ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Pratiques collaboratives

1. De quoi parle-t-on ?

Notion de collaboratif

Définitions - Points de vue de chercheurs et de praticiens

Collaboratif

Office québécois de la langue française

Définition

« Collaboratif - Se dit de ce qui, dans un environnement informatisé ou en ligne, vise à favoriser la collaboration entre pairs, en permettant d'échanger et de partager des compétences pour mieux réussir un projet commun.
Ainsi, on dira : l'apprentissage collaboratif, le travail collaboratif, une formation collaborative, la culture collaborative. »

Grand dictionnaire de la langue française (Québec)

Apprentissage collaboratif

France Henri, Karin Lundgren-Cayrol
"La démarche collaborative couple deux démarches : celle de l'apprenant et celle du groupe"
L'apprentissage collaboratif est une démarche active par laquelle l'apprenant travaille à la construction de ses connaissances. Le formateur y joue le rôle de facilitateur des apprentissages alors que le groupe y participe comme source d'information, comme agent de motivation, comme moyen d'entraide et de soutien mutuel et comme lieu privilégié d'interaction pour la construction collective des connaissances. [...]
Dans la démarche collaborative, les apprenants collaborent aux apprentissages du groupe et, en retour, le groupe collabore à ceux des apprenants. (p. 42)

Apprentissage collaboratif à distance : pour comprendre et concevoir les environnements d'apprentissage virtuels. Sainte-Foy (Québec, Canada) : Presses de l'Université du Québec, 2001, 181 p.

Nicolas Deguerry
L'apprentissage collaboratif : coopérer pour apprendre, apprendre à coopérer
Ce concept très en vogue dans les sphères de la e-formation peut se définir comme une "stratégie pédagogique qui favorise l'interdépendance cognitive et sociale entre les apprenants, prend en compte les différences inter-individuelles et donne un rôle actif aux agents éducatifs."

INFFO Flash n° 645

Travail collaboratif

Brigitte Cord
"Par travail collaboratif, nous désignons donc, d’une part, la coopération entre les membres d’une équipe et, d’autre part, la réalisation d'un produit fini : Internet apparaît alors comme l’outil " adéquat " pour mettre en oeuvre des pédagogies "collaboratives". En effet, ses fonctionnalités de communication et de consultation sont utilisées dans le travail collaboratif pour la partie coopérative. Les possibilités qu’offre Internet en termes de création permettent la réalisation et la publication d’objets communs, le plus souvent des sites  : les deux moments du travail collaboratif sont servis par le même outil.
Ainsi, dans notre typologie, la distinction que nous faisons entre la communication et le travail collaboratif se situe en termes d’objectifs. Communiquer est une fin en soi et ne donne pas forcément lieu à des réalisations visibles par tous alors que, dans un projet collaboratif, le but est de créer quelque chose en groupe et notamment en communiquant. La communication est alors un moyen et non pas une fin en soi. On peut recenser 3 types d’applications relevant du travail collaboratif."

Université Pierre et Marie Curie
utc.fr/~untele/volume2.pdf

Outils collaboratifs

Journal du Net

Notion de logiciel collaboratif

« La notion de logiciel collaboratif est très vaste. Trop vaste ? Elle recouvre en effet tout ce qui permet de communiquer et de travailler ensemble dans une entreprise, du simple dispositif qui permet de s'échanger des mails à la plate-forme d'ingénierie partagée, la maquette numérique, utilisée par les ingénieurs de l'automobile pour mettre au point des prototypes de voiture. »

Journal du Net, 18/02/2003

Dossier sur le travail collaboratif

« Du partage des connaissances à la réunion virtuelle, de la simple communication (par e-mail, messagerie instantanée, visio-conférence...) aux portails applicatifs, en passant par l'accès au savoir, le spectre des outils collaboratifs impose d'être examiné au prisme critique.
Retour d'expérience. Interviews et tribunes. Analyses. »

Journal du Net

Collaboratif / Coopératif : quelle différence ?

François Bocquet

Quand parle-ton de travail collaboratif ?
« Quand deux ou plusieurs personnes
- échangent des points de vue sur des informations existantes
- planifient et gèrent leur temps
- organisent leur travail collectif
- partagent de l'expérience
- définissent des objectifs communs
- construisent des informations ensemble
- construisent des compétences ensemble

Quand parle-ton de travail collaboratif ?
Quand deux ou plusieurs personnes travaillent en mode synchrone
- dans le même milieu (salle de réunion, cafétaria, préau ou couloir...)
- dans des lieux différents (audio-conférence, visio-conférence, partage d'application). »

Séminaire TICE. Nantes, 6 avril 2003

Jean Heutte
« La distinction entre coopératif et collaboratif s'opère en distinguant les relations qu'entretient chaque individu avec les membres du groupe, sa responsabilité par rapport aux actions, sa capacité à influer sur la définition et l'enchaînement des actions permettant d'atteindre l'objectif assigné au groupe. »

Site personnel de Jean Heutte

France Henri, Karin Lundgren-Cayrol
« La démarche collaborative couple deux démarches : celle de l'apprenant et celle du groupe"
L'apprentissage collaboratif est une démarche active par laquelle l'apprenant travaille à la construction de ses connaissances. Le formateur y joue le rôle de facilitateur des apprentissages alors que le groupe y participe comme source d'information, comme agent de motivation, comme moyen d'entraide et de soutien mutuel et comme lieu privilégié d'interaction pour la construction collective des connaissances. [...]
Dans la démarche collaborative, les apprenants collaborent aux apprentissages du groupe et, en retour, le groupe collabore à ceux des apprenants.
(p. 42-43)

Apprentissage coopératif
L'apprentissage se fait en équipe. Le travail réalisé par chaque équipe contribue à l'œuvre collective.
La structure de l'activité pédagogique est imposée. L'exploration et la découverte du contenu sont guidées par le formateur selon une structure imposée.

Apprentissage collaboratif
L'apprentissage résulte du travail individuel soutenu par des activités de groupe ou d'équipe. L'apprenant partage des ressources avec le groupe et utilise le travail réalisé en groupe pour apprendre.
La structure de l'activité est souple et ouverte. Les parcours d'exploration et de découvertes sont libres. »

Apprentissage collaboratif à distance : pour comprendre et concevoir les environnements d'apprentissage virtuels. Sainte-Foy (Québec, Canada) : Presses de l'Université du Québec, 2001, 181 p. (Tableaux p. 37-41)

Université de Genève

Travail coopératif
« Dans le cadre d'un travail réalisé de façon coopérative, il y aura une répartition claire du travail entre ses participants. De façon concrète, il sera assigné à chaque élève une tâche claire et concrète. Par la suite, les travaux individuels de chaque élèves seront assemblés et formeront le travail final.
Dans cette forme de travail l'apprenant sera responsable de sa propre production, mais il devra néanmoins apprendre à interagir avec les autres participants afin que le travail final puisse être cohérent. »

Travail collaboratif
« Dans le cadre d'un travail réalisé de façon collaborative, il n'y aura aucune répartition du travail entre ses participants. En effet ces derniers travailleront tous ensemble à chaque étape de l'élaboration du travail. Il sera donc impossible, une fois le travail réalisé, d'identifier le travail fourni par chacun.
Ce type de travail se base sur les capacités de communication et d'interaction de chacun. »

Tecfa.unige.ch

Wikipedia

Travail collaboratif
« Le travail collaboratif est un nouveau modèle économique de production dans lesquels se joint un grand nombre de personnes au moyen de nouveaux outils de communication (ex : Internet) en vue de maximiser l’énergie créative lors de projet d’envergure (comme une encyclopédie), avec ceci qu’elle n’est plus fondée sur l’organisation hiérarchisé traditionnelle.
Le travail collaboratif résulte des deux modalités suivantes :
- organiser le travail en séquences de tâches parallèles,
- fournir aux acteurs de chacune des tâches une information utile et facilement exploitable sur les autres tâches parallèles et sur l'environnement de la réalisation.»

Wikipédia