ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Centre d'analyse stratégique : enjeux et les perspectives du numérique pour les prochaines décennies (2015-2025)

Faire de l'enseignement du numérique une discipline scientifique à part entière... et rendre opérationnelle l’exception aux droits d’auteur : deux préconisations entre autres de la mission Alain Bravo, dans le rapport "La société et l’économie à l’aune de la révolution numérique" remis le 8 juillet à Nathalie Kosciusko Morizet.

centre d’analyse stratégique

La société et l’économie à l’aune de la révolution numérique :
enjeux et perspectives des prochaines décennies (2015/2025)

La mission présidée par Alain Bravo, directeur général de Supélec et membre de l’Académie des technologies, a remis son rappport  à la secrétaire d'Etat Nathalie Kosciusko Morizet, le 8 juillet 2009. Ce rapport met en lumière les enjeux et les perspectives de la société et de l'économie numériques sur la période 2015 – 2025. Il s’inscrit dans la dynamique du Plan de développement de l’économie numérique, France numérique 2012, et du volet numérique du plan de relance.

Présentation du rapport

"Le parti adopté tout au long de cette analyse a été de placer l’usager, particulier aussi bien qu’entreprise, au cœur des réflexions et du système considéré. Les recommandations envisagées doivent en effet être mesurées à l’aune de leur influence possible sur les grands enjeux de notre société que sont à moyen terme le changement climatique, l’évolution de la démographie et du lien social, la compétitivité de notre économie, et, bien sûr, à beaucoup plus court terme, la crise financière et économique. [...]
Comme tout exercice de prospective, celui-ci n’a pas cherché à faire apparaître ce qui relèverait d’une politique idéale, unique, mais bien plutôt à mettre à nu le fonctionnement de l’économie numérique et à en fournir une cartographie des variables essentielles. Le lecteur trouvera en fin de page l’ensemble des données qui ont permis de mener à bien cet exercice : les 42 fiches variables avec les hypothèses s’attachant à chacune d’entre elles, ainsi que les scénarios intermédiaires bâtis sur quelques-unes d’entre elles.
Ce qui est présenté n’a pas vocation à constituer un ensemble figé..."

Six scénarios

"Des six scénarios élaborés sur la base d’une méthodologie classique, trois forment l’épine dorsale de l’exercice : un scénario tendanciel baptisé cloisonnement (projection de la dynamique actuelle) et un scénario régressif (à éviter) qualifié d'hypertoile avec blocage sociétal, un scénario de renouveau constituant le point de convergence à rechercher."

  • 1. Cloisonnement (scénario à caractère tendanciel).
  • 2. Hypertoile omnipotente et blocage sociétal (scénario régressif)
  • 3. Économie numérique au service d’une économie verte
  • 4. Économie numérique au service des interactions sociales et de l’emploi
  • 5. Économie numérique moteur de la compétitivité
  • 6. Renouveau

Perspectives et enseignements pour l’action

Chacun de ces axes s’accompagne de recommandations de court terme et de pistes pour l’action...

  • 1. Éduquer et former
  • 2. Agir à l’échelle européenne
  • 3. Innover
  • 4. Renforcer la confiance
  • 5. Sécuriser les infrastructures critiques, réseaux et systèmes d’information
  • 6. Déployer les réseaux

Pour Alain Bravo
"Il convient de souligner l’indispensable globalité qui doit animer toute politique efficace dans le domaine de l’économie numérique. Son plein essor en France ne peut donc résulter que d’une conjonction d’actions conduites dans les domaines de l’éducation et la formation, de la création d’un véritable marché unique européen, de l’innovation, du renforcement de la confiance, de la sécurisation d’infrastructures et de systèmes d’information, et du déploiement de réseaux".
"Les scenarii de ce rapport nous montrent qu’il n’y a pas de déterminisme technologique. Il nous appartient d’accompagner le développement du numérique pour en tirer le meilleur parti pour le bien être de tous : la croissance verte, l’accès de tous à la connaissance, le renforcement des liens sociaux."

Sommaire

www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=999

Synthèse du rapport (PDF, 5 p.)

www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/Synthese-2.pdf

Six scénarios (PDF, 34 p.)

www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/Scenarios_EN.pdf

Rapport intégral (PDF, 69 p.)

www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_final.pdf

Communiqué de presse, 08/07/2009

http://www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=1022

Axe 1 : Eduquer et former

Le 1er axe de réflexion concerne l'éduaction et la formation.
Voir 4.2.1, p. 35-36

Efforts déjà faits...

"L’évolution constante et permanente de ces technologies conduit à souhaiter que la formation aux TICs soit réalisée non seulement dans le cadre de la formation initiale mais aussi tout au long de la vie. Des orientations importantes ont déjà été prises, en ce sens, par l’Éducation nationale : la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication fait partie, depuis plusieurs années, du socle commun de connaissances au primaire, et des brevets et certificats d’initiation à l’Internet et au numérique (B2I, C2I) sont désormais délivrés au cours des cursus scolaire et universitaire."

... à prolonger

"Ces efforts doivent être prolongés et amplifiés pour l’ensemble des formations initiales et tout au long de la vie. Par ailleurs, le numérique ouvre un champ de possibilités et d’innovations en matière pédagogique qu’il faut mettre à profit d’urgence. Ceci ne sera possible que si ces éléments sont pleinement intégrés dans la formation des enseignants, si des outils pédagogiques s’appuyant sur des plates-formes numériques collaboratives sont développés et largement déployés et que les enseignants ont pleinement accès aux ressources de l’Internet.
Dans cette dynamique, il convient d’élever l’enseignement du numérique, des réseaux et systèmes d’information, au rang d’une discipline scientifique à part entière, en s’appuyant en particulier sur l’excellence de l’école mathématique française."

Orientations à long terme

  • Permettre à chacun de maîtriser les outils numériques et de partager la culture qui en découle afin de pouvoir les utiliser de manière efficace, dans ses usages aussi bien personnels que professionnels.
  • Organiser les formations pour disposer des compétences nécessaires au développement des outils numériques pour la société et la compétitivité des entreprises.

Recommandations à court terme

  • a) Placer le numérique (matériels, outils et contenus) au coeur de l’éducation et de la formation initiale
    En renforçant, dès l’école primaire et au collège, l'apprentissage des techniques usuelles de l’information et de la communication : dactylographie, logiciels de base, en promouvant, en particulier, les logiciels libres, et en formant aux usages de l’Internet.
  • b) Créer dans l’enseignement supérieur un cursus de formation des enseignants (grade Master)
    adossé à la recherche et décloisonner la recherche des sciences informatiques vis-à-vis de l’enseignement
    - En instituant les sciences informatiques comme une discipline scientifique à part entière.
    - En maintenant à un haut niveau l’investissement dans la recherche et en rapprochant, chaque fois que possible, enseignement supérieur et recherche, à l’instar de ce que pratiquent d’autres centres d’excellence dans le monde.
  • c) Développer, grâce notamment au Fonds d’investissement social, la formation tout au long de la vie par et pour le numérique, le promouvoir comme outil de créativité et d'innovation
    - En incluant dans la partie formation du Fonds d’investissement social un volet informatique et TICs permettant à chacun d’acquérir la maîtrise des outils numériques.
    - En multipliant les formations qualifiantes au numérique, alors qu’il devrait être un secteur en pénurie de main-d’oeuvre dans les prochaines années.
    - En capitalisant sur le développement avancé du Web social en France qui peut être utilisé comme outil de partage du savoir et de formation.
  • d) Développer, grâce au numérique, de nouveaux outils de formation et de gestion des projets pédagogiques
    - En développant et diffusant pour la formation aussi bien initiale que continue de nouveaux outils pédagogiques (logiciels 3D, serous games, classes virtuelles, tables numériques…) permettant i
    de développer le triptyque combinaison/simulation/visualisation mais aussi de renforcer les "savoir-faire" en allant avec les serous games jusqu'à la mise en situation. i
    - En créant une ou des plates-formes collaboratives et interopérables regroupant par degré (primaire, secondaire, supérieur) des supports numériques d’aide à l’enseignement et la pédagogie (cours, documents, logiciels, outil de gestion…) pour permettre aux enseignants d’utiliser ces outils, de gérer les projets pédagogiques et de renforcer le dialogue enseignants, élèves/étudiants, parents.
  • e) Élargir, et rendre opérationnelle, l’exception aux droits d’auteur pour les documents multimédias utilisés à des fins pédagogiques
    - En allant, à l’exemple d’un certain nombre d’autres pays, au-delà des dispositions introduites en août 2006 par la loi relative au "Droit d’auteur et droits voisins dans la société de l’Information".

La presse en parle...

NKM reçoit le rapport Bravo sur l'économie numérique

"Il n'y a pas de déterminisme technologique. Il nous appartient d'accompagner le développement du numérique pour en tirer le meilleur parti pour le bien être de tous : la croissance verte, l'accès de tous à la connaissance, le renforcement des liens sociaux, a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'état chargée de la prospective et de l'économie numérique.
Des orientations ont été proposées pour se rapprocher de cet objectif. Il s'agit notamment de placer le numérique au centre de l'éducation/formation et de mener l'action à l'échelle européenne (vers un marché unique européen des produits et services numériques)..."

NetEco, 08/07/2009

Le Centre d'analyse stratégique imagine la société numérique de 2025

"Parmi les moyens d'action suggérés, le premier a trait à l'éducation et la formation. Les auteurs du rapport plaident pour la mise en place d'une politique d'enseignement qui permettrait à tous de maîtriser les outils numérique. A brève échéance, cela passe par le renforcement des TIC dans le système éducatif, non seulement pour les élèves mais aussi pour leurs enseignants. [...]
Il est évidemment illusoire d'imaginer que toutes ces mesures soient mises en place, ni même qu'elles contribueront à concrétiser les promesses qu'elles portent. Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, ce rapport "très centré sur les usages [...] est un regard dynamique sur le monde du numérique en pleine effervescence", mais pas une pas une feuille de route. Si certaines propositions trouveront sans doute leur place dans les futures politiques publiques, nombreuses seront celles qui resteront à l'état d'idée. Ne serait-ce qu'en raison du temps nécessaire pour toutes les appliquer : "il faudrait plusieurs ministres du numérique pour les mettre en oeuvre", a glissé NKM."

Le Monde informatique, 08/07/2009