Bibliothèques numériques

6. Les bibliothèques à l'ère du numérique

Enjeux du numérique

Enjeux des bibliothèques numériques

france culture

A écouter sur France Culture
Questions d'éthique : Une bibliothèque numérique à quel prix ?

Lundi 5 octobre de 21h à 22h
Invités :
- Jean Noël Jeanneney. Ancien Président de la Bibliothèque Nationale de France.
- Michel Bernard. Professeur de littérature française à l'université Sorbonne Nouvelle Paris III. Directeur du centre de recherches Hubert de Phalèse qui se consacre à la diffusion des outils informatiques dans la recherche littéraire, responsable du Master Edition de l'université Sorbonne Nouvelle.

France Culture

Les trois enjeux des bibliothèques numériques

Hervé Le Crosnier
Nous avons repéré trois axes autour desquels il semble nécessaire de concevoir la construction de bibliothèques numériques. Ces trois axes recouvrent les activités traditionnelles des bibliothèques et ce faisant montrent que l’expérience acquise avec les livres et les revues dans les dernières décennies peut aussi servir dans une situation en évolution très rapide, plus marquée par la communication que par la gestion de l’information documentaire, comme c’est le cas de l’internet actuellement.
- la conservation et la numérisation : comment choisir les documents à numériser, comment garantir la couverture de toutes les idées et de toutes les langues? Comment archiver les flux d’informations qui circulent sur l’internet au profit des générations futures? Comment conserver au sein des biens communs les documents du domaine public qui sont numérisés?
- la recherche documentaire : comment articuler les modèles des moteurs de recherche et ceux des classifications afin d’éviter que la connaissance ne devienne qu’un enregistrement de la "popularité" de telle ou telle idée ou conception? Comment développer le multilinguisme et la navigation par concepts promis par le "web sémantique" en associant tous les internautes du monde entier?
- l’accès aux documents : comment maintenir les limitations et exceptions à la propriété intellectuelle qui permettent aux bibliothèques de participer à la libre circulation des connaissances dans l’univers numérique? Comment éviter que de nouveaux droits et techniques de propriété associés aux documents numériques ne viennent réduire la capacité de tous et toutes à accéder à la connaissance?"
Ce texte est extrait du livre "Enjeux de mots : regards multiculturels sur la société de l'information"

Vecam.org, mars 2007

Pour une bibliothèque numérique universelle

Jean-Yves Mollier
"... Il faut [...] partir d’une approche dialectique des phénomènes de langues et de cultures, organismes vivants, en perpétuelle mutation, nés un jour et susceptibles de mourir un autre, donc à saisir dans ce mouvement qui est constitutif de leur essence. Cela suppose d’enregistrer et de numériser, sur des supports techniquement irréprochables et assurés de ne pas disparaître demain, tout ce qui est apparu au centre comme à la périphérie des espaces culturels, parmi les élites ou les classes dominantes comme chez les dominés et les exclus.
Sans cette exigence démocratique fondamentale, l’accès de tous, des pauvres comme des nantis, à la société de la connaissance et de l’information serait au mieux une illusion et, au pire, un leurre destiné à masquer les intentions des puissants. [...]  C’est dans ce cadre qu’il est nécessaire, à notre sens, de réfléchir à la numérisation des œuvres, écrites comme orales, qui constituent le trésor de l’humanité. Si l’on y parvient, on pourra estimer que l’on a réussi à domestiquer les moteurs de recherche, devenus des outils au service de l’égalité de tous les hommes, et de toutes les femmes, dans l’accès à la société de la connaissance et de l’information et non des instruments de domination des entreprises les plus puissantes de la planète."

BBF 2007 - Paris, t. 52, n° 3