Bibliothèques numériques

7. Bibliographie-Webographie

Publications 2009

Europeana

Europeana – Prochaines étapes

La Commission a publié le 28 août 2009 une communication au parlement européen, au Conseil, au Comité éconolmique et social européen et au Comité des Régions. Ce document d'orientation fixe l'objectif d'un total de 10 millions de documents numérisés d'ici à 2010.
Quelques extraits ci-dessous.

Europeana : stratégie pour mettre en ligne le patrimoine culturel de l’Europe

"…Le site permet aussi de trouver des informations sous différentes formes (texte, son, audiovisuel et image) et de comparer les perspectives d'un pays à l'autre concernant notre histoire et notre patrimoine européens communs.
De plus, en fournissant un aperçu du matériel qui a déjà été numérisé et en mettant en évidence les domaines sur lesquels l'effort de numérisation doit porter dans l'Union, Europeana encourage et vise d'autres initiatives de numérisation dans les États membres.
Pour les utilisateurs, l'intérêt d'Europeana réside dans le fait qu'elle leur permet de trouver, à l'aide d'une interface unique et dans leur langue maternelle, du contenu culturel numérisé provenant d'organismes culturels de confiance à travers l'Union européenne et d'utiliser ce contenu à des fins professionnelles, récréatives ou pédagogiques. "
p. 4

Davantage de contenu pour Europeana

"Pour continuer à se développer avec succès, Europeana doit, entre autres conditions, enrichir ses collections. L'objectif stratégique de la Commission est de disposer de 10 millions d'objets accessibles par le site en 2010. Ce nombre doit être multiplié les années suivantes."
p. 5

Types de contenu

"Globalement, la contribution des différents États membres à Europeana n'est toujours pas équilibrée en termes de nombre d'objets et de types de matériel. Les grands efforts déployés par la France pour alimenter Europeana en contenu, avec une contribution d'environ 47% des objets numérisés, sont très visibles. À l'opposé, d'autres États membres ne fournissent que quelques objets. Cette situation va peu à peu s'équilibrer dès lors que davantage de collections provenant de toute l'Europe seront introduites dans Europeana."
p. 6

Contenu soumis au droit d'auteur

"… Cela exige une bonne collaboration entre les institutions culturelles et les ayants droit, dans le respect absolu de la législation sur le droit d'auteur. Cette collaboration peut prendre la forme d'accords entre les institutions culturelles nationales et les ayants droit, ou de liens entre Europeana et des sites exploités par les ayants droit.
Un bon exemple du second type de partenariat est fourni par Gallica2, le site de la Bibliothèque nationale de France. Il donne libre accès au matériel relevant du domaine public et fournit des liens vers le contenu soumis au droit d'auteur des éditeurs français…"
p. 6

Contenu relevant du domaine public

"Du point de vue juridique, la question est de savoir si la numérisation en soi crée de nouveaux droits. En principe, tel n'est pas le cas. Cependant, le degré d'originalité nécessaire à la création du droit d'auteur n'est pas harmonisé au niveau européen et la réponse à la question peut donc différer d'un État membre à l'autre. Elle peut aussi varier en fonction du type de numérisation (par exemple, scanner des livres n'a rien à voir avec le processus coûteux de restitution d'objets en 3D)."
p. 8

Commission européenne, 28 août 2009, PDF, 12 p.

Couperin

La Cellule e-Book (CeB) a publié plusieurs documents sur le livre électronique à l'attention du monde des bibliothèques et de l'édition. Couperin est le Consortium universitaire des publications numériques.

Les 10 commandements de l’éditeur d’e-books : pour une offre idéale

"Dans un contexte d'offres foisonnantes, le consortium Couperin a souhaité faire part aux éditeurs d'e-books de ses recommandations et des pratiques les plus intéressantes constatées actuellement. Voici donc 10 propositions pour construire, en partenariat avec les éditeurs et les fournisseurs de services ou de contenus, ce que l'on pourrait qualifier d'offre idéale."

  1.  Faciliter l’accès au contenu
  2.  Intégrer les usages pédagogiques
  3.  Assurer l’archivage pérenne et l’accès perpétuel
  4.  Offrir un contenu accessible aux budgets des bibliothèques
  5.  Développer des services centrés sur l’usage
  6.  Offrir l’accès le plus large aux contenus
  7.  Publier des éditions récentes
  8.  Fournir des éditions récentes
  9.  Libérer les usages
10.  Innover, expérimenter en partenariat

Cellule e-Book, 24/04/2009

Plus de détails sur les recommandations de la cellule e-Book
PDF, 2 p.

Un panorama des supports d'e-books en 2009

Synthèse des supports d’e-books existant actuellement sur le marché afin d’expliciter ces questions très techniques sous forme de mémo.
- Qu'est-ce qu'un support de lecture ?
- Depuis quand existent-ils ?
- Comment fonctionnent-ils ?
- L'ergonomie : les logiciels embarqués
- Quel avenir pour les appareils dédiés ?
- Comparatif des logiciels de lecture sur smartphones

Cellule e-Book, 22/04/2009
PDF, 5 p.

Quelques idées reçues sur les e-books

"Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les e-books...sans jamais oser le demander !
Les "e-books, ça ne sert à rien", "les e-books c’est compliqué"... L’image des e-books souffre d’un certain nombre d’idées reçues, nées lors de l’arrivée, effervescente, de ce nouveau type de contenu. Tout le monde en parle mais... qui connaît vraiment les e-books ? Ce sont ces préjugés, et ces doutes, que la Ceb veut dissiper par un document en dix points, ou dix contrepoints."

Cellule e-Book, 20/09/2009
PDF, 3 p.

Tous les documents de la cellule e-Book

Cellule e-Book de Couperin

Interventions

Université d’été de l’édition électronique - 11 septembre 2009

Les nouveaux usages en bibliothèques universitaires : intervention de Daniel Bourrion

Vidéo de l'intervention
La mise à disposition de ressources électroniques dans les bibliothèques universitaires s’accompagne-t-elle du développement de nouveaux usages de consultation et de lecture ? Quels sont ces usages ? Sont-ils différents selon les publics ? La bibliothèque de l’Université d’Angers a lancé cette année une expérimentation sur le prêt aux lecteurs de “livrels” (livres électroniques). Quel bilan peut-on tirer de cette expérimentation ? Que peut-elle nous dire du repositionnement des bibliothèques dans l’éco-système de circulation de l’information numérique ?
Cette intervention a eu lieu le 11 septembre, à l'Université St-Charles, dans le cadre de l'Université d’été de l’édition électronique ouverte qui s'est déroulée du 7 au 11 septembre 2009.

L’édition électronique ouverte, le blog de Revues.org, est animé par l’équipe du Centre pour l’édition électronique ouverte (CLEO). Il traite de la vie de l’équipe et de l’ensemble des dimensions de son métier, l’édition électronique scientifique. Daniel Bourrion est conservateur à la bibliothèque universitaire numérique d’Angers. Il a lancé une expérience de prêt de "livrels" auprès des étudiants.

http://leo.hypotheses.org/2606

Journée d'étude du réseau GO !Doc - 15 septembre 2009

E-book : nouveaux supports, nouveaux usages. Quel impact pour les acteurs de l’IST ?

Cette journée s’est tenue le 15 septembre à l’ENS Cachan. Le réseau GO !Doc est un réseau de documentalistes et bibliothécaires du CNRS de la région Île-de-France Sud. C’est un réseau multidisciplinaire où la plupart des départements scientifiques du CNRS sont représentés (Mathématiques, Informatique, Physique, Planète et Univers, Chimie, Sciences du Vivant, IN2P3). Il est basé sur le volontariat et le travail collaboratif.

Reseau GO !Doc

Lire les interventions sur le site GO !Doc
Quel contenu pour quel support ? Le paysage du e-book en panorama

Un panorama des pratiques et un état des lieux sur le E-Book et ses perspectives.

Les e-books à la BNF. Le projet Gallica 2.
Stéphane Pillorget (Directeur du projet Gallica, Bibliothèque nationale de France)

Le livre électronique au service des professionnels de l’information scientifique.
État des lieux et perspectives par Lorenzo Soccavo (Conseil R&D)

Partage d'expériences

Des professionnels de l’IST, éditeur, libraire, documentaliste, sont venu partager leur expérience de terrain, pour faire le point sur l’offre éditoriale et commerciale, et sur l’utilisation des e-book par les étudiants et chercheurs.

La place de l’e-book dans le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Elise Chapoy (Science Po) et Caroline Bruley (SCD de Université Jean Monnet de Saint-Etienne) du réseau Couperin

Le point de vue d’un éditeur au travers d’une analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces)
Catherine Thiolon

L’e-book vu par un libraire, l’offre et la demande
Catherine Galliot (Dawson)

Retour d’expérience sur les e-book par deux membres du réseau Go !Doc
My-Anh Dang(Laboratoire de Physique des Solides, Orsay) et Véronique Bernas((Bibliothèque École Supérieure d’Électricité, Gif sur Yvette)

Les pratiques et usages des e-books en établissement d’enseignement supérieur, côté BU et côté usagers
Caroline Bruley

Les négociations e-books au sein de Couperin
Elise Chapoy.

Regards croisés de deux éditeurs
François Gèze (Editions la Découverte ) et Catherine Thiolon (QUAE).

Les deux modèles de diffusion du livre électronique
François Gèze

Lire aussi le compte rendu de la journée sur Couperin

Par Elise Chapoy et Caroline Bruley

Site Couperin, PDF, 4 p.

Revues et articles

communication & langages

Les "bibliothèques numériques" peuvent-elles être des bibliothèques ?
Dossier coordonné par Fabrice Papy
Communication & Langages, n° 161, septembre 2009

Bibliothèques numériques : la nécessaire médiation
Fabrice Papy, Corinne Leblond
"Les auteurs analysent les dynamiques et les tensions qui accompagnent le déploiement des grands dispositifs de documentation numérique universitaire. Proposant une analyse précise du contexte institutionnel, idéologique et technique des projets en cours, ils mettent en évidence la permanence d’un modèle reposant sur une méconnaissance des usages et des besoins de médiation, au bénéfice d’une attente illusoire de l’efficience unique de la technique..."
p. 37-57

Voir la suite du résumé sur Necplus.eu

Pour une conception centrée-utilisateurs des bibliothèques numériques
Jérôme Dinet
"Cet article s’intéresse aux comportements réels des usagers qui interagissent avec des bibliothèques numériques (Digital Libraries, ou DL) et analyse leurs principales difficultés. Dans cette perspective, il analyse et discute les méthodes traditionnellement utilisées pour étudier les besoins réels et les motivations des utilisateurs finaux en défendant le point de vue suivant : nous devons absolument étudier les besoins réels et les véritables comportements des utilisateurs en combinant des études empiriques à des études expérimentales..."
p. 59-74

Voir la suite du résumé sur Necplus.eu

Les portails d’information du CNRS
Françoise Drouard, Sophie Petitjean, Joachim Schöpfel
"L’article décrit le dispositif des portails d’information scientifique du CNRS, mis en place par l’INIST à partir de 1999. Il est construit autour de trois axes : l’historique, l’objectif et les caractéristiques des portails ; leur développement et adaptation aux besoins des communautés scientifiques ; les évolutions et perspectives actuelles..."
p. 75-92

Voir la suite du résumé sur Necplus.eu
 

archimag

Bibliothèque : les e-services en plus

Bibliothèque : les e-services en plus
"Trop longtemps à l’écart des bouleversements technologiques, les bibliothèques misent sur les nouveaux services aux lecteurs. À côté des solutions professionnelles, il existe une offre numérique élargie aux outils 2.0. Des ressources pour des prestations innovantes, au-delà des missions traditionnelles. Le virage pourrait accélérer le repositionnement des bibliothèques et changer les relations avec leurs usagers."

Réinventer les services pour satisfaire les bibliousagers 2.0
"La dématérialisation des supports documentaires, d’une part, et le surgissement dans le paysage culturel de nouvelles pratiques induites par les applications du web ont considérablement changé la donne pour les bibliothèques qui réfléchissent à leur offre de services."

« Un Opac qui se contente de gérer l’offre physique ne suffit plus »
"La société de conseil Tosca Consultants a réalisé en janvier 2009 une étude sur l’équipement logiciel des bibliothèques en France. Interview avec Marc Maisonneuve, son cofondateur."

Vous pouvez poser vos questions à Ubib.fr
"Les bibliothèques universitaires françaises proposent depuis longtemps de répondre aux questions des usagers via un formulaire ou par courriel sur leur site internet. Des bricolages quine valent pas une réaction en temps réel. Ubib suit l’exemple des services « Ask a librarian »."

Archimag, mai 2009