ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Référentiel collège ou lycée numérique

Ce référentiel proposé par le ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a pour objectif d'aider les établissements qui le souhaitent à établir un diagnostic sur la place du numérique dans leurs activités pédagogiques. Il vise ainsi à favoriser le pilotage du numérique et le dialogue avec les collectivités et l’académie en donnant un cadre unifié et partagé pour les TICE. Par ailleurs, les établissements pourront, s'ils le souhaitent, faire part de leurs remarques et contributions jusqu’au 20 mars 2011.

Avertissement

En guise d'avertissement, il est précisé que "ce document est un outil de travail proposé aux équipes qui souhaitent s’engager dans une démarche qualitative sur la place du numérique dans leur établissement. Ce n’est pas un outil d’enquête visant à faire des statistiques au niveau local ou national. "

Méthode à mettre en oeuvre

Le document en préambule propose une exemple de mise en oeuvre possible pour procéder au diagnostic qui permettra d'établir la place du numérique dans les activités pédagogiques de l'établissement : constitution d'un groupe de pilotage, détermination des moyens pour renseigner les items du référentiel, après un état des lieux à partir du référentiel, définition des objectifs à atteindre et des actions à mener puis utilisation à nouveau du référentiel pour mesurer les progrès réalisés. 

Le référentiel

Le référentiel est structuré en sept parties. Les trois premières parties concernent des dispositifs structurels, les quatre suivantes concernent les usages du numérique par les enseignants et les élèves dans et hors la classe. Chacune de ces parties comprend un certain nombre de questions qui serviront à établir le diagnostic . En annexe deux diagrammes de synthèse permettent de reporter les réponses aux différentes questions. Ainsi pourra être établi, dans un premier temps, le profil de l'établissement et identifié ses points forts et ses points faibles puis, dans un second temps, mesuré les progrès réalisés par l'établissement à partir d’un état initial.

Analyse des disposifs structurels

Le référentiel est structuré en sept parties. Les trois premières parties concernent des dispositifs structurels. Un certain nombre de questions permettent d'évaluer les points suivants :

  • pilotage et organisation (mise en place des structures nécessaires, mise en place d’une organisation adaptée, évaluation des pratiques numériques, administration des services et gestion des ressources numériques) ;
  • assistance technique (maintien en condition opérationnelle du réseau pédagogique et des services numériques, service de maintenance des matériels et des réseaux) ;
  • accompagnement pédagogique (service d’aide et de conseil pour le développement des usages du numérique, l’établissement favorise, accompagne et valorise les pratiques numériques des personnels).

Analyse des usages

Quatre domaines d’usage ont été défini. Pour chaque domaine, en partant d’indications d’usage effectif, sera "mis en regard les ressources, équipements et infrastructures afin de faire apparaître un état des lieux par domaine d’usage. C’est par une analyse de ce contexte que l’établissement pourra identifier les points forts et les points faibles et mettre en place les actions adaptées à sa situation." Les quatre domaines proposés sont les suivants :

  • l'enseignant utilise des outils et services numériques dans sa classe ;
  • les élèves utilisent des outils et services numériques dans leur classe avec leur enseignant ;
  • les enseignants et les élèves utilisent des outils et services numériques pour le travail scolaire hors du temps de classe ;
  • les acteurs du système éducatif s’informent et échangent via des outils et services numériques.

Télécharger le référentiel, 13 p. , 577 Ko.

Communiquer ses remarques et contributions jusqu’au 20 mars 2011 à cln@listes.education.fr