ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Rapport annuel des inspections générales 2009

L’Inspection générale de l’éducation nationale (IGEN) et l’Inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) publient, comme les années précédentes, un rapport annuel commun, édité à la Documentation française. Ce rapport contient un certain nombre de remarques relatives à l’usage des Tice dans les dispositifs éducatifs et pédagogiques mis en place pour assurer une meilleure égalité des chances. Les éléments de ce rapport concernant l'usage des Tice ont été recensés.
  • Présentation du rapport

Rapport annuel des inspections générales 2009

couverture rapport annuel IGEN - IGAENRIGEN, IGAENR. La Documentation Française, septembre 2010. 264 p.
Ce rapport, dans une première partie, étudie les dispositifs éducatifs et pédagogiques mis en place dans l’enseignement scolaire pour assurer une meilleure égalité des chances entre les jeunes. Il relève les améliorations à effectuer dans ces dispositifs qui concernent les élèves issus de territoires défavorisés, en situation de handicap ou nouvellement arrivés en France, les enfants de famille gitane, les mineurs détenus ou placés en centres éducatifs fermés. La seconde partie de ce rapport concerne l’enseignement supérieur et la recherche. Un premier chapitre est consacrée à la loi « LRU », du 10 août 2007, relative aux libertés et responsabilités des universités, permettant aux universités d'inscrire leurs activités dans une autonomie accrue. Le rapport s’interroge sur la manière d’accompagner les universités et de les aider à évaluer leur aptitude à l'exercice de nouvelles dispositions offertes par la loi. Le second chapitre s’attache à l’étude de la recherche et de l'innovation, s’interrogeant sur la manière d’apporter une contribution aux débats d'orientation sur la politique nationale de recherche.
Dans la première partie, un certain nombre de remarques concernent l’usage des Tice dans les  dispositifs éducatifs et pédagogiques mis en place pour assurer une meilleure égalité des chances, dont une rubrique TICE dans le chapitre « L’accompagnement éducatif ».

  • Éléments concernant l'usage des Tice

Chapitre 2 : L’accompagnement éducatif

Pilotage et contenus pédagogiques

« Quand on observe les contenus pédagogiques de l’accompagnement éducatif mis en place... De manière très marginale, on note que quelques activités sont proposées autour des TICE. » p.49

LES TICE

« Les TICE représentent un réel potentiel pour l’accompagnement éducatif, mais restent à ce jour assez peu utilisées. Cela s’explique en partie par le fait que les ordinateurs sont souvent rassemblés dans des salles spécialisées (CDI,
multimédia) et ne sont donc disponibles que pour un nombre réduit d’actions. Mais l’explication principale est probablement que la majorité des acteurs de l’accompagnement éducatif n’ont pas encore perçu le bénéfice que les élèves peuvent retirer d’un usage pertinent des TICE, tout particulièrement dans leurs efforts pour accomplir leurs devoirs et apprendre leurs leçons. Or les TICE sont réellement un facteur de motivation propre à entretenir effort et assiduité et elles contribuent à diversifier les supports ainsi que les modalités d’apprentissage. Il est, par exemple, possible d’aborder certains points du programme d’une façon différente ou plus attractive ou encore d’apprendre à exploiter des ressources informatiques abondantes et fiables. De plus, elles permettent souvent de disposer d’un outil d’aide à l’analyse des erreurs. On peut en outre remarquer que, dans le cadre de l’apprentissage des langues vivantes, les outils informatiques offrent les moyens d’une individualisation de l’approche linguistique, souvent indispensable à la résolution des difficultés qu’un élève peut rencontrer dans telle ou telle de ses pratiques langagières. Non seulement les TICE permettent à chaque élève de travailler à son rythme propre, de revenir selon ses besoins sur des exercices de répétition ou à des aides personnalisées et en somme de dédramatiser ses erreurs, mais elles le rendent également plus longtemps autonome et aident les professeurs à mieux gérer l’hétérogénéité des groupes. Elles permettent en outre de surmonter un défaut paradoxal de l’accompagnement éducatif, celui de l’excès d’assistance au bénéfice des élèves. Grâce à l’usage des médias numériques et du fait d’une meilleure maîtrise de l’information, les TICE devraient concourir à développer l’autonomie, la créativité et l’initiative, non seulement dans une perspective de réalisation personnelle, mais, au-delà, dans la perspective de productions collaboratives et de réalisations collectives. Bien plus, elles font acquérir aux élèves des
compétences a priori transférables au travail en classe et témoignent d’une potentielle mise en cohérence de ’accompagnement éducatif et de l’enseignementordinaire. À l’évidence, l’accompagnement éducatif doit s’efforcer de faire le lien entre le travail accompli dans la classe et les besoins spécifiques des élèves. Si le lien entre ces deux espaces pédagogiques est difficile à établir et à entretenir, l’utilisation des TICE (cahier de textes numérique, espaces de travail
collaboratif) peut constituer un atout majeur en vue de son raffermissement. » p.52

Chapitre 5 : La scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France

« Dans le second degré, les divers dispositifs d’accueil reposent sur le regroupement d’une quinzaine d’élèves en moyenne. Dans la plupart des départements, les élèves isolés ne sont pas directement pris en charge... Aucun dispositif d’enseignement à distance n’a été mis en place, alors que les technologies de l’information et de la communication permettraient de le mettre en oeuvre et de répondre aux besoins ciblés. » p.107

Des acquis linguistiques qui peinent à se structurer

« L’apprentissage du lexique n’est pas assez structuré.Dès l’école maternelle, on doit accorder une attention particulière aux mots... La prise en compte phonologique est insuffisante... Le travail de correction phonologique suppose la mise en place de tâches spécifiques d’entraînement, qui peuvent utilement mobiliser les technologies modernes. » p. 116

Les TICE : trop peu ou mal utilisées

« Les TICE sont utilisées pour des séances de systématisation des apprentissages, à partir de logiciels dont l’intérêt pédagogique demanderait à être clairement validé. L’informatique pourrait en revanche être une alliée précieuse des ENAF pour le développement des compétences. Dans l’ensemble, les sites internet sont très peu utilisés pour la recherche documentaire. Les sites de classe sont encore plus rares. C’est pour les élèves isolés dans les établissements scolaires, dans les zones rurales ou les petites villes, quand leur faible nombre ne permet pas de mettre en place une structure spécifique, que les TICE doivent être envisagées comme un outil d’apprentissage essentiel. L’expertise du CNED pourrait être sollicitée pour cette action d’envergure. » p. 121

Cadre politique et cadre institutionnel

"L’action des CASNAV doit être renforcée et la diffusion des outils, dont certains font défaut, mieux assurée par une utilisation accrue des TICE et de l’Internet. » p. 137

Chapitre 6 : La scolarisation des enfants de famille gitane

Du cycle 3 à la 3e

« Le recours aux TICE demeure disparate, peu intégré dans un projet de formation. Cette faiblesse est sensible au collège. L’ordinateur a pris sa place dans un bon nombre de familles. Cependant, les conditions de pauvreté dans lesquelles vivent certains élèves les éloignent de l’usage de cestechnologies. On doit donc donner à cet apprentissage toute sa place, non seulement en appui de la formation fondamentale, mais encore en tant que domaine de compétences en soi. Les TICE constituent aussi un levier de motivation, d’implication dans les activités scolaires. Elles offrent à ces élèves un moyen d’accès élargi aux ressources, un moyen de travail collaboratif avec d’autres élèves et d’ouverture de leur réseau relationnel. Ces préoccupations s’inscrivent d’ailleurs dans les priorités de l’Union européenne relatives à
l’« e-Inclusion ». p. 156

Chapitre 7 : L’enseignement aux mineurs placés en centres éducatifs fermés et détenus

Les contenus de l’enseignement

L’informatique est en général largement utilisée, d’une part, parce qu’elle constitue un support mobilisateur, d’autre part, parce que les équipes visent la validation du brevet informatique et internet (B2I). De fait, les élèves peuvent atteindre des compétences élevées, dépassant le niveau 2 du B2I. » p.173

« Trois certifications sont privilégiées : le certificat de formation générale, qui valide des études secondaires en garantissant l’acquisition de connaissances de base et facilite l’accès au CAP, le brevet informatique et internet (B2I) et l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR). » p.177

Les moyens affectés par l’administration pénitentiaire

« Les locaux scolaires peuvent être composés de quatre éléments : les salles d’enseignement, un bureau et/ou un espace réservé aux enseignants, une bibliothèque et une salle informatique... l’installation d’une salle informatique est de plus en plus fréquente » p. 189

« Les formations transversales... sont ouvertes à tous les détenus... Il s’agit d’activités indépendantesles unes des autres et situées dans des domaines très variés. Parmi les plus fréquentes, la mission a relevé l’informatique, avec la préparation du B2I... » p. 195

« Dans la majorité des établissements, le recours à l’informatique est considéré comme une priorité. Il apparaît à beaucoup d’équipes comme une solution à la fois pour s’adapter à la diversité du public, pour individualiser l’enseignement et pour surmonter les contraintes matérielles... Mais le développement des usages de l’informatique se heurte à la fois à une difficulté matérielle déjà évoquée et aux obstacles liés à la sécurité. » p. 198

  • Sommaire du rapport

PREMIÈRE PARTIE : Vers une École de l’inclusion
Chapitre 1

  • Chapitre 1 Les réseaux ambition réussite
  • Chapitre 2 L’accompagnement éducatif
  • Chapitre 3 Réussir, exceller : un horizon de possibles
  • Chapitre 4 La scolarisation des élèves handicapés
  • Chapitre 5 La scolarisation des élèves nouvellement arrivés en France
  • Chapitre 6 La scolarisation des enfants de famille gitane
  • Chapitre 7 L’enseignement aux mineurs placés en centres éducatifs fermés et détenus
  • Chapitre 8 L’enseignement dans les établissements pénitentiaires

DEUXIÈME PARTIE : Enseignement supérieur et recherche

  • Chapitre 1 La modernisation de la gestion publique : un levier pour l’autonomie des universités
  • Chapitre 2 Regards 2009 sur la recherche : une demande croissante d’évaluation des dispositifs

Rapport en téléchargement, 1072 ko,
La Documentation française, septembre 2010.

Présentation et sommaire sur le site de la Documentation française