ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Utilisation des TIC en Europe et en France

Deux études publiées en 2011 font un état des lieux de l'utilisation des TIC au sein de l'Union européenne. La première publication s'intéresse à l'usage d'Internet par les entreprises européennes en s'appuyant sur les résultats 2011 de l'enquête communautaire menée dans l'UE27. Elle souligne notamment un niveau élevé d'accès à Internet et de connexion Internet fixe à large bande des entreprises dans la majorité des États membres. L'autre étude réalisée par le Crédoc se focalise sur la situation hexagonale en décrivant le niveau d'équipement ainsi que les pratiques numériques des Français. Ainsi, le rapport relève en particulier une multiplication des équipements numériques, une progression de la téléphonie mobile et fixe ainsi qu'un fort taux d'accès à l'Internet fixe à domicile.

Un certain nombre de publications annuelles permettent d'élaborer une vision synthétique et actualisée de l'usage des technologies de l'information et de la communication en France et en Europe. Eurostat, Office statistique de l'Union européenne, est justement "chargé de fournir à l’Union européenne des statistiques au niveau européen permettant des comparaisons entre les pays et les régions" à travers diverses publications comme la présente étude sur l'usage des TIC dans les entreprises européennes en 2011. Le Crédoc, Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie, analyse aussi chaque année le comportement numérique des individus lors de son rapport consacré à "la diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française". 

Utilisation des TIC par les entreprises en 2011 

Cette publication d'Eurostat fournit des données qui s'appuient sur une enquête réalisée début 2011 auprès des entreprises des États membres de l'UE27, de la Norvège et de la Croatie. Le niveau d'accès et de connexion Internet fixe à large bande est plutôt élevé dans la plupart des pays selon les résultats de l'enquête. En revanche, concernant l'Internet mobile, la plus forte proportion d'entreprises disposant d'une connexion de ce type à large bande se situe en Finlande (77%), en Suède (67%) et en Autriche (65%). L'enquête fait également ressortir le recours à l'Internet par les entreprises pour interagir avec les pouvoirs publics : téléchargement de formulaires électroniques (76%), obtention d'information (74%) et soumission de formulaires remplis aux administrations (69%). Pour cette dernière pratique, l'étude relève des écarts assez importants : si aux Pays-Bas et en Lituanie plus de 90% des entreprises indiquent avoir utilisé Internet pour soumettre des formulaires renseignés aux administrations publiques, elles ne sont en revanche que 39% en Roumanie et en Italie. Ce constat de disparité s'observe au niveau de la proportion des entreprises possédant un site web dont la visée principale reste informative. Les taux les plus importants concernent les pays nordiques (93% en Finlande, 89% en Suède et au Danemark) tandis que les plus faibles statistiques sont enregistrées en Roumanie (34%) et en Bulgarie (45%). Seules 17% des sites d'entreprises offrent la possibilité de commander, d'acheter ou de réserver en ligne. 

La diffusion des TIC dans la société française

Le rapport du Crédoc réalisé en association avec l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) et le Conseil général de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies présente les résultats d'un sondage mené en juin 2011 auprès d'un échantillon représentatif de la population française. Le document est composé de quatre parties : la téléphonie fixe et mobile, l'ordinateur et l'internet, les modes d'accès à la télévision, fossé numérique et différences d'usages d'Internet. Selon l'étude 74% des Français disposent à la fois d'un téléphone fixe et d'un appareil mobile. Ce dernier est en réalité de plus en plus utilisé comme terminal d'accès à Internet : navigation en ligne (24%), consultation des courriels (19%), téléchargement d'applications payantes (17%), télévision (8%). Le nombre d'envois de SMS continue aussi à augmenter en 2011 (10 messages textuels par jour en moyenne). Pour ce qui concerne l'accès à Internet à domicile, la France se situe au 7ème rang européen avec 69% des foyers équipés, l'essentiel des connexions s'effectuant en ADSL. Le taux d'équipement en ordinateur continue de croître mais le marché des tablettes tactiles pourtant actif ne concerne que 4% des individus en juin 2011 selon l'enquête. Les disparités au sein des ménages s'observent désormais au niveau de la nature et de la qualité des équipements et moins sur le fait de posséder du matériel. Les précédents constats s'expliquent par le caractère omniprésent de l'Internet dans la vie quotidienne des individus : deux internautes sur cinq "ont du mal à se passer d’Internet pendant plus de trois jours" et 74% des personnes "disposant d’une connexion à Internet à domicile se connectent tous les jours". Même si le manque de protection des données personnelles constitue le blocage principal pour l'accès en ligne, les personnes interrogées défendent l'idée d'un tarif social pour les personnes à faible revenu, le coût "pour les plus démunis" étant globalement, selon l'étude, le "principal obstacle à l’utilisation d’internet". Ce souci d'égalité d'accès est d'autant plus aigu que les usages de l'Internet ne cessent de se diversifier : télévision à la demande, pratique du "streaming", lecture de livres au format numérique, achats et ventes en lignes, démarches administratives et fiscales... 


Consulter la publication (en anglais) de l'Eurostat : ICT usage in enterprises 2011

Communiqué de presse du 13 décembre 2011 (format PDF) : http://epp.eurostat.ec.europa.eu/

Le rapport complet du Crédoc (format PDF) : site de l'Arcep