souhaitent. [...]
Les élèves peuvent compléter leurs cours en téléchargeant des podcasts proposés par leurs professeurs ainsi que des ressources disponibles dans des espaces spécialisés. Tous les élèves ont donc accès aux mêmes informations, à tout moment. Le but est de permettre à l’élève de travailler ses cours où il veut, quand il veut et à son rythme. La première conséquence, observée par les enseignants a été l’augmentation de l’attractivité de l’apprentissage. En effet, le fait que cette technologie soit à la mode est gratifiant pour les élèves. [...] les élèves "recherchent mieux, lisent plus et écrivent mieux" et améliorent leurs méthodes d’apprentissage. »
p. 201-203

newscientist

Source : New Scientist

Une étude au titre provocateur : Les  podcasts peuvent-ils remplacer les professeurs ?
Can podcasts replace professors ? -  Par Dani McKinney, psychologue à l’université Fredonia (New York)

Télécharger ses cours : iTunes aide à la réussite scolaire ?
"En 2007, Hubert Dreyfus constate une baisse sévère de la fréquentation de ses cours, alors que le téléchargement de son enseignement est disponible sur iTunes. Mais en contrepartie, il a remarqué que les étudiants suivant en podcast son cours auraient obtenu de meilleurs résultats à leurs examens... C'est également la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs qui ont examiné la tendance généralisée à l'usage du podcast auprès des étudiants… "

ActuaLitté,27-02-2009

iTunes U permet aux étudiants d’obtenir de meilleurs résultats
"Afin de tester l’hypothèse selon laquelle les étudiants qui téléchargent un cours en version Podcast obtiennent de meilleurs résultats, McKinney a scindé en deux un groupe de 64 étudiants. Un premier sous-groupe a assisté au cours et a ensuite reçu une version PowerPoint de ce cours. Le second sous-groupe a quant à lui assisté au cours mais a pu télécharger le podcast (l’audio a été synchronisé à la présentation PowerPoint).
Les étudiants qui ont pu télécharger le podcast ont obtenu en moyenne la note C (71 bonnes réponses sur 100), alors que les étudiants à qui l’on avait donné la version papier du cours n’ont obtenu en moyenne que D (62 bonnes réponses sur 100). Une différence est également apparue entre les étudiants qui n’ont écouté qu’une seule fois le podcast et ceux qui l’ont écouté plusieurs fois (77 bonnes réponses sur 100).'

Moovie.fr, 19/02/2009

Un podcast vaut mieux que l'assiduité aux cours
"Ce mode de transmission d'information permet, contrairement à une conférence physique, de réécouter les passages difficiles. Et donc de mieux prendre des notes et d'assimiler le message. "Ce n'est pas tant le podcast, que ce que vous faîtes avec", précise la chercheuse, interviewée par le New Scientist. [Il ressort de cette étude] que la passive écoute d'un document audio ou vidéo n'est pas efficace : il faut que l'utilisateur soit actif..."

L'Atelier, 20/02/2009

A nuancer toutefois…

The authors are very cautious with their conclusions
"In the results section an initial t-test revealed that the students in the podcast condition scored significantly higher on the exam in session two than the students in the in-class lecture. Only with further analysis it was discovered that those who took notes during the podcast were responsible for this significant difference. The others did not differ significantly with the in class lectures."

Shockmd.com, 10/02/2009

La prochaine étape...
"La prochaine étape de la chercheuse est de conduire une expérience similaire sur ce matériau de cours, mais durant un laps de temps plus long. Afin de déterminer si l'outil reste efficace, une fois l'engouement premier de la nouvelle technologie passée chez l'utilisateur."

L'Atelier, 20/02/2009

_________________

Intérêt de la baladodiffusion pour l'enseignement des langues

Voir dans ce dossier : Usages de la baladodiffusion dans l'enseignement secondaire / langues vivantes
Intérêt pour l'enseignement des langues

Quels apports dans l'enseignement supérieur ?

revue internationale des technologies en pédagogie universitaire
La baladodiffusion en éducation : mythes et réalités des usages dans une culture mobile

Recherche réalisée auprès d’étudiants provenant de trois facultés – Faculté de l’aménagement, Faculté des arts et des sciences et Faculté de pharmacie– et inscrits à des cours de design industriel, de pharmacie, de langue italienne, de langue anglaise et de communication.
"La majorité des étudiants [...] interpellés considère cette technologie surtout et avant tout comme un moyen de divertissement qui leur permet d’occuper les moments d’attente et surtout de déplacement. [...]
Cependant, ces mêmes itinérants technologiques, ces amateurs de vagabondage informationnel et communicationnel ne semblent pas apprécier l’itinérance informationnelle quand il s’agit d’apprendre des contenus disciplinaires. [...]
Si les étudiants ont largement dépassé certaines des attentes en faisant preuve d’ingéniosité dans leur usage académique du baladeur, ils le considèrent avant toute autre chose comme un outil pour stocker les contenus pédagogiques (y compris les capsules préparées par les professeurs) plutôt que comme un support pour un apprentissage en mobilité. Sauf pour quelques exceptions, le modèle du "learning anytime and anywhere" ne semble pas aller à la rencontre des modes d’apprentissages mis en place par les étudiants eux-mêmes.
Les étudiants ont par exemple utilisé leur baladeur comme une clé USB pour transporter leurs travaux scolaires, comme un magnétophone et comme un dictaphone (enregistrement de cours et de mémos vocaux personnels afin de réviser de la matière). Au besoin, ils ont aussi consommé les contenus académiques livrés en baladodiffusion, mais la tendance générale est une consommation non mobile de ces mêmes contenus."
p. 52-53

Caron, André H., Caronia, Letizia ; Weiss-Lambrou, Rhoda. "La baladodiffusion en éducation : mythes et réalités des usages dans une culture mobile". Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire. Vol. 4, n° 3, 2007
Télécharger la recherche PDF, 16 p.

educnet

Table ronde "Développement, enjeux et perspectives, valorisation des contenus
Table ronde animée par Jean-Michel Catin (rédacteur en chef du pôle Enseignement Supérieur et Recherche de L’AEF)

Séminaire SDTICE "Production et diffusion pour objet numérique nomade dans l'enseignement" -
22, 23 et 24 janvier 2007 - Voir le podcast sur le site du CERIMES
voir le film en ouvrant RealPlayer
télécharger la vidéo mpeg4

Intervention de Michel Moreau (Sdtice)
Comment inscrire la baladodiffusion dans le projet d'établissement ?

Caractéristiques d'un projet TICe.
Typologie des projets TICe.
Le projet TIC de l'établissement et les projets TICe
La Baladodiffusion comme projet TICe dans la politique d'un établissement.
Projets TICe, Lolf, indicateurs, bilan et expertise.
Voir le podcast sur le site du CERIMES
voir le film en ouvrant RealPlayer
télécharger la vidéo mpeg4

Intervention de Gilles Bertin (UNR de Lyon)
Quelques projets en Rhône-Alpes à Lyon et Grenoble

"- Les établissements sont les acteurs principaux de production des contenus pédagogiques. Ils apportent plus de souplesse à l'enseignement et plus d'autonomie à l'apprentissage.
- Ces contenus sont valorisés par des sites métropolitains ou régionaux tels que ceux des UNR ou des futurs PRES à qui ils donnent de la visibilité sur le net.
- Ces contenus sont ouverts aux réseaux thématiques (UNT) et en direction de la société (CSTI, Universités populaires numériques ?)
- L'ENT : le broadcast du podcast. En sens inverse, les ENT des établissements sont d'importants vecteurs de diffusion vers les étudiants des contenus des UNT.
- Conclusion : La baladodiffusion étire le territoire de l'université et des PRES à la fois à l'échelle du monde francophone et du monde non universitaire. Elle ouvre l'université française, la désenclave sur le territoire numérique, en fait un acteur éditeur sur le web, la valorise."