ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Revue de presse Internet et les internautes - 20 ans du Web : mars 2010

Le Web a 20 ans ! (documentaire 3D de la BBC, point de vue de Tim Berners-Lee...) - Culture numérique (usages numériques, pratiques collaboratives, Twitter, réseaux sociaux, identité numérique, e-réputation) - Aspects juridiques (droit d'accès, données personnelles, droit à l'oubli, droit des avatars, loi Hadopi, nommage) - Politique du numérique (administration électronique, neutralité du Net) - Outils du Web (annuaires, outils de traduction, indexation et référencement).

1. Le Web a 20 ans !
2. Culture numérique
3. Aspects juridiques
4. Politique du numérique
5. Outils du web

1. Le Web a  20 ans !

  • Rétrospective

Le Web a 20 ans : retour en images sur sa création

« Il y a 20, des scientifiques du CERN lancent un tout nouveau protocole basé sur des liens Hypertexte. Le World Wide Web est né. Retour sur une genèse mouvementée.
1989. Il y a encore peu d’utilisateurs de PC et personne ne connaît l’Internet. Le 13 mars, Tim Berners-Lee, qui travaille au CERN, propose un système d’informations basé sur des liens hypertextes. Le World Wide Web est né... »

Cnet France / ZDNet, 16/03/2010

The Virtual Revolution

How 20 years of the Web has rehaped our lives

Site de la BBC

L'exploration d'un documentaire de la BBC en 3D

« Ça s'appelle The Virtual Revolution et c'est un exemple parfait d'expérience cross media: d'un côté, une série documentaire diffusée à la télé et de l'autre, un produit web unique. Pour fêter les 20 ans d'Internet, il fallait fabriquer un objet multimedia différent et la BBC a tout simplement inventé... l'explorateur de documentaire 3D....
si on va dans les menus, on s'aperçoit que le programme télé est découpé en chapitres, comme un DVD. On peut donc naviguer d'une séquence à l'autre. Et là où ça devient carrément révolutionnaire c'est quand on clique dans l'onglet "Explore"... on a vraiment l'impression de naviguer dans un univers parallèle, d'aller physiquement d'une information à l'autre, de reconstruire soi-même le programme d'origine, en piochant, ça et là, tout ce qui nous intéresse... »

France Inter, 23/02/2010

Le Web, 20 ans déjà !

« Le World Wide Web, ou Web, est une sorte de heureux hasard du monde de la recherche. Le Web a en effet pour origine indirecte l'étude des particules « élémentaires » dont est constituée la matière, qui a nécessité une utilisation de plus en plus poussée de l'informatique et a donné naissance il y a 20 ans à un outil qui a bouleversé la communication sur notre planète... »

ITR Manager, 15/03/2010

20 ans du Web : les 10 sites qui ont marqué la Toile

« Le Web a 20 ans. C'est en mars 1989 que Tim Berners-Lee, informaticien au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), soumettait l'idée d'un système de partage des informations entre scientifiques basé sur un maillage d'adresses. Le document remis par le jeune britannique à son supérieur avait été qualifié de "vague mais passionnant". Aujourd'hui, la "Toile" compte plus de 200 millions de sites. Retour sur les 10 sites stars du Web.
Google, Facebook, YouTube, Flickr, Wikipédia, Yahoo!, eBay, MySpace, Amazon, Twitter. »

Comment ça marche, 16/03/2010

  • Tim Berners-Lee

Intervention - Le web à venir par Tim Berners-Lee

Filmé en février 2009 - Sur Ted.com

Interview - Tim Berners-Lee, le « père » du web, pour un internet libre et ouvert à tous

Tim Berners-Lee, considéré comme le père d'internet, est aujourd'hui un farouche partisan d'une toile libre et ouverte à tous. « Internet doit être au service de l'humanité », a-t-il expliqué lors de la conférence annuelle du STOA, le réseau d'experts chargé d'aider les députés européens dans le domaine scientifique.
Tim Berners-Lee :
« Un des points essentiels de l'internet, c'est que d'un clic, vous pouvez aller partout. Il n'y a pas un internet français et un internet anglais, tout est lié. Il n'y a pas de séparation entre les documents de bonne qualité et ceux de mauvaise qualité, ni entre science et commerce. Il n'y a pas de discrimination. Il y a juste un seul internet, libre et ouvert à tous, et c'est cela sa force...
Les gens peuvent lire tout ce qu'ils souhaitent sur internet, mais cela ne signifie pas qu'ils doivent tout lire. La plupart des utilisateurs ont leurs blogs favoris, les personnes en lesquelles ils ont confiance. Sur Internet, tout est question de
recommandation...
Ce que je souhaiterais, c'est qu'on utilise le web pour des débats sérieux... »

Parlement européen, 02/12/2010

  • Voir aussi

Dossiers sur Internet parus récemment

2. Culture numérique

  • Usages numériques

Année Internet 2009 : propulsion dans l'ère du temps réel

« L'année 2009 est encore une année de croissance durable de l'internet. ..
Plus d'internautes, qui se connectent plus souvent et plus longtemps
... où je veux, quand je veux, avec qui je veux. Le réflexe de la quotidienneté de la connexion à internet se répand... Le nombre d'internautes qui se connectent tous les jours est en 2009 de 19,8 millions.
L'ascension de l'internet mobile
Les équipements vont se multipliant et le nombre de mobinautes augmente de façon significative...
En termes d'applications téléchargées, le divertissement et les loisirs dominent : jeux, loisirs, réseaux sociaux et contenus .
Réseaux sociaux et contenus : le partage en temps réel
Les réseaux sociaux ont poursuivi en leur très forte croissance... Twitter pour sa part, connaît un progrès significatif, mais de moindre ampleur...
Une boulimie d'infos
Les sites d'actualité sont de plus en plus fréquentés... Et plus de la moitié (51,5%) de ce temps... concerne les sites de presse.  Mais c'est la recherche sémantique - déclenchée par un mot ou une expression - qui continue à dominer le marché : on compte en décembre 2009 30,6 millions de chercheurs, 2,7 milliards de recherches, soit 8 recherches par chercheur. »

Médiamétrie, 09/03/2010

Tendances de l’internet en France : étude Profiling Ipsos MediaCT
Les services pratiques et l’actualité sont toujours les usages les plus répandus, le partage et la mobilité restent les deux grandes tendances du web. Les deux-tiers des 15 ans sont aujourd'hui internautes. Les jeunes se connectent de plus en plus souvent, avec un accès régulier aux messageries instantanées (73%), aux vidéos en ligne (64%), aux blogs (60%).

Ipsos.fr, 05/03/2010
Les résultats de l'étude

VoirVeille éducation numérique

« Les jeunes ne sont plus intéressés par l’outil-ordi »

Interview - Jean-Noël Lafargue, expert en technologies, analyse l’attitude de consommateurs passifs des 16-25 ans, moins bidouilleurs-hackers que leurs aînés....
« Les digital natives existent. Mais... ils sont beaucoup moins compétents qu’on le croit. [...]  Aux débuts de l’informatique, il y a trente ans, l’ordinateur servait presque uniquement à programmer, à fabriquer des choses. On inventait, découvrait, défrichait.. Pour les étudiants d’aujourd’hui, ça existe depuis toujours. Ils baignent dedans, c’est leur univers et ils ne le remettent pas en question. La plupart ne sont pas intéressés par le fait d’utiliser l’ordinateur comme outil. Plus ça va, plus il devient un média. Moins on fabrique et plus on consomme. Et les jeunes sont essentiellement bons pour consommer et communiquer... La question, c’est de savoir si cette génération va être en mesure de maîtriser le développement des technologies. Je crains que non... »

Libération, 10/03/2010

Sondage réalisé par la BBC

Le sondage s'est intéressé entre autres « aux avantages que tiraient les internautes de leur connexion à Internet. Les Français sont 44 % à s'en servir prioritairement pour trouver toutes sortes d'informations, 32 % pour communiquer avec les autres, 13 % comme source de divertissement avec la musique et les films, 7 % pour acheter des biens et des services, et enfin 4 % pour exposer et partager leurs talents artistiques. Des chiffres qui s'accordent avec les moyennes mondiales. »
Voir dans les aspects juridiques : Internet, droit fondamental ?

01.net, 09/03/2010

  • Pratiques collaboratives

Sur Wikipédia, la diversité des collaborateurs fait la qualité du contenu

« La qualité générale d'un contenu dépend de la manière dont ses contributeurs ont travaillé, affirment des chercheuses de l'université d'Arizona. Tout du moins sur Wikipédia, l'encyclopédie en ligne à laquelle elles ont consacré leur attention. [...] Sept rôles ont ainsi été identifiés. [...] Les scientifiques se sont intéressées à un échantillon de quatre cents articles, de diverses qualités (évalués en fonction des critères internes à Wikipédia). "Nous avons ensuite classé les articles en fonction des rôles de leurs contributeurs", explique la responsable de l'étude. "Nous nous sommes rendus compte que les généralistes dominaient les articles de meilleure qualité"... »

L'Atelier, 15/03/2010

Autres articles récents sur Wikipédia
VoirVeille éducation numérique

  • Twitter

Haïti, le Chili, la tempête Xynthia : enseigner les sociétés face aux risques

« Prendre du recul pour comprendre les catastrophes de ces dernières semaines, pour enseigner le thème des sociétés face aux risques ou le développement durable. Les académies de Limoges et de Nantes nous proposent des documents et des pistes pédagogiques... . »

Site Éducnet Histoire-Géographie, 07/03/2010

Twitter et Haïti : secousses syntaxiques

La chronique d’Olivier Ertzscheid
« Pourtant âgé de moins de trois ans mais déjà vétéran du cataclysme participatif, le site Twitter s’est largement fait l’écho de la situation en Haïti. Alors que ce site, hier encore, était réservé aux internautes comme canal d’information alternatif, Haïti fut l’occasion pour les grands médias, CNN en tête, de lancer des comptes Twitter dédiés à la couverture en temps réel de la catastrophe... »
Extrait retravaillé d'un texte initialement publié sur Affordance (18/01/2010)
Secousses syntaxiques et tremblements motorisés : Google, Twitter et Haïti.

Documentaliste-Sciences de l'Information, vol. 47, n° 1, mars 2010, p. 19 (Sur abonnement)

  •  Réseaux sociaux

Sur Internet, le rapport à l'information perçu comme un acte social

« Internet est de plus en plus plébiscité par les internautes comme moyen d'accéder à l'actualité. Les réseaux sociaux y sont pour quelque chose : ils contribuent à faire de l'information une activité socialisante... Dans une étude [le Pew Research Center rapporte] que six Américains sur dix annoncent se rendre quotidiennement sur Internet pour s'informer. Cet engouement s'explique notamment par le fait que le web et les technologies portables ont modifié le rapport des individus à l'information : celui-ci est désormais mobile, personnalisé et participatif...
> Relations sociales et actualités en ligne s’entremêlent...
> Une consultation fragmentée... »

L'Atelier, 03/03/2010

L'hétérogénéité de ses membres fait la pérennité d'une communauté

« Le principal facteur décidant des chances de survie dans la durée d'une communauté sur Internet est l'hétérogénéité de ses membres, expliquent dans une étude des chercheurs de l'université d'Haifa et de l'Institut de Technologie du New Jersey. Ce qu'ils appellent "hétérogénéité" correspond en fait à l'arrivée régulière de nouveaux inscrits... Et également au départ de membres plus anciens. "Ce qui compte, c'est le renouvellement des idées, qui passe par le renouvellement des hommes", confirme à L'Atelier Bertrand Duperrin, consultant au sein de Nextmodernity... »

L'Atelier, 09/03/2010

Réseaux sociaux : l'échange d'informations répond à une logique bien définie

« L'échange d'informations apparemment mondaines sur les réseaux sociaux suit en fait une logique "économique" de risque/profit, affirment des chercheurs de l'université de Cornell. Ceux-ci expliquent que toute donnée personnelle mise en ligne par un internaute est le fruit d'un compromis entre le bénéfice qu'il tire à la partager avec ses amis, et le risque de la voir se propager auprès de personnes avec qui il n'entretient pas de relation amicale. Pour l'internaute concerné, cette propagation peut en effet avoir des conséquences à la fois positives et négatives. D'un côté, cette forme de communication indirecte contribue au renforcement du lien social entre deux individus. De l'autre, le risque existe que des données concernant l'internaute arrivent par ce biais aux oreilles de personnes indésirables... »

L'Atelier, 04/03/2010

20 chiffres-clés sur les Médias Sociaux pour 2010

« En s’appuyant sur des études professionnelles et détaillées, Mediaventilo vous invite à découvrir les 20 chiffres-clés les plus marquants sur les Médias sociaux. »

Mediaventilo, 24/02/2010

  • Identité numérique

Baromètre de confiance des Français dans le numérique
Caisse des dépôts - ACSEL - 11 mars 2010

Usages et pratiques sur Internet
Une pratique d’Internet au quotidien : la majorité des internautes se connectent à Internet tous les jours ou presque
L’accès à Internet sur le mobile se développe significativement (22%)
L’e-administration fait partie des habitudes des internautes : 89% des internautes ont déjà réalisé une démarche en ligne
(ce taux passe à 83% si l’on exclut la déclaration d’impôt en ligne)...

Pratiques de communication en ligne générant des identités numériques multiples
94% communiquent par email : 2,4 adresses en moyenne par utilisateur
53% communiquent par messagerie instantanée : 1,6 adresses en moyennepar utilisateur
52% communiquent sur les réseaux sociaux : 1,3 profil en moyenne par utilisateur
36% communiquent sur les blogs/forums : 2,1 pseudos en moyenne par utilisateur

Des internautes qui cherchent à se protéger
Plus d’1/3 des internautes fournissent des informations volontairement erronées lorsqu’ils remplissent des formulaires en ligne
La publicité et la volonté de préserver l’anonymat sont les principales raisons

Craintes et leviers de confiance dans l'e-administration
Les internautes ont plus confiance dans l’administration électronique (86 %) que dans la banque en ligne (69 %) et l’e-commerce (51 %). Au final, la valeur d’usage est jugée plus forte que les risques encourus : plus de 80% d’usage pour les trois services : l’appétence pour les services prime sur les freins.

Télécharcher le baromètre sur les identités numériquesPDF, 39 p.

Numérique : la confiance des Français mesurée

« Afin de mesurer l'intérêt et la confiance des Français pour les services et les outils numériques, la Caisse des Dépôts et l'Association de l'économie numérique (Acsel) annoncent... les résultats du premier baromètre national. Réalisée par l'Idate, cette étude servira de référence aux secteurs public et privé pour développer les solutions innovantes attendues par le grand public. »

Les Echos, 11/03/2010

  • E-réputation

E-réputation : le livre blanc

Ce document est « le résultat d’une production collective à propos de la e-réputation. Il s’agit d’une synthèse d’avis et de visions différents et complémentaires, par un ensemble de praticiens et professionnels du sujet. L’objectif étant de proposer un ensemble de repères, de bonnes pratiques et de conseils éprouvés et pratiqués régulièrement par les auteurs. Plusieurs blogueurs, professionnels et praticiens ont contribué à cette publication collective, pour donner une vue globale du sujet de la e-réputation et répondre à différentes questions comme : les indicateurs, le gratuit vs le payant, le community management, la e-réputation des universités et des étudiants… »

> Édito / Olivier Zara
> Le marché de la e-réputation / Dimitri Granger
> Tableau de bord et indicateurs / Joël Chaudy
> E-réputation et cartographie / Anthony Hamelle
> E-réputation : gratuit VS payant / Laurent Magloire
> Collaborateurs et employeur : quelle e-réputation ? / Gregory Pouy
> E-réputation et gestion de communautés en ligne / Anthony Poncier
> E-réputation et universités / Camille Alloing
> E-réputation et étudiants / Claire Leblond
> E-réputation et langues étrangères / Michelle Chmielewski

Site demainlaveille
Source : Les Infostratèges, 10/03/2010

3. Aspects juridiques

  • Droit d'accès à Internet ?

Internet access is a fundamental right

« Almost four in five people around the world believe that access to the internet is a fundamental right, a poll for the BBC World Service suggests. The survey - of more than 27,000 adults across 26 countries - found strong support for net access on both sides of the digital divide. Countries such as Finland and Estonia have already ruled that access is a human right for their citizens. International bodies such as the UN are also pushing for universal net access... »

BBC News , 08/03/2010

Internet, un droit fondamental pour quatre internautes sur cinq

« Selon un sondage réalisé pour la BBC, les internautes estiment très majoritairement que l'accès à Internet est un droit. Plus d’un sur deux est d’avis qu’aucun Etat ne doit exercer un contrôle sur la Toile...
Les Français sont un peu en dessous de la moyenne mondiale, ils ne sont que 77 % de cet avis...
Il y a un point où les Français se détachent clairement de l'opinion générale, c'est le respect de la liberté d'expression. »

01net, 09/03/2010

  • Données personnelles

Sans vraiment le savoir, l'internaute sème des informations personnelles un peu partout

Pascal Boulard
« ... il faut savoir que, lorsqu’un internaute se connecte sur un site, à partir de chez lui, de son bureau ou en mobilité, « il génère cinq types de données », souligne Jérôme Fehrenbach, du cabinet Roland Berger. Il y a d’abord les données d’identification et d’adressage (nom, prénom, adresse), puis les données de géolocalisation (position GPS, adresse IP). Viennent ensuite les données comportementales : date et heure de visite d’un site Web, type de site Web visité, type de navigation, type d’achat. S’y ajoutent les données « volontaires » destinées à un large public, comme les avis de consommateurs sur certains services (hôtellerie). Enfin, on trouve les données destinées à un cercle restreint, comme les photos de vacances ou d’anniversaire... »

La Tribune.fr, 15/02/2010

Google entre officiellement dans le collimateur de Bruxelles

« Bruxelles pourrait décider d'ouvrir une enquête sur le cas Google. Et non pas dans le cadre d’une opération de rachat. Cette fois-ci, la firme de Mountain View est l’objet de trois plaintes de sociétés Européennes, dont une Française, qui attaquent le moteur pour déréférencement ou dégradation du classement dans les résultats de recherche. Des pratiques qu’elles jugent anti-concurrentielles. »

Le MagIT, 24/02/2010

Les Cnil européennes critiquent Google Street View

« Le groupe des commissions informatiques européennes reproche à Google de conserver un an les originaux des photos floutées. Il demande aussi plus de transparence sur le passage des voitures qui prennent les photos. »

01.net, 01/03/2010

Se géolocaliser sur Twitter, Facebook... une mauvaise idée ?

« Après Google Maps et avant Facebook, le site de microblogging Twitter propose une fonction de géolocalisation à ses utilisateurs. Faut-il se méfier de ce type de service ?... . »

01net, 12/03/2010

  • Droit à l'oubli ?

Atelier “Droit à l’oubli numérique” de Nathalie Kosciusko-Moriset
Organisé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Secrétaire d’État chargée de la Prospective et du développement de l’économie numérique - le 6 novembre 2009. Cet atelier avait pour objectif de faire émerger des propositions concrètes pour améliorer la protection de la vie privée des citoyens sur Internet. Parmi les intervenants un député, un avocat, des représentants d'entreprises, le directeur de la CNIL, le responsable de la protection des données personnelles chez Google... L'atelier comportait deux parties : l’oubli des traces laissées sur internet et l’oubli des données publiées volontairement sur internet.
Accédez aux vidéos en ligne
> 1ère partie de l'atelier : l'oubli des traces volontairement laissées sur Internet
> 2ème partie de l'atelier : l'oubli des traces involontairement laissées sur Internet

Le droit à l'oubli numérique, un droit à construire

Michèle Battisti
« Présenter la multiplicité des approches à envisager (technique, juridique, pédagogique, sociologique, économique) et souligner l'articulation nécessaire avec la liberté d'expression et le devoir de mémoire, tel était l'objectif d’un atelier organisé le 12 novembre 2009 par Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État chargée de la prospective et du développement de l'économie numérique. Mais le point essentiel aura été l'accent mis sur l'épineuse question de la loi applicable et la nécessité de porter la réflexion et les solutions au niveau international.»

Documentaliste-Sciences de l'Information, vol. 47, n° 1, mars 2010, p. 24-25 (Sur abonnement)

Le droit à l’oubli numérique : un vide juridique ?

Par Jean-Christophe Duton, Virginie Becht - Avocats à la Cour
« Le caractère relativement perpétuel des données mises à disposition sur Internet participe à une hypermnésie collective. L’inquiétude d’être "fiché" coïncide avec la divulgation très libérale d’informations parfois intimes. [...]
sur Internet, la loi Informatique et Libertés, la LCEN, la loi HADOPI II et l'article 9 du Code civil peuvent permettre sous certaines conditions, le retrait ou la désindexation de contenus facilitant l'oubli. C'est sur cet aspect que [les auteurs concentrent] en premier lieu , avant de souligner les nombreux problèmes qui restent en suspens pour assurer l'effectivité de cet oubli... »

Journal du net, 01/03/2010

  • Droit des avatars ?

Le droit des avatars, un droit en marche ?

Olivier Iteanu
« Au sens commun du terme, l’avatar est une métamorphose, une transformation, une mutation. Le mot vient de la culture brahmanique hindoue et désignerait les différentes incarnations du dieu Vishnou. Dans l’environnement numérique, l’avatar peut se définir comme la représentation graphique d’une personne qui y transfère des attributs de personnalité. Les avatars se développent en grand nombre. Pourrait-on demain, envisager un statut juridique propre à l’avatar ? »

Documentaliste-Sciences de l'Information, vol. 47, n° 1, mars 2010, p. 22-23 (Sur abonnement)

  • Loi Hadopi

Décret n° 2010-236 du 5 mars 2010 relatif au traitement automatisé de données à caractère personnel

Décret n° 2010-236 du 5 mars 2010 relatif au traitement automatisé de données à caractère personnel autorisé par l'article L. 331-29 du code de la propriété intellectuelle dénommé « Système de gestion des mesures pour la protection des œuvres sur internet »

JORF du 07/03/2010

Publication du décret sur le traitement de données dans le cadre de la procédure d’envoi des recommandations aux abonnés

« Les données figurant dans le traitement sont de 3 ordres :
> les données émanant des organismes de défense professionnelle régulièrement constitués, des sociétés de perception et de répartition des droits et du Centre national du cinéma et de l’image animée, qui saisissent la Haute Autorité de faits susceptibles de constituer un manquement à l’obligation de sécurisation de l’accès à l’internet : date et heure des faits, adresse IP des abonnés concernés, fournisseur d’accès à internet auprès duquel l’abonnement a été souscrit, pseudonyme utilisé par l’abonné au moment de la constatation des faits, protocole pair à pair , informations relatives aux œuvres ou objets protégées concernées par les faits, nom du fichier tel que présent sur le poste de l’abonné, nom de famille et prénoms des agents assermentés, date et durée de l’agrément de ces agents… ;
> les données recueillies par les opérateurs de communications électroniques permettant d’identifier l’abonné : nom de famille et prénoms, adresse postale et adresses électroniques, coordonnées téléphoniques et adresse de l’installation téléphonique de l’abonné ;
> les recommandations adressées à l’abonné.

Le décret fixe la durée de conservation des données figurant dans le traitement en fonction de l’étape de la procédure prévue à l’article L. 331-25 du Code de la propriété intellectuelle :
> deux mois si aucune recommandation n’est adressée à l’abonné ;
> 14 mois lorsque la 1re recommandation a été adressée à l’abonné mais pas la 2nde ;
> 20 mois lors de l’envoi de la 2nde recommandation. »

Forum des droits de l'Internet, 14/03/2010

La loi Hadopi sans effet pour l'instant sur le téléchargement illégal, selon une étude

« Une étude de l'université de Rennes montre que le nombre de « pirates » a augmenté de 3 % en trois mois. En cause : le développement de pratiques qui échappent au périmètre de la loi Hadopi, comme le « streaming »...Enfin, l'étude met à mal l'idée selon laquelle les pirates seraient réticents à l'achat en ligne : la moitié des acheteurs sur les plates-formes légales sont aussi des « pirates ». Et 27 % sont des pirates téléchargeant sur les réseaux « peer to peer », donc concernés par la loi Hadopi... »

Les Échos, 09/03/2010

Sur le site des Échos
Une première évaluation des effets de la loi Hadopi sur les pratiques des Internautes français PDF, 14 p.
Sylvain Dejean, Thierry Pénard et Raphaël Suire - M@rsouin, CREM et Université de Rennes 1 - Mars 2010

  • Noms de domaine

Arrêté désignant l'office d'enregistrement chargé d'attribuer et de gérer les noms de domaine

Arrêté du 19 février 2010 désignant l'office d'enregistrement chargé d'attribuer et de gérer les noms de domaine au sein des domaines de premier niveau du système d'adressage par domaines de l'internet correspondant au « .fr »

JORFdu 02/10/2010

L’AFNIC désignée comme office d’enregistrement chargé d’attribuer et de gérer les noms de domaine en .fr

« L’arrêté du 19 février 2010, publié au Journal Officiel du 2 mars 2010, a désigné l’association française pour le nommage internet en coopération (AFNIC) pour exercer la fonction d’office d’enregistrement des noms de domaine en .fr pour une durée de sept ans. La désignation de l’AFNIC est assortie de prescriptions (Annexe de l’arrêté) ... »

Forum des droits de l'Internet, 02/03/2010

4. Politique du numérique

  • Administration électronique

25 propositions pour améliorer la relation numérique entre l'administration et les usagers

« Éric Woerth et Nathalie Kosciusko-Morizet s'appuient sur les mesures du rapport remis par Franck RIESTER pour améliorer la relation numérique entre l'administration et les usagers.
Le groupe a remis 25 propositions d’actions pour améliorer la relation numérique de l’administration avec les usagers.
Le groupe d’experts recommande au Gouvernement de s''engager sur trois axes pour définir sa stratégie numérique :
- Fournir un accès lisible, simple et cohérent aux services en ligne de l’administration ;
- Offrir plus de services personnalisés, qui répondent au mieux aux attentes des usagers ;
- Donner la parole aux usagers, pour améliorer le service public en ligne et pour innover. »

Télecharger le rapport,PDF, 65 p.

Dix propositions pour améliorer l’Administration en ligne

Les sites Web de l’Etat ne prennent pas assez à cœur les besoins des usagers. Des experts nommés par le gouvernement proposent de diviser leur nombre par dix.

01.net, 15/02/2010

  • Neutralité du Net

Le gouvernement se penche sur la neutralité du Net

« Le secrétariat d’Etat au Numérique lance un débat sur la neutralité des réseaux afin de préparer des travaux législatifs. Un rapport sera remis au Parlement en juin. "La neutralité du Net, tout le monde en parle, mais tout le monde ne met pas la même chose sous ce terme."  En débutant ainsi une conférence de presse consacrée au sujet, ... Nathalie Kosciusko-Morizet, soulignait un premier problème : la neutralité du Net est aujourd'hui bien difficile à définir. Cette notion signifie, grosso modo, que tout contenu doit pouvoir circuler sur Internet quels que soient les équipements techniques, l'émetteur de l'information, celui qui la reçoit, sans que la concurrence entre prestataires et leurs impératifs économiques interfèrent dans le processus. Voilà pour le schéma idéal. Sauf qu'aujourd'hui le monde des réseaux est bien plus compliqué qu'il y a dix ans... »

01.net, 24/02/2010

5. Outils du Web

  • Annuaires

Le Guide web de Yahoo! a disparu

« Après avoir disparu de sa page d'accueil il y a quelques années de cela, il semblerait que l'annuaire historique (baptisé "Guide web") de Yahoo! France ait été définitivement supprimé par son propriétaire, tous les liens vers cet outil pointant maintenant sur le moteur de recherche de Yahoo!...»

Abondance, 05/03/2010

  • Outils de traduction

YouTube sous-titre automatiquement les vidéos de langue anglaise

D'abord testé auprès de chaînes partenaires, l’outil du site s’étend désormais à toutes les vidéos en anglais. Les autres langues suivront plus tard.

01net, 08/03/2010

Bientôt des vidéos en VOSTFR automatique grâce à Google ?

« La firme de Mountain View a dévoilé un outil de sous-titrage automatique qui, combiné à sa technologie de traduction automatique, pourrait rendre toutes les vidéos compréhensibles quelle que soit la langue d'origine ou de destination ... un outil de sous-titrage automatique sur YouTube, qui génère à l'écran les sous-titres des vidéos grâce à une technologie avancée de reconnaissance vocale déjà utilisée pour Google Voice aux Etats-Unis (il permet de recevoir par mélla transcription des messages laissés sur un répondeur téléphonique). L'outil ne fonctionne pour le moment qu'avec les vidéos en anglais, mais on imagine très facilement qu'il sera bientôt capable de traduire en quasi temps-réel les sous-titres en français, pour aboutir à une VOSTFR automatique. »

Numerama, 05/03/2010

Google Goggles : traduction temps réel et reconnaissance de caractères en test

« Au Mobile World Congress de Barcelone et en présence d'Eric Schmidt, PDG de Google, une démonstration d'un prototype de Google Goggles a été fait montrant la possibilité de faire une traduction en instantané d'une photo d'un texte d'une langue dans une autre.
L'exemple est simple, traduire un menu de l'allemand en anglais à partir d'une photo prise depuis un smartphone. Le logiciel combine la reconnaissance d'image et la traduction du texte dans la langue désirée. Une vidéo montre comment prendre une photo depuis un mobile, et obtenir de façon quasi instantané la traduction. »

Les Echos du Net, 18/02/2010

Google Goggles : traduction temps réel et reconnaissance de caractères en test

« ...Google Goggles est une application qui, sur la base d'une photo prise par exemple par un téléphone portable, reconnait la forme présente sur l'image et renvoie des informations à son sujet (par exemple, une photo de la Tour Eiffel renverra la page Wikipedia à son sujet).[...] Google indique qu'il pourrait associer cet outil aux 52 langues déjà proposées par son outil de traduction Web. A tester dans la prochaine version du Nexus One, le téléphone mobile selon Gogle ? »

Abondance, 01/03/2010

  • Indexation et référencement

La popularité d'un profil a un impact sur le réseau social en lui-même

« Identifier les internautes à forte notoriété permet aux éditeurs de savoir quelles pages mettre en avant. En diminuant notamment le temps d'affichage des pages les plus consultées... Voilà ce que déclare une équipe de l’université de Darmstadt dans une étude menée sur un réseau social européen en ligne... »

L'Atelier, 04/03/2010

TellMeMore complète automatiquement les articles d'actualité

« En prenant en compte plusieurs critères d'un papier, le système balaie différentes sources pour trouver des informations liées au sujet initial. Il présente ensuite les paragraphes contenant ce supplément de données... . »

L'Atelier, 15/03/2010

Google vers l'indexation en temps réel ?

« Google travaillerait actuellement avec les autres moteurs majeurs, sur une technologie de push, basée sur le protocole Pubsubhubbub, pour indexer en quelques secondes les nouveaux contenus apparaissant sur le Web... Selon le blog américain ReadWriteWeb... »

Abondance, 05/03/2010

Le PageRank pourrait changer de nom

« Peter Norvig, directeur de la recherche de Google, a indiqué cette semaine que le PageRank pourrait changer de nom, car il serait selon lui surmédiatisé et les webmasters lui donneraient trop d'importance par rapport à la réalité... »

Abondance, 05/03/2010

Google Public Data Explorer met en images les données publiques

« Les Google Labs proposent ...  un nouvel outil baptisé "Public Data Explorer" qui met en forme et en graphiques interactifs de nombreuses données statistiques issues d'organismes comme la Banque Mondiale ou l'OCDE... »

Abondance, 10/03/2010

Pour rappel

  • Dossiers sur Internet

Internet fait l'objet de plusieurs dossiers. Des articles qui aident à prendre du recul et à exercer le sens critique (Pour la Science, Documentaliste-SI et Books). À conseiller dans le cadre de l'éducation aux médias et à l'Internet...

L'ère d'Internet : les enjeux d'un réseau global
Dossier Pour la Science, n° 66 Janvier - mars 2010

Présence numérique : de la gestion d'une identité à l'exercice d'une liberté
Documentaliste-SI, vol. 47, février 2010

Internet contre la démocratie
Books, n° 12, mars-avril 2010

VoirVeille éducation numérique

Culture numérique : nouveaux espaces d'expression et de création adolescentes
Lecture numérique, n° 133 - Mars 2010
Il y est question des pratiques sur Internet, du web 2.0, des blogs, des forums, des jeux vidéo... Et du rôle des bibliothèques...

VoirVeille éducation numérique

  • Revue de presse précédente

Revue de presse : Internet et les internautes - janvier 2010