ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

IFOP : Observatoire des réseaux sociaux

L’Observatoire des réseaux sociaux mène "une enquête quantitative réalisée chaque année depuis l’automne 2007 à travers un questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon représentatif de la population internaute française âgée de 18 ans et plus". Cette 7ème nouvelle vague d’enquête a été réalisée auprès de 2 005 internautes du 15 au 19 octobre 2012.

Le palmarès 2012 de l'observatoire des réseaux sociaux établi par l'Ifop affiche des résulats sensiblement identiques au vu des enquêtes précédentes : Facebook demeure le réseau social le plus connu des internautes en France (95%), devançant YouTube (94%), Twitter (89%) et Windows Live Messenger (89%).

L'étude précise que 55 réseaux ou medias sociaux ont été étudiés, dont 26 sites nouvellement testés : Instagram, Ptch, Overblog, Pinterest, Tumblr, Glancee, Mashable, BiTWiiN, Worker, Linkeol, SoundCloud, Scoop.it!, Wat.tv, Spotify, Socl, Nuji, Skyblog, InvitYou, Path, Ban.jo, Tokkoro, Expeert, JobGo, Muxi, Deezer et Vimeo. Windows Live a été testé sous le nom de Windows Live Messenger / MSN Messenger.

Une fréquentation en hausse

A l’instar des vagues d’enquête précédentes, l'enquête indique que Facebook est de nouveau cette année le réseau social le plus connu des internautes français (95%). Il devance donc à nouveau YouTube, dont le score progresse de deux points pour s'élever à 94%. Twitter progresse également cette année de quatre points lui permettant d'occuper encore la troisième place du podium (89%). Ce dernier affiche une augmentation de neuf points de sa notoriété en deux ans. Le sondage signale aussi une forte croissance de Google + (15 points d'augmentation), réseau social lancé en 2011. Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn (33%, 14ème rang) et Viadeo (31%, 15ème rang) poursuivent également leur développement . A remarquer que sur les 55 sites étudiés en 2012, 15 d’entre eux sont connus par moins de 2% des internautes. Peu de sites voient en réalité leur popularité diminuer au cours de l'année 2012, à l'exception de certaines plateformes comme Trombi, Netlogou Copains d'avant.  Parmi les nouveaux média étudiés, le site de partage de musique Deezer intègre directement la 8ème place (63%) du classement 2012.

Au final, 82% des internautes interrogés déclarent être membre d'au moins un réseau social. En moyenne, chaque internaute ferait partie d'environ 3,5 réseaux sociaux. Plus d'un internaute sur deux est aujourd'hui inscrit sur Facebook.

Les média sociaux et les divertissements

Selon les résultats de l'étude, 34% des internautes suivent des artistes musicaux sur les réseaux sociaux, dont 7% régulièrement. Ces artistes sont davantage plébiscités que leur contrepartie cinématographique (23% pour les acteurs), les hommes et les femmes politiques (20%), les animateurs (trices) de télévision et/ou de radio (17%) ou encore les écrivain(e)s (16%). Outre l’intérêt marqué pour l’actualité de ces acteurs du divertissement sur le web, 32% des personnes sondées déclarent suivre la promotion de nouveaux films et 27% s’intéressent aux comportements des marques sur les réseaux ou média sociaux. En suivant un artiste sur ces plateformes, 57% des internautes concernés cherchent en priorité à se tenir informés de leur actualité. La dimension de partage via les réseaux sociaux en matière d'actualité artistique s'avère importante : ainsi, selon l'enquête, " environ un internaute sur trois fait souvent ou de temps en temps découvrir à ses contacts une chanson qu’il aime (35%), un artiste qu’il apprécie (32%) ou un film qui lui a plu (31%). Un quart d’entre eux partage fréquemment une émission de télévision qui lui a plu (25%), et 21% une exposition qu’ils ont appréciée". En outre, souvent ou de temps en temps, près d’un internaute sur cinq fait part en direct via les réseaux sociaux, de ses commentaires sur un concert ou un spectacle auquel il assiste (19%). 17% adoptent le même comportement lorsqu’ils veulent partager leurs impressions sur une émission de télévision qu’ils regardent. Ce phénomène de double écran est légèrement moins fréquent lorsqu'il s'agit d'émissions suivies en direct sur Internet (15%) ou des émissions de radio (14%).


Télécharger les résultats de l'étude (PDF) : Ifop

Télécharger la synthèse des résultats (PDF) : Annexe de l'étude Ifop

Source de l'illustration :  Visualisation artistique du principe des Six degrés de séparation (Wikimédia Commons)