ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

L'intégration pédagogique des TIC

L’ACELF (Association canadienne d'éducation de langue française) a publié au printemps 2013 un numéro de sa revue Éducation et francophonie intitulé « TIC et éducation : avantages, défis et perspectives futures ». Ce numéro thématique aborde la question des TIC en éducation sous plusieurs aspects : les compétences professionnelles des enseignants, les usages pédagogiques et didactiques, les technologies émergentes ainsi que les rapports entre TIC, culture et société.

La revue Education et francophonie est une revue scientifique en ligne dont « la mission est d'offrir aux intervenants en éducation francophone une vision du perfectionnement et des outils en construction identitaire ». Le présent numéro (volume 41, numéro 1, printemps 2013, 253 p.) a été réalisé sous la direction de Thierry Karsenti (Université de Montréal) et de Simon Collin (Université du Québec).

Les axes thématiques

Le dossier de la revue est structuré selon 4 grandes composantes :

  • Axe n° 1 : Développement de compétences : usages, impacts et évaluation des technologies de l'information et de la communication

Cet axe aborde « les usages pédagogiques et didactiques des TIC ainsi [que] leurs impacts, d'une part sur les apprentissages et le développement de compétences et, d'autre part, sur leur évaluation » à travers deux études (Avantages et défis inhérents à l’usage des ordinateurs portables au primaire et au secondaire, Les TIC motivent-elles les élèves du secondaire à écrire?) traitant de l'impact des TIC sur l'habileté à écrire des élèves. L'analyse des résultats de la première étude souligne le rôle clé des technologies numériques au niveau de l'écriture tant au niveau du fond que de la forme. Selon la deuxième étude, les « scripteurs technologiques tendent à être motivés intrinsèquement avant même d'utiliser les TIC », confirmant ainsi le lien entre les TIC et la motivation à écrire relevé dans d'autres études similaires.

  • Axe n° 2 : Technologies émergentes : potentiels, enjeux actuels et futurs pour l'éducation

Deux études ( Développer les stratégies d’apprentissage et le raisonnement clinique à l’aide d’un wiki, Le Web 2.0, rupture ou continuité dans les usages pédagogiques du Web?) s'intéressent aux technologies dites « émergentes », à savoir les applications emblématiques du Web 2.0 comme le blog, le wiki, le partage de signets ou encore les fils RSS. La première étude vise à « analyser les stratégies cognitives et métacognitives mises en oeuvre dans l'élaboration d'un wiki » par des étudiants en soins infirmiers. Les résultats font ressortir des potentialités pédagogiques intéressantes, notamment lorsque le wiki et le « rappel stimulé » (protocole verbal à la suite d'une situation de transfert) sont utilisés de manière combinée. Dans la seconde étude, les chercheurs préconisent de « proposer, en contexte pédagogique, formel ou informel, des environnements qui, tout en s'inspirant des principes du Web 2.0, offrent de réelles occasions d'apprendre par les pairs, mais aussi grâce à un tutorat exercé par des personnes reconnues pour leur expertise dans le domaine considéré ».

  • Axe n° 3 : Développement professionnel et TIC : de la formation initiale à la formation continue

L'idée de cet axe est  de « savoir comment les TIC sont susceptibles de soutenir le développement professionnel et la pratique réflexive ». Plusieurs articles analysent la maîtrise des TIC par la profession enseignante : Les compétences informationnelles relatives au web des futurs enseignants québécois et leur préparation à les enseigner, Facteurs influençant l’utilisation des technologies de l’information et de la communication chez les stagiaires en enseignement du secondaire, Modes d’intégration et usages des TIC au  troisième cycle du primaire, Sources d’influence de l’autoefficacité relative à un enseignement intégrant les TIC chez des enseignants du primaire. Les résultats de certaines de ces études soulignent, entre autres, un sentiment marqué d'autoefficacité chez les (futurs) enseignants québécois vis-à-vis de leurs compétences informationnelles, des usages pédagogiques en classe se limitant en primaire au traitement de texte et à la recherche d'information en ligne ainsi que la nécessité d'inscrire « l'intégration pédagogique des TIC dans les priorités de la formation professionnelle des enseignants ».

  • Axe n° 4 : TIC, culture et société

Ce dernier axe part du principe que les TIC affectent toutes les activités économiques, sociales ou éducatives des sociétés contemporaines. La première étude intitulée « Usages des technologies en éducation : analyse des enjeux socioculturels » , préconise la mise en place d'une formation des apprenants pour développer de réels usages éducatifs des technologies. Deux autres études s'intéressent à l'introduction de l'ordinateur dans le secondaire au Niger. Elles analysent notamment les « représentations sociales de l’ordinateur chez des enseignants » et « l'impact des TIC sur le sentiment de compétence professionnelle des enseignants » dans des lycées de Niamey. L'outil informatique est perçu comme un élément favorisant la modernisation de l'enseignement même si certains professeurs expriment des réticences à ce sujet. La formation  des enseignants à la technopédagogie apparaît déterminante pour améliorer le sentiment de compétence personnelle et favoriser le développement d'usages pédagogiques des TIC.


Accéder au numéro de la revue en ligne : Education et francophonie