Les communs de l'information, de la connaissance et du numérique

Enseigner les communs

Enseignement et bibliothèques

L'Éducation nationale

Si un point d'étape de l'entrée de l'école dans l'ère du numérique (10 juin 2013) pose bien comme objectif d'une éducation aux médias et à l'information (EMI) "de permettre aux élèves d'exercer leur citoyenneté dans une société de l'information et de la communication, former les "cybercitoyens" actifs, éclairés et responsables de demain", suivi de la mention de l'EMI dans la loi de refondation (8 juillet 2013), c'est seulement en juin 2015 dans le Programme d’enseignement moral et civique (75) que les textes officiels de l’Éducation nationale citent nommément les biens communs en en faisant un objet d’apprentissage dans la classe pour le cycle 2 (p.9), et dans la classe, la société et l’école au cycle 3 (p.14). Les trois dimensions caractéristiques des biens communs: productions, communauté, règles, sont bien présentes. Quelques exemples parmi d'autres:

  • dans le Socle commun de connaissances, de compétences et de culture (76) entré en vigueur à la rentrée 2016: "L’élève, par des mises en ligne, la publication, l’exposition, le spectacle, les rencontres sportives [...], apprend à partager et à participer à des productions communes qui stimulent son intérêt" (p. 10) ;
  • quelques lignes plus loin: "Elle (l'école) permet d’acquérir des capacités d’esprit critique et de jugement, en même temps que le sentiment d’appartenance à une collectivité";
  • principes complémentaires relevant du domaine 3, point 2 (p.11): "l’élève comprend le bien-fondé des règles régissant les comportements individuels et collectifs, il se conforme à ces règles et connaît le sens du droit et de la loi. Il apprend et pratique le refus de l’injure, l’égale considération des personnes, la solidarité, l’entraide, la coopération. Il comprend la notion d’intérêt général, et acquiert le sens de la participation à la vie démocratique".

Les parcours éducatifs mis en place progressivement depuis 2015 à l'école, au collège et au lycée, vont donc tout à fait dans le sens des préconisations du collectif SavoirsCom1 (cf paragraphe suivant) avec notamment un parcours citoyen (intégrant l'EMI) qui "vise à la construction, par l'élève, d'un jugement moral et civique, à l'acquisition d'un esprit critique et d'une culture de l'engagement", un parcours d'éducation artistique et culturelle mettant l'accent sur la co-construction du parcours par les élèves et l'ensemble des acteurs impliqués dans l'EAC.