ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

International - L’université traditionnelle supplantée par les TIC ? Débat à la Conférence mondiale de l'enseignement supérieur

Nouvelle dynamique de l’enseignement supérieur et de la recherche. Création d’un groupe de travail sur les TIC pour l’épanouissement à long terme des talents et le développement durable (UNESCO-Microsoft)

unesco

Les TIC vont-elles supplanter le modèle d’université traditionnelle ?

Session parallèle de la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur

"Les universités numériques, le défi de l’égalité d’accès et l’empreinte carbone croissante des technologies de l'information et des communications ont été débattus au cours d’une session parallèle de la Conférence mondiale sur l’enseignement supérieur.
"Maintenir le statu quo dans la prestation de l’enseignement supérieur ne va plus être possible en raison de l’explosion de la demande ainsi que des questions d’équité, d’accessibilité économique et de pertinence", a déclaré le Sous-Directeur général pour la communication et l'information de l’UNESCO, Abdul Waheed Khan, en ouvrant la session. "Le système traditionnel ne peut pas résoudre ces difficultés à lui seul. Nous devons nous poser les questions suivantes : les universités d’aujourd’hui vont-elles devenir les dinosaures de demain ? Va-t-il y avoir de profonds changements dans les contenus de l’apprentissage ? Quel est le rôle des étudiants et des enseignants et comment garantir la qualité et la durabilité sur l’Internet ?" [...]

Des inquiétudes ont été formulées concernant la perte potentielle de l’interactivité entre les étudiants et les enseignants et entre étudiants que l’enseignement face à face encourage. "Il ne faut pas oublier que le ‘C’ de TIC signifie ‘communication’. L’enseignement ne peut se faire sans communication mais on entend par là la communication entre les personnes au sein d’une classe comme la communication par l’Internet. La communication doit se faire de manière à venir en aide à l’enseignement supérieur" a conclu M. Khan."

UNESCO, 09/07/2009

La nouvelle dynamique de l’enseignement supérieur et de la recherche au service du progrès social et du développement

"La Conférence mondiale sur l'enseignement supérieur s'est clôturée le 8 juillet sur un appel demandant aux gouvernements d'augmenter l'investissement dans l'enseignement supérieur, d'encourager la diversité et de renforcer la coopération régionale pour répondre aux besoins sociétaux."

UNESCO, 09/07/2009

Communiqué de l'UNESCO 08/07/2009, PDF, 10 p.

Extraits du communiqué de l'UNESCO

Accès, équité et qualité

9. En élargissant l’accès, l’enseignement supérieur doit poursuivre simultanément trois objectifs : équité, pertinence et qualité. L’équité n’est pas une simple question d’accès – l’objectif doit être la participation réussie des étudiants et l’achèvement de leurs études, ainsi que la garantie pour eux de bonnes conditions de vie, avec un soutien financier et pédagogique approprié pour ceux issus de communautés démunies ou marginalisées.

11. Notre capacité d’atteindre les objectifs de l’Éducation pour tous dépend de notre capacité de traiter le problème de la pénurie mondiale d’enseignants. L’enseignement supérieur doit développer la formation – initiale et en cours d’emploi – des enseignants, avec des programmes qui leur donnent les moyens d’apporter aux individus les connaissances et les compétences dont ils ont besoin au XXIe siècle, ce qui exige des approches nouvelles, y compris la formation ouverte et à distance ainsi que les technologies de l'information et de la communication (TIC).

13. L’apprentissage ouvert et à distance et les technologies de l’information et de la communication (TIC) offrent des possibilités d’élargir l’accès à un enseignement de qualité, notamment lorsque les ressources éducationnelles libres sont partagées par de nombreux pays et établissements d’enseignement supérieur.

14. L’application des TIC à l’enseignement et à l’apprentissage est un moyen considérable d’améliorer l’accès, la qualité et les chances de succès. Pour s’assurer que l’introduction de ces technologies apporte une valeur ajoutée, les établissements d’enseignement et les gouvernements devraient s’employer à mettre en commun leur expérience, à élaborer des politiques et à renforcer l’infrastructure, notamment en ce qui concerne la bande passante.

15. Les établissements d’enseignement supérieur doivent investir dans la formation de leurs enseignants et de leur personnel pour assumer de nouvelles fonctions dans le cadre de systèmes d’enseignement et d’apprentissage en mutation.

17. Les résultats de la recherche scientifique devraient être plus largement diffusés grâce aux technologies de l’information et de la communication et à l’accès libre aux publications scientifiques.

18. La formation assurée par les établissements d’enseignement supérieur devrait à la fois répondre aux besoins de la société et les anticiper. Il faut notamment pour cela promouvoir la recherche pour développer et utiliser de nouvelles technologies et proposer une formation technique et professionnelle, une formation à l’entrepreneuriat et des programmes d’apprentissage tout au long de la vie.

23. La société de la connaissance exige une différenciation croissante des rôles au sein des systèmes et des établissements d’enseignement supérieur, avec des pôles et réseaux d’excellence dans le domaine de la recherche, des innovations dans l’enseignement/ l’apprentissage et de nouvelles approches du service communautaire.

Apprentissage, recherche et innovation

40. Les ressources étant de plus en plus rares, les parties prenantes sont encouragées à rechercher et intensifier l’utilisation des ressources et outils des bibliothèques numériques à l’appui de l’enseignement, de l’apprentissage et de la recherche.

Appel à l'action des États membres

51. Les États membres, en collaboration avec toutes les parties prenantes, devront élaborer des politiques et stratégies aux niveaux systémique et institutionnel en vue de :

(o) encourager une intégration plus marquée des TIC et promouvoir l’apprentissage à distance en ligne pour faire face à la demande croissante d’enseignement supérieur.

Communiqué de l'UNESCO 08/07/2009, PDF, 10 p.

Création d’un groupe de travail sur les TIC

L’UNESCO et Microsoft annoncent la création d’un groupe de travail sur les TIC pour l’épanouissement à long terme des talents et le développement durable

"Collaboration pour la promotion d’un meilleur accès aux TIC et de leur plus grande popularisation en vue d’améliorer l’éducation supérieure.

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et Microsoft Corp. ont annoncé aujourd’hui la formation d’un groupe de travail commun pour aider les établissements d’enseignement supérieur à travers le monde à relever le défi croissant consistant à soutenir les efforts de dynamisation de la croissance économique et les stratégies du développement de la force de travail. Le groupe de travail UNESCO-Microsoft sur l’enseignement supérieur et les technologies de l’information et des communications (TIC) se consacrera à l’élaboration d’un plan stratégique afin d’identifier comment les TIC peuvent être utilisées par les gouvernements en tant que catalyseur du changement. [...]

Microsoft proposera des solutions personnalisées de ressources pour l’amélioration de l’éducation à court terme, y compris des programmes, des formations et un accès abordable aux logiciels de collaboration et de développement."

Source : Microsoft Corp.

ITespresso, 06/07/2009