ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Les jeunes sont-ils vraiment à l'aise avec Internet ? (Le Monde et Libération)

Enseignants et documentalistes racontent comment ils forment leurs élèves à la recherche et à la vérification d'informations en ligne : "les élèves ne sont pas aussi à l'aise qu'on veut bien le dire avec Internet" (Le Monde). Jean-Noël Lafargue, expert en technologies, analyse "l’attitude de consommateurs passifs des 16-25 ans, moins bidouilleurs-hackers que leurs aînés" (interview de Libération). Rappel d'autres articles et études.

 le monde

Enseignants et documentalistes témoignent

« Les élèves ne sont pas aussi à l'aise qu'on veut bien le dire avec Internet »

Enseignants et documentalistes lecteurs du Monde.fr racontent comment ils forment leurs élèves à la recherche et à la vérification d'informations en ligne.

Difficultés propres au collège...
« Professeur moderne, je me suis fixé l'objectif d'aider mes élèves... à "bien" chercher. L'objectif est, pour être optimiste, difficile à atteindre. En voici les raisons... »

Pistes de travail
« Les élèves utilisent beaucoup le Web dans les phases de recherche documentaire... Voici une liste de conseils que je transmets à mes étudiants pour se prémunir contre certaines déconvenues... »

Une utilisation plus quantitative que qualitative
« Ils n'ont malheureusement aucun recul critique et pensent que ce qui est écrit est forcément la vérité. Tant qu'on ne les forcera pas à remettre systématiquement en question le contenu d'Internet, nous serons face à un problème de taille... »

Prendre de la distance
« Nous, documentalistes, faisons souvent "poil à gratter" auprès des élèves (ou des collègues), rappelant le droit d'auteur... l'interdiction d'imprimer telle image, le regard critique devant l'écran, etc... »

L'importance des références
« Je leur apprends à privilégier les sites universitaires...  pour Wikipédia, je les mets en garde, tant les articles sont inégaux... »

Vu d'une doc...
« ...  les profs ne sont pas tous sensibilisés ni formés aux enjeux de cette culture informationnelle. Il manque un programme précis de connaissances et de compétences info-documentaires, sur lequel s'appuyer dans toute la scolarité et toutes les matières, pour que... les élèves en soient utilisateurs intelligents, et non passifs... »

Surtout en 5e et 4e
« ...  Globalement, il est acquis pour des élèves de 3e que les ressources du Web sont plus difficiles à utiliser que les autres présentes au CDI. Pour les élèves en difficulté, le Web signifie souvent "économie d'effort" et il est donc plébiscité, à tort, malgré nos multiples rappels. »

Et les former à la lecture ?
« Enseignant en lycée, j'encadre les élèves lors des TPE (travaux personnels encadrés), où le travail autonome permet de jauger leurs capacités à utiliser Internet. Le résultat est... »

Ne pas prendre pour argent comptant
«... C'est donc un travail incessant de rappeler que le Web est un formidable outil à condition d'en maîtriser les élémentaires règles du jeu et de ne pas céder à la facilité apparente qu'il semble offrir...»

Lire tous ces témoignages dans Le Monde.fr, 18/03/2010
« Les élèves ne sont pas aussi à l'aise qu'on veut bien le dire avec Internet »


 liberation.fr

Interview - Jean-Noël Lafargue, expert en technologies

« Les jeunes ne sont plus intéressés par l’outil-ordi »

Jean-Noël Lafargue, expert en technologies, analyse l’attitude de consommateurs passifs des 16-25 ans, moins bidouilleurs-hackers que leurs aînés.

L'interview porte sur les points suivants
> La génération digital natives n’existerait pas ?
> Qu’est-ce qui est caractéristique de leur approche et leur usage du numérique ?
> Ils seraient doués pour tchater ou envoyer des SMS mais pas plus à l’aise que leur grand-mère pour mettre en page un document ?
> Les terminaux numériques seraient-ils en train de devenir une nouvelle forme de télévision ?
> Est-ce la fin des bidouilleurs et des hackers ?
> Les jeunes se sentent-ils concernés par les questions autour d’Internet : loi Hadopi, filtrage, censure ?
> Comment cette génération «post-micro» va-t-elle faire évoluer le numérique ?

 Les digital natives existent. Mais... ils sont beaucoup moins compétents qu’on le croit...
«  Aux débuts de l’informatique, il y a trente ans, l’ordinateur servait presque uniquement à programmer, à fabriquer des choses. On inventait, découvrait, défrichait.. Pour les étudiants d’aujourd’hui, ça existe depuis toujours. Ils baignent dedans, c’est leur univers et ils ne le remettent pas en question. La plupart ne sont pas intéressés par le fait d’utiliser l’ordinateur comme outil. Plus ça va, plus il devient un média. Moins on fabrique et plus on consomme. Et les jeunes sont essentiellement bons pour consommer et communiquer... La question, c’est de savoir si cette génération va être en mesure de maîtriser le développement des technologies. Je crains que non... »

Lire cet interview dans Libération, 10/03/2010
« Les jeunes ne sont plus intéressés par l’outil-ordi »

Pour rappel

Veille éducation numérique

Natifs du numérique
« Lecture jeune » s'intéresse à la culture numérique des adolescents - mars 2010
Les jeunes utilisant les blogs et les réseaux sociaux écriraient mieux selon une étude - décembre 2009
Les jeunes off-line et la fracture numérique : une étude belge - novembre 2009
Natifs du numérique et pratiques des médias : différents points de vue - novembre 2009

Éducation aux médias
Conseil de l'Europe : manuel de maîrise de l'Internet - mars 2010

Dossiers documentaires d'éduscol

Lecture sur écran (plus particulièrement : Natifs du numériques)
Éducation aux médias et à l'Internet