Handicap et TICE

1. Politiques en faveur des handicapés

Dans l'enseignement supérieur

Rapport Université numérique

2008

Rapport Henri ISAAC
Remis à Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la Recherche, le 11 janvier 2008
Ce rapport  "propose les éléments d’une politique qui aurait pour ambition de faciliter l’insertion des étudiants dans la société de la connaissance en réseau telle qu’elle se dessine actuellement avec les nouveaux usages de l’Internet.

Faciliter le travail de l’étudiant
"De plus, de nombreux étudiants ne sont pas présents à l’ensemble des cours pour diverses raisons parmi lesquelles on peut distinguer : [notamment] les étudiants handicapés (visuels, moteurs).
Dans un monde d’ubiquité lié au développement des technologies numériques mobiles, il apparaît nécessaire d’adapter l’université à cette nouvelle donne sociétale. La généralisation des ressources pédagogiques est donc impérative pour offrir la possibilité d’étudier n’importe où à n’importe quelle heure."
p. 38

Faciliter l’accès aux contenus pédagogiques pour les étudiants handicapés grâce aux technologies numériques
12ème proposition du rapport.
"La politique d’accueil des étudiants handicapés dans les universités a permis un accroissement du nombre d’étudiants poursuivants des études (8 411 en 2005-2006). Pour les handicapés "moteurs" et pour les étudiants frappés d’une déficience visuelle (40% des étudiants handicapés), les technologies numériques constituent un moyen supplémentaire pour faciliter leur scolarité.
a) L’enregistrement des cours au format baladodiffusion (podcast) doit permettre une meilleure accessibilité des étudiants handicapés aux contenus pédagogiques. Les cours au format audio-vidéo ne sauraient cependant suffire à résoudre la problématique d’accessibilité.
b) Les ENT doivent respecter la norme d’accessibilité prévue par la loi du conformément à l'article 47 de la loi n°2005-102 pour "l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées", lorsque les décrets d’application seront promulgués.
c) Les documents pédagogiques électroniques doivent respecter les recommandations émises par l’association BrailleNet afin de rendre plus aisée la création de documents en braille. Les recommandations concernant le formatage des documents bureautiques doivent être intégrées dans le référentiel de compétences C2i Niveau 1 (qui contient des aptitudes relativement proches section B4 du référentiel).
d) Le Ministère devrait obliger les éditeurs de manuels scolaires et universitaires à fournir, à la demande, des versions numériques de leurs ouvrages au format standard XML NISO/DAISY Z39.86 sur l’exemple de ce que fait le gouvernement américain avec le format NIMAS (National Instructional Materials Accessibility Standard) adopté en 2003 au niveau fédéral."
p. 45

Ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche, 2008, PDF, 54 p.
http://media.education.gouv.fr/file/2008/08/3/universitenumerique_22083.pdf