Manuel numérique

2. Fonctionnalités

Préambule

Les manuels numériques projetés en classe pour les séquences de cours collectives permettent de dévoiler progressivement des pages (rideau), d’améliorer la lisibilité (zoom), d’afficher simultanément plusieurs pages, de marquer spécifiquement certaines pages ou encore par exemple d’afficher indépendamment un élément du manuel, etc.
Ils peuvent aussi proposer des fonctionnalités numériques plus avancées pour permettre par exemple à l’enseignant de personnaliser son manuel.
Différentes technologies sont utilisées pour les manuels numériques et il n’y a pas à cette date de standardisation des fonctionnalités et outils proposés par les différentes maisons d’édition.
Il s’agit ici d’une difficulté pour les enseignants et pour les élèves, qui doivent pour leur part utiliser des manuels numériques dans plusieurs disciplines le plus souvent issus de maisons d’édition différentes et sont donc confrontés à des logiques d’usage différentes.

Les fonctionnalités courantes des manuels numériques

Les fonctionnalités courantes des manuels numériques sont nombreuses. Les manuels proposent ainsi en général :
- des navigations et des repères (sommaire cliquable, navigation dans les pages, n° page,  par chapitre, par diaporama) ;
- des outils de visualisation (zoom simple, cache/spot, zoom sélectif) ;
- des outils de marquage (surlignage, annotations, temporaires ou sauvegardées) ;
- une recherche, un lexique ;
- une boîte à outils (crayon, surligneur, gomme, avec sauvegarde ou pas des modifications).
Les fonctionnalités utilisées en projection en classe peuvent être également être complétées ou substituées par celles du TNI, ou du vidéo-projecteur interactif(VPI).
Le TNI peut également être le vecteur de sauvegarde des annotations pour la classe des traces de la séquence.

Fonctionnalités des manuels enrichis

Des fonctions de recherche sont en général présentes avec un lexique proposé dans le manuel numérique, une fonction de recherche plein texte et l’affichage des occurrences, etc.
Des fonctions liées aux ressources additionnelles
Les types des enrichissements sont variés d’un manuel à l’autre et d’une discipline à l’autre, avec en général une recherche possible parmi ces ressources ajoutées au contenu par type (audio, vidéo, animation…), par thème, etc.
Le nombre des enrichissements est très variable, de quelques ressources seulement jusqu’à plus de 200 ressources dans un manuel (en histoire-géographie par exemple).
La plupart des manuels numériques proposent un comparateur de documents, issus de la même page ou de pages différentes…
Pour certains manuels numériques, des partenariats ont été engagés avec des sites institutionnels pour l’accès à des ressources choisies, pour d’autres des liens hypertexte renvoient vers la page d’accueil de ces sites.
Pour quelques manuels numériques, il est possible également d’ajouter de manière simple des enrichissements avec des documents personnels ou issus d’autres sources (cf. Personnalisation).
 
On note aussi pour le travail des élèves, suivant les manuels, des fonctionnalités :
- d’écoute/visualisation et d’annotation
- de Quiz
- de révision (résumés audio, etc.)

 

Fonctionnalités numériques avancées

Les fonctionnalités qui apportent une forte plus-value aux manuels numériques regroupent les notions d’interactivité pour des activités destinées aux élèves, de personnalisation ou de mutualisation destinées en premier lieu aux enseignants.

Interactivité pour des activités réalisées par les élèves dans leur manuel numérique
Certains de ces manuels ont développé des activités qui permettent une interaction avec l’utilisateur élève en particulier. Il s’agit par exemple d’un exercice que l’élève va pouvoir travailler avec une aide appropriée : renvoi vers une animation qui montre les étapes d’un exercice similaire, aide pas à pas pour indiquer ce qui est juste ou faux, lien vers l’élément de cours lié à la difficulté, corrigé animé, etc.
Certains manuels permettent également à l’élève de réaliser un travail sous forme numérique et de l’envoyer via Internet au professeur, qui le recevra en mode asynchrone, pour le lire ou le corriger au moment qu’il aura choisi.

Personnalisation
S’il est assez fréquent de pouvoir entrer et sortir du manuel pour aller vers des ressources sur le Web, il est souvent plus difficile d’exporter un élément isolé du manuel vers un support externe ou vers l’ENT par l’enseignant ou par l’élève.
Avec certains manuels seulement l’enseignant peut personnaliser les pages du manuel, en agençant des éléments (textes, images), en ajoutant des ressources personnelles dans le porte documents prévu par le manuel, en créant un document de cours « sur mesure » (diaporama ou autre format suivant les éditeurs ).
Il est enfin possible, mais c’est exceptionnel à cette date, de pouvoir modifier directement les textes du manuel, le questionnement ou des parties de texte hors citations.

Notion de granularité
Les manuels qui permettent ces manipulations de personnalisation ou d’affichage indépendant de chaque élément d’une page d’un manuel numérique présentent des contenus granularisés. Les éléments de la page, appelés granules (blocs de textes, images, etc.) sont « prédécoupés » pour permettre un accès indépendant à chacun d’entre eux (pour les manuels en ligne chaque granule est associé à une URL).
Ces manuels numériques permettent ainsi à l’enseignant d’afficher chaque élément de la page du manuel comme un élément indépendant du tout, d’utiliser toutes les fonctionnalités du manuel pour cet élément et de personnaliser le manuel en fonction des classes et des élèves comme décrit ci-dessus.

Mutualisation
Les manuels numériques qui proposent des fonctions de personnalisation peuvent permettre également la mutualisation des pages ainsi produites, selon la volonté de l’enseignant de publier ces pages pour ses élèves seulement ou de les partager avec d’autres enseignants.
Une fonctionnalité de publication (pour la mutualisation, ou partage) avec choix des destinataires (les élèves ou les autres enseignants qui disposent de ce manuel) peut être ainsi proposée.

Remarques :
La publication est proposée le plus souvent dans l’environnement du manuel numérique (c’est-à-dire dans un format propriétaire qui ne peut être lu en dehors du manuel), ce qui pose à ce jour la question des droits spécifiques (« propriété » et durée d’accès) des enseignants ou des élèves qui ont réalisé ces productions, apportant quelquefois ainsi une plus-value au manuel.
Par ailleurs, l’utilisation du manuel numérique en ligne via l’ENT d’une part, avec un TNI d’autre part, et aussi d’Internet pour naviguer (grâce aux liens externes au manuel mais proposés dans le manuel), oblige l’enseignant (ou l’élève) à « jongler » avec des fonctionnalités, des espaces multiples et pas toujours interopérables de navigation, de sauvegarde, etc.

Réseau social
Des équipes de recherche travaillent actuellement sur des projets de couche réseau social ajoutée à un livre numérique ou à un manuel et qui en ferait « un manuel de la classe » en permettant à un groupe d’élèves et enseignant(s) par exemple de partager leurs commentaires ou leurs réponses à des questions portant sur les contenus du manuel numérique.


Accessibilité des manuels numériques

Le manuel numérique tel qu’il se présente à cette date n’intègre pas de fonctionnalités spécifiques aux différentes situations de handicap.
Dans certains cas, il est considéré comme un élément d’amélioration des conditions d’apprentissage des usagers en situation de handicap. Les avantages cités sont l’autonomie que donne le manuel numérique accessible sur un écran, le zoom ou les formats type epub qui permettent un redimensionnement des pages affichées, les documents additionnels, visuels ou sonores, etc.
Inversement, dans d’autres cas, certaines difficultés de lecture, avec les manuels numériques tels qu’ils se présentent à cette date, semblent être au contraire aggravées avec le manuel numérique et la quantité d’informations affichées (double page en général) ne facilite pas forcément les apprentissages de ces élèves.