ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Les médias sociaux à l'université

Corinne Weisgerber, professeure associée à l'université St Edwards au Texas, rend compte, sur Canal U, de son expérience de l'usage des média sociaux. Elle prodigue un certain nombre de conseils pratiques qui permettent de construire et d'entretenir un réseau personnel d'apprentissage.

Corinne Weisgerber témoigne de son expérience professionnelle de l'usage des médias sociaux, depuis ses débuts en 2006,  jusqu'à aujourd'hui dans le cadre de ses pratiques pédagogiques universitaires.  Elle propose ainsi une démarche réflexive, en analysant son propre parcours d'apprentissage.

Appréhender les média sociaux

Corinne Weisgerber souligne l'intérêt de créer et de disposer d'un réseau de relations professionnelles grâce à l'utilisation des plateformes de réseautage social (Twitter, Diigo) et autres blogues. Elle évoque dans cette perspective les réseaux personnels d'apprentissage (RPA), « réseaux créés délibérément, capables de guider nos objectifs d'apprentissage indépendant et nos besoins de développement professionnel ». Un service de partage de signets comme Diigo permet selon l'auteure de faciliter l'agrégation de matériaux didactiques potentiels et s'avère modérément chronophage au vu des bénéfices apportés. Corinne Weisberger donne ainsi l'exemple d'une activité de gestion de la réputation numérique découverte via un billet et ré-utilisée dans le cadre de son propre cours. Le réseau du professeur connecté fournit donc les ressources que l'enseignant collecte et trie (travail de veille et de curation) afin d'alimenter et d'enrichir ses activités pédagogiques à lui. La seconde phase vise à transférer ces mêmes compétences aux étudiants en les amenant progressivement à créer, comme l'enseignant modèle, leur propre environnement d'apprentissage. Le professeur curateur incite au final les étudiants à devenir eux-mêmes curateurs.

Aspects pratiques

Corinne Weisberger s'attache dans une deuxième partie à prodiguer des conseils pratiques d'utilisation des média sociaux comme Twitter (identification des experts dans tel ou tel domaine, ciblage des comptes, consultation des listes d'abonnés/abonnements des personnes suivies, parcours des listes Twitter, veille sur les suggestions #followfriday, consultation des RT). Une fois le réseau établi, il convient selon l'auteure de « peaufiner son RPA » en exécutant un certain nombre de tâches (filtrage thématique des flux avec Tweetdeck et HootSuite, ajout de nouveaux utilisateurs). Le processus est quasi-similaire pour les blogues (recherche des personnes ressources, abonnement au flux RSS des billets, consultation de la blogroll). Les plateformes de partage de signets ne sont pas non plus à négliger dans le cadre de cette veille collaborative. L'exemple de Diigo amène l'auteure à distinguer les différentes fonctionnalités de l'outil : recherche par mot-clé, consultation du nuage de tags, abonnement au fil RSS du compte ou d'un mot-clé, identification des utilisateurs ayant signalé le même contenu grâce à la recherche par URL.

Ces outils favorisent la mutualisation et le partage des ressources en ligne. Ce partage s'inscrit également, selon l'auteure, dans une stratégie de communication, de valorisation de soi (visibilité numérique, présence digitale).


Sources

WEISGERBER, Corinne. Du professeur connecté à l’étudiant connecté. Canal U [en ligne]. [Consulté le 6 avril 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.canal-u.tv/

Documents joints :

Pour aller plus loin :