ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

International

TICE : enseignement supérieur

2003

UNESCO

La cyberformation dans l'enseignement supérieur
L`emploi de nouvelles technologies, comme Internet, implique-t-il un changement radical de la nature des systèmes éducatifs ou ces technologies ne sont-elles que des outils permettant d`améliorer l`offre éducative? Ces questions font l`objet de nombreux débats parmi les spécialistes de l`éducation. Selon la thèse développée dans cet ouvrage, la cyberformation provoque effectivement d`importants bouleversements dans le secteur éducatif et fait évoluer la nature même de l`apprentissage. La souplesse et la facilité d`accès aux informations qui caractérisent la cyberformation correspondent aux nouvelles formes de compétences requises de la main d`oeuvre dans des économies du savoir et ce, pas exclusivement dans les pays les plus développés. Toutefois, contrairement à ce que l`on pourrait penser, la cyberformation n`est pas un substitut bon marché de l`enseignement en face à face. Le financement de la cyberformation est en effet un problème clé qui place les responsables politiques devant de multiples questions. Si le financement peut constituer, pour l`Etat, un levier puissant, il peut aussi exiger des choix budgétaires difficiles.
S`inspirant d`exemples de pays qui ont procédé à des investissements massifs dans la cyberformation, l`auteur examine les différentes stratégies dont disposent les responsables politiques. Il en conclut que, dans le contexte actuel de la mondialisation de l`économie, même si la cyberformation n`est peut-être pas la réponse à certains problèmes particulièrement urgents auxquels sont confrontés des pays en développement, les gouvernements ne peuvent pas se permettre d`éluder purement et simplement la question de la cyberformation.

Paris : UNESCO, 2003, PDF, 154 p.