Bibliothèques numériques

6. Les bibliothèques à l'ère du numérique

Enjeux du numérique

Europeana face à Google

 Accord Google-BnF : pour ou contre ?

Numérique : Mitterrand invite les éditeurs à s'unir face à Google

"Le ministre de la Culture plaide pour la création d'une plate-forme unique de distribution du livre numérique pour contrer le moteur de recherche. Concernant un accord entre Google et la BNF, il assure qu'il évitera « toute précipitation »...
« Je vais m'engager fortement pour qu'une offre légale et attractive de livre numérique puisse rapidement émerger. C'est une nécessité pour éviter la dérive vers le piratage », a-t-il dit. En contrepartie, Frédéric Mitterrand demande aux maisons françaises, parties en ordre dispersé dans l'aventure numérique, de s'unir autour d'un « projet d'une plate-forme unique ». Pour le moment, plusieurs projets s'affrontent..."

Les Echos, 01/10/2009

En savoir plus

Quelques articles parus en septembre
Quelques articles parus en août

28 août 009 : A ce jour, Europeana compte 4,6 millions de documents numérisés alors qu'ils n'étaient que 2 millions il y a neuf mois

"Alors que les collections de la bibliothèque numérique européenne Europeana ont plus que doublé depuis son lancement en novembre 2008, la Commission européenne a publié le 28 août 2009 un document d'orientation dans lequel elle fixe l'objectif d'un total de 10 millions de documents numérisés d'ici à 2010. De 2009 à 2011, le programme communautaire eContent plus contribuera au budget d’Europeana à hauteur de 80 % environ, soit 2,5 millions d’euros par an…Pour faire face aux défis de la numérisation, la Commission lance une consultation publique sur l’avenir d’Europeana."

Europaforum, 28/08/2009

Europeana - Prochaines étapes
PDF, 12 p.

Du 28 août au 15 novembre 2009
Consultation publique sur l'avenir d'Europeana et la numérisation des livres

Pour faire face aux défis de la numérisation, la Commission lance une consultation publique sur l’avenir d’Europeana.

Les questions posées par la Commission sont organisées autour de trois axes

5 questions générales, 5 questions sur le contenu, 6 questions sur le financement et la gestion.

Sur le contenu

Question 6
Quelles catégories de contenu sont suffisamment importantes pour les utilisateurs pour que les Etats membres et leurs institutions culturelles soient encouragés à les rendre disponibles sur Europeana? Quelles mesures doivent être prises en vue d'assurer la disponibilité de ces oeuvres sur Europeana?

Question 9
Quelles mesures devraient être adoptées pour éviter que le processus de numérisation lui-même crée de nouveaux types de droits d'auteur sui generis qui, en retour, pourraient créer des barrières à la diffusion d'oeuvres numérisées du domaine public?

Question 10
Quelles mesures peuvent être prises pour s'assurer que les institutions culturelles rendent leur contenu numérisé du domaine public accessible et utilisable de la façon la plus large possible sur Internet ? Devrait-il y avoir des conditions minimales concernant la façon dont ce contenu numérisé du domaine public est disponible à travers Europeana ?

Sur la gestion et le financement

Question 11
Quel modèle de financement représenterait une répartition équitable entre le financement communautaire, celui des Etats membres et celui du secteur privé, en prenant en compte l'objectif d'Europeana qui est de permettre un accès le plus large possible à l'héritage culturel européen par les européens. Europeana pourrait-il être financé uniquement par les institutions culturelles nationales ou par des fonds privés?

PDF, 3 p.