ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Les Français et les risques numériques

Une étude Ifop a été réalisée à la demande l'Axa Prévention afin apprécier d'une part les opinions et les jugements des français relatifs aux risques numériques et connaître d'autre part leurs comportements en matière de protection contre les dangers du numérique. Cette étude établit un focus particulier concernant les 18 - 24 ans.

Cette étude a été réalisée par l'IFOP à la demande l'Axa Prévention à partir d'un échantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne du 11 au 13 septembre 2012.

Résultats de l'étude

A - Les opinions et jugements sur les risques du numérique

- 100 % des français jugent internet pratique - 89 % indispensable - 82 % amusant mais 70% incontrôlable et 60 % dangereux.

- 50 % trouvent facile de gérer les données personnelles publiées sur Internet et 50 % difficile.

- Concernant les craintes à l'égard d'incidents liés à internet, c'est l'usurpation d'identité et un litige possible avec un e-marchand qui sont le plus craints 68 %.

B - L’expérience et les comportements en matière de protection contre les dangers du numérique

- 90% se considèrent vigilants face aux risques du numérique mais 50 % vulnérables.

- Parmi les informations personnelles déjà mises en ligne sur un réseau social : 57 % concernent la date de naissance ou l'âge, 53 % le nom de famille, 40 % l'adresse électronique personnelle. A l'opposé 10 % concernent l'orientation sexuelle, 9%  la religion et 7 % le niveau de revenus.
Sur 16 item proposés concernant de la vie personnelle, seul 24 % des personnes interrogées n'ont publié aucune de ces informations en ligne.

- 59 % ont déjà vérifié leur réputation en ligne à travers la recherche de leur nom dans un moteur de recherche.

- 56 % ne sont pas préoccupés par la diffusion sur internet de photos d'eux-même qu'ils n'ont pas publié.

- Les incidents numériques auxquelles les personnes interrogées ont été confrontées concernent un litige avec un e-marchand pour 39 %, une atteinte à leur réputation pour 7 %, une usurpation d'identité pour 7 %

- 65 % sont Intéressés pour recevoir de l'information sur les risques du numérique et sur les bonnes pratiques à adopter et 60% ont déjà discuté des risques d'internet avec leur(s) enfant(s).

C -  Focus sur les 18-24 ans

- Internet est pratique pour 98 % des 18-24 ans, indispensable pour 92 %, amusant pour 85 %, incontrôlable pour 72 % et dangereux pour 67 %.

- Concernant les craintes à l'égard d'incidents liés à internet, c'est un litige possible avec un e-marchand (74 %) et l'usurpation d'identité 68 %) qui sont le plus craints.

- Face aux risques du numérique, 90% se considèrent vigilants et 87 % responsables mais 49% se sentent vulnérables.

- Parmi les informations personnelles déjà mises en ligne sur un réseau social : 78 % concernent la date de naissance ou l'âge, 78 % le nom de famille, 77 % des photographies d'eux-mêmes,  60 % les liens de parenté avec d’autres personnes, 58 % les passions ou intérêts personnels.  A l'opposé 11 %  concernent les opinions politiques, 7% l'adresse postale personnelle et 1 % le niveau de revenus.
Sur 16 item proposés concernant de la vie personnelle, seul 6 % des personnes interrogées n'ont publié aucune de ces informations en ligne.

- Les 18 - 24 ans qualifient internet pour un enfant de dangereux à 95 %, incontrôlable à 91 %, amusant à 89 %, pratique à 82 % et indispensable à 29 %.

Conclusion

De cette étude il ressort :

- Une perception ambivalente d'internet ;

- une gestion difficile des données personnelles et un problème qui touche davantage les jeunes ;

- un intérêt certain pour de l'information sur les risques d'internet.

Télécharger les résultats de l'étude (pdf, 1751 ko), octobre 2012