ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Le numérique à l'école : rapport du Haut Conseil de l'Éducation

« L’apprentissage précoce d’un usage vertueux de la ressource numérique à l’école semble indispensable au Haut Conseil de l’Éducation... Si la corrélation entre insuffisance des équipements et des usages des TICE et résultats nationaux n’est pas établie, cette insuffisance témoigne cependant d’une prise en compte encore insuffisante de l’intérêt que peuvent revêtir ces outils pour améliorer les conditions de travail des enseignants et des élèves... »

haut conseil de l’education

Le numérique à l'école


Télécharger le rapport sur le site du Haut Conseil de l'Éducation

Le numérique à l'école PDF, 21 p.

Opportunité d’un grand plan TICE à l’école

« Les digital natives sont à l’aise avec la technique mais sont-ils pour autant compétents en matière de navigation, de recherche d’information sur le Net ? Ont-ils le réflexe de cliquer au-delà des deux ou trois premières occurrences qui leur sont proposées par tel ou tel moteur de recherche ? Sont-ils incités à rechercher la source primaire des données qu’ils consultent ? Savent-ils maîtriser la technique du couper-coller pour en faire autre chose que du soft-piratage ? Rien n’est moins sûr. C’est pourquoi l’apprentissage précoce d’un usage vertueux de la ressource numérique à l’école semble indispensable au Haut Conseil de l’Éducation...
Si la corrélation entre insuffisance des équipements et des usages des TICE et résultats nationaux n’est pas établie, cette insuffisance témoigne cependant d’une prise en compte encore insuffisante de l’intérêt que peuvent revêtir ces outils pour améliorer les conditions de travail des enseignants et des élèves, pour offrir des possibilités accrues de circulation des ressources pédagogiques, pour développer une logique collaborative de construction de ces ressources, pour introduire une souplesse des méthodes éducatives et en élargir le spectre. »

Pour plusieurs raisons, le HCE estime opportun de suggérer la mise en place d’un grand plan TICE à l’école :

  1. Les TICE sont un outil qui entre en résonnance avec les pratiques effectives des jeunes et qui peut donc être performant du point de vue pédagogique, à condition qu’il soit bien utilisé...
  2. La diversification des ressources pédagogiques et de leurs modes de production ainsi que le développement de modèles collaboratifs de production de ces ressources permettent l’enrichissement des matériaux à l’usage des enseignants et l’amélioration de l’efficacité de leur travail...
  3. Les TICE peuvent être un élément d’atténuation des inégalités devant l’école...
  4. Les programmes en cours sont menés dans le plus grand désordre et conduisent à des inégalités territoriales importantes...
  5. l’apprentissage des usages ‘vertueux’ des TICE est essentiel à la formation professionnelle comme à celle du citoyen éclairé.

Grandes lignes du rapport


1. Les TICE, objet mal identifié

Les TICE renvoient à plusieurs catégories de services et d’équipements.
- Le Tableau électronique (TNI- Tableau Numérique Interactif - ou TNI - Tableau Numérique Interactif)...
- L’ENT (environnement numérique de travail)...
- Les ressources numériques pédagogiques...
- La classe nomade...
- Les équipements nomades...

2. Un retard structurel en regard de pays voisins malgré nombre d’expérimentations

- Un rappel : la dépense globale par élève
- Des équipements et des usages en TICE peu développés
- Éléments de comparaison internationale
   Le cas du Royaume-Uni
   ... et de quelques autres pays (Corée du Sud, Finlande, Danemark, Espagne)

3. En France, des expérimentations menées dans le désordre

« ... Des plans ont été adoptés au niveau départemental et/ou communal tandis que l’État donnait un coup d’accélérateur. Certains programmes associent des partenaires privés. La plupart concernent les collèges et les lycées.
Mais ces initiatives ont été menées dans un certain désordre de sorte que l’on connaît mal l’effort total consenti, que les inégalités d’équipement et d’usage sont très élevées, et que les leçons des expérimentations demeurent à tirer.
Certains programmes méritent toutefois d’être soulignés, soit du fait de leur échelle, soit parce que, bien qu’isolés, ils ouvrent la voie à d’autres initiatives. »
Les programmes les plus porteurs
- les ordinateurs portables (financement essentiellement départemental (et régional dans une moindre mesure)
- le programme écoles numériques rurales
- le programme national Manuels numériques en 6ème et ENT

4. Les objectifs et les effets attendus d’un programme « grand emprunt »
« Le projet étudié par le Haut Conseil de l’Éducation revêt plusieurs dimensions. Avant tout centré sur la pédagogie et l’élève, ainsi que sur les améliorations possibles des conditions de travail de l’enseignant, il ouvre sur des externalités potentielles pour les mondes de l’économie et de la culture, fabricants de matériels, de solutions technologiques, éditeurs, producteurs et diffuseurs de contenus... »

5. Un projet à forte visibilité, au coût réparti sur trois années

Un bon projet doit être :

  • Égalitaire : toutes les écoles doivent être concernées.

  • Équitable : ... privilégier dans un premier temps les zones à population défavorisée...

  • Exigeant : la qualité des ressources pédagogiques doit être sans faille ; il faut éviter toute forme de démagogie...

  • Raisonnable : le projet ne peut malheureusement concerner tous les niveaux du fait de ses coûts.

  • Visible et sujet à évaluation...

  • S'appuyant sur une combinaison de volontariat et d'incitation... »

6. Les conditions de réussite

Plusieurs conditions de réussite ont été identifiées :

  • l'identification et l'implication des porteurs du projet ;

  • l'indispensable prévision de la maintenance des équipements,

  • la formation des enseignants,

  • la qualité des ressources pédagogiques et la question du manuel numérique. »