ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Travail collaboratif à distance

Isabelle Gonon propose un module interactif multimédia d'auto-formation en ligne qui vise à distinguer les différentes notions liées aux champs collaboratifs et participatifs au sein des communautés virtuelles et autres réseaux sociaux. Des outils et des méthodes de mise en oeuvre en matière de travail collaboratif sont également présentés.

Isabelle Gonon, chargée de l'accompagnement aux usages des TICE auprès des enseignants du CNAM, publie en ligne une évolution particulièrement enrichie de son Guide pratique du travail collaboratif en communautés virtuelles d'apprentissage. Ce nouveau support intitulé « Travail collaboratif à distance » est hébergé sur la plate-forme Erep et se présente sous la  forme d'un module interactif multimédia réalisé à partir de la chaîne éditoriale Scenari et placé sous licence Creative Commons.

Définir le travail collaboratif à distance

Après une brève introduction dans laquelle l'auteure présente le contexte d' élaboration du module, « fruit de plus de 10 ans d'expérience dans l'accompagnement d'étudiants distants et l'animation de communautés virtuelles d'apprenants », Isabelle Gonon choisit de définir un certain nombre de termes plus ou moins connexes (collaboration, participation, groupes ou communautés virtuelles, réseaux sociaux) pour aboutir à une définition orale et écrite du travail collaboratif : « travail réalisé en commun par plusieurs personnes qui mutualisent leurs connaissances et leurs compétences, s'organisent et coordonnent leurs actions pour obtenir un résultat dont ils sont collectivement responsables ». Ce type de travail est envisagé en situation de formation à distance avec des élèves et en situation professionnelle au sein de l'entreprise.

Les outils de collaboration

L'auteure présente au moyen d'une vidéo les outils numériques pour la formation à distance et le travail collaboratif. Ces outils sont regroupés selon deux axes, synchrone/asynchrone et transmission/interaction puis répartis dans un second temps en quatre catégories correspondant aux différents usages : communication (messageries, chats, web conferences), organisation (agendas, logiciels de gestion de projet, outils de sondage), stockage et partage (espaces de stockage en local ou dans les nuages, applications de partage de fichiers et de signets) et création (wikis, blogs). Selon Isabelle Gonon, « Tous ces outils de communication et de partage, du forum aux applications en ligne, sont ouverts à tous ceux qui s'y inscrivent mais les documents que l'on y crée ne sont pas forcément en libre accès y compris pour les membres : ils sont soit publics, soit réservés à un petit groupe d'utilisateurs inscrits, soit totalement privés », d'où la question des droits d'utilisation à déterminer selon le profil de l'utilisateur

Le travail collaboratif en situation d'apprentissage

Ce troisième volet du module s'intéresse à la mise en oeuvre d'une activité menée à distance sur les réseaux numériques. Cela suppose une organisation rigoureuse au niveau de la constitution des groupes (composition, nombre, rôles, tâches) et la mise en place d'une méthode de travail collaboratif (organisation du travail de groupe, négociation du sens, réalisation collective, outils utilisés). Pour illustrer son propos, Isabelle Gonon donne un exemple de pratiques de travail collaboratif issues du « carnet de bord » d'un groupe d'étudiant (travail de rédaction d'un article de type journalistique ). Selon l'auteure, le travail collaboratif en formation est « un excellent moyen de confronter les points de vue et les discussions engagées entre les membres d'un groupe devant produire un document en commun ; il facilite l'intégration des informations nouvelles, apportées par l'enseignant ou par les pairs ». dans le contexte de l'entreprise, Isabelle Gonon relève que « la question du travail collaboratif se pose donc en entreprise au delà même des questions de formation, toutefois elle y est le plus souvent reprise par les responsables des ressources humaines et les responsables de formation qui y voient un moyen de création de connaissances et de co-formation par les pairs au travers des échanges de pratiques et d'expériences. On parle d'entreprise apprenante pour ces entreprises qui pratiquent ce type de management des connaissances et incitent au travail collaboratif qui développe les capacités cognitives des personnels ».

Ce module didactique est complété par un glossaire des principaux termes employés ainsi qu'une liste d'abréviations et une bibliographie très succinctes.


GONON, Isabelle, 2011. Travail collaboratif à distance. In : Erep [en ligne]. Janvier 2011. [Consulté le 22 octobre 2013]. Disponible à l’adresse : http://formation-e-reputation.fr/isabellegonon/Travail_collaboratif_web/co/Travail_collaboratif_web.html

Voir également en ligne :

GONON, Isabelle, 2012. Travail collaboratif à distance : http://www.slideshare.net/isabelleg/travail-collaboratif-distance

GONON Isabelle, BROUDOUX Evelyne, 2013. Qu’est-ce que l’enseignement à distance ? : http://www.canal-u.tv/video/formasup/qu_est_ce_que_l_enseignement_a_distance.12495