ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Usages des TIC en bibliothèque publique

Une enquête, destinée à évaluer les perceptions des utilisateurs vis-à-vis des avantages offerts par les technologies de l’information et de la communication dans les bibliothèques publiques, a été conduite en 2012 dans 18 pays européens. Cette étude financée par la Fondation Bill & Melinda Gates a été relayée en France par la Bpi.

Comme le précise le rapport,  la fondation Bill & Melinda Gates « a chargé TNS, société d'enquêtes par sondages indépendante présente à l’échelle mondiale, de mener une étude dans 17 pays de l’UE [18 avec la Suède pour la partie qualitative] afin d’évaluer les perceptions et les différents types d'utilisation des bibliothèques publiques. L’objectif de cette étude est de comprendre l’impact qu'ont les bibliothèques publiques sur la vie de leurs usagers au sein de l’UE ». L'usage du terme « bibliothèque » renvoie dans le cadre de l'étude à une bibliothèque publique et ne désigne donc pas les bibliothèques scolaires ou universitaires.

Les différentes étapes de l'étude

Le rapport comprend plusieurs axes d'investigation qui permettent de rendre compte de la démarche méthodologique entreprise :

  • Un atelier avec les parties prenantes afin de définir les priorités ;
  • Une recherche documentaire (menée dans 17 pays de l'UE), afin de réunir des données essentielles sur les bibliothèques ;
  • Une enquête (organisée auprès d’individus âgés d’au moins 15 ans) dans chacun des 17 pays, afin de fournir des données de base sur la fréquentation des bibliothèques et l’utilisation d’ordinateurs mis à la disposition du public ;
  • Une grande enquête auprès des usagers de bibliothèque et des utilisateurs d’ordinateurs mis à la disposition du public âgés d’au moins 15 ans ;
  • Une enquête qualitative dans 18 pays, à travers quatre groupes de discussion avec les utilisateurs d'ordinateurs mis à disposition et cinq entretiens approfondis avec des bibliothécaires et directeurs de bibliothèque.

Au niveau lexical, l’expression « utilisateur/utilisation d’ordinateurs mis à la disposition du public » renvoie à l’utilisation d’un ordinateur mis à la disposition des usagers de la bibliothèque publique pour effectuer une recherche en ligne  et désigne aussi les personnes qui ont répondu par l’affirmative à la question de savoir si elles ont eu recours de la même manière à l'outil informatique pour accéder à Internet au cours des 12 derniers mois.

Les enseignements du rapport

La recherche documentaire a permis d'évaluer à plus de 65 000 le nombre de bibliothèques publiques à travers l’ensemble de l’Union européenne. Dans la plupart des pays, la grande majorité (au moins 80%) des bibliothèques mettent des ordinateurs à disposition du public, à l'exception de l'Allemagne et de la Bulgarie, selon les estimations du rapport. L’étude fournit de nombreuses indications qui soulignent la contribution significative des bibliothèques en matière d'usages des TIC auprès des jeunes, des personnes âgées et des populations migrantes ou issues de la communauté Rom. On peut notamment retenir les points clefs suivants :

  • Bibliothèque et utilisation des ordinateurs mis à la disposition du public
    • Près d’un adulte sur quatre se sont rendus dans une bibliothèque publique au cours des 12 derniers mois. 4% ont eu recours à un ordinateur mis à la disposition du public au cours de la même période, l’utilisation d’ordinateurs étant plus élevée parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans. Les utilisateurs sont soit attirés par la gratuité du service, soit n'ont pas d'autres possibilités. A ce sujet, l'étude indique que 4,6 millions d’adultes utilisent pour la première fois un ordinateur pour accéder à Internet dans une bibliothèque publique.
  • Perceptions des bibliothèques publiques
    • La mise à disposition gratuite d’ordinateurs et de connexions Internet par les bibliothèques est perçue de manière positive par environ sept usagers de bibliothèque sur 10.
  • Apprentissage non formel et informel
    • L’enquête relève de nombreuses activités d’apprentissage informel dans les bibliothèques, qui contribuent de manière certaine au programme européen sur l’apprentissage non formel et informel, en particulier l’éducation inclusive. Un usager sur quatre (notamment les répondants âgés d’au moins 65 ans, les personnes issues de régions rurales, la communauté Rom et les minorités ethniques) a participé à des activités d’apprentissage informel dans les bibliothèques au cours des 12 derniers mois, et environ 2,3 millions d’adultes  ont suivi une séance d’initiation à l’informatique.
  • Emploi
    • L’enquête montre que 4,1 millions d’adultes ont utilisé des ordinateurs mis à disposition dans des bibliothèques publiques dans le cadre d'une activité liée à l'emploi. Cela concerne en particulier les 25-54 ans, les minorités ethniques, les groupes des migrants ou les Roms. Plus précisément 1,5 million de ces utilisateurs se sont connectés afin de postuler à une offre d'emploi et au final, le rapport indique qu'environ 250 000 personnes ont ainsi réussi à trouver effectivement du travail.
  • Utilisation des ordinateurs dans un but professionnel
    • 7% des utilisateurs (environ 0,9 million d’adultes) ont eu recours à des ordinateurs mis à la disposition du public à des fins professionnelles. Environ 2,7 millions d’adultes, soit 20% y ont eu recours pour chercher des informations sur le secteur dans lequel ils travaillent.
  • Administration en ligne (e-gouvernement) et citoyenneté active
    • Au sein de l’UE, environ 3,3 millions d’adultes ont utilisé des ordinateurs afin de dialoguer avec l’administration publique au cours des trois derniers mois. Le chiffre varie considérablement d’un pays à l’autre. Les répondants concernés sont en général de sexe masculin, ceux qui ont un emploi, ceux qui vivent dans des régions rurales, ceux qui appartiennent aux minorités ethniques et à la communauté Rom. L’enquête estime à environ 0,3 million le nombre de personnes à travers l’UE qui ont par exemple utilisé un ordinateur pour effectuer leur déclaration fiscale. L’utilisation d'ordinateurs mis à la disposition du public dans le cadre d’une citoyenneté active est également variable selon les pays.

Concernant la France en particulier, il faut se référer au volet récapitulatif spécifique intitulé « La perception des avantages offerts par les TIC dans les bibliothèques publiques en France : le point de vue des usagers ». Cette  synthèse est également disponible en ligne.


Consulter l'intégralité de l'étude au format PDF : http://www.bpi.fr/modules/resources/download/default/Professionnels/Documents/FinalReport-FRCross-EuropeanLibraryImpact.pdf

La déclinaison française du rapport : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/61097-la-perception-des-avantages-offerts-par-les-tic-dans-les-bibliotheques-publiques-en-france-le-point-de-vue-des-usagers