ATTENTION : ces archives ne sont plus tenues à jour, des liens peuvent être brisés.

Usages, avantages et défis des tablettes tactiles à l'école

Rapport préliminaire des principaux résultats d'une enquête menée auprès de 6057 élèves et 302 enseignants du Québec concernant les usages pédagogiques de l'iPad. Le document analyse les pratiques, les avantages et les désavantages inhérents à l'utilisation des tablettes tactiles à l'école.

Thierry Karsenti et Aurélien Fievez publient les résultats d'une « des plus importantes recherches jamais réalisées sur l’usage des tablettes tactiles en éducation, avec la collaboration de 18 écoles secondaires et primaires du Québec ». L'implantation de la tablette tactile dans les établissements scolaires constitue aux yeux des auteurs « une prise de risque nécessaire » notamment au vu du « potentiel cognitif non négligeable » de l'outil technologique.

Cela dit, les auteurs précisent que les enseignants ne doivent être ni technophiles ni technophobes mais technoréfléchis.

Usages de la tablette tactile : revue de littérature

Au cours de leur revue de la littérature scientifique sur les usages des tablettes numériques à l'école (analyse de 359 textes précédant l'enquête proprement dite), Thierry Karsenti et Aurélien Fievez relèvent un certain nombre de bénéfices potentiels au niveau des élèves : accroissement de la motivation, facilitation de l'édition et du partage de l'information ainsi que de l'évaluation des apprenants, diversification des stratégies d'enseignement, bonification de l'expérience de lecture, augmentation de l'apprentissage individualisé, développement des échanges entre pairs ou entre enseignants et élèves, amélioration des compétences informatiques, avantages apportés aux élèves à besoins éducatifs particuliers...

Selon les deux rapporteurs, «  la recension de la littérature scientifique réalisée révèle d’abord que les résultats de recherches fondés sur des données empiriques et probantes sont plutôt rares. Cela dit, nous l’avons souligné, notre revue de la littérature nous a tout de même permis de relever des avantages supposés des tablettes tactiles en contextes scolaires, avantages qui resteraient encore à démontrer par des recherches, d’où l’importance de notre enquête ».

Les principaux enseignements de l'étude

L'analyse des données quantitatives et qualitatives (issues des réponses aux questionnaires en ligne et de celles apportées au cours des entrevues individuelles ou en groupe, les observations vidéographiées des salles de classe n'étant pas abordées dans le présent rapport) révèlent que 70,2% des enseignants n'avaient jamais ou très rarement utilisé l'iPad avant leur usage obligatoire à l'école; ce pourcentage est ramené à 53,6% au niveau des élèves avant leur expérience scolaire.

Après usages, les résultats de l'enquête indiquent que le recours à la tablette en cours se résume en grande partie aux travaux menés dans les manuels numériques et à la recherche sur Internet. L'étude relève également l'utilisation des jeux, la prise de notes avec diverses applications et la gestion de l'agenda.

En dehors de l'école, les élèves indiquent passer la majeure partie de leur temps à s'amuser (jeux, consultation de vidéos, écoute musicale, navigation en ligne) ou à se socialiser (Facebook, iMessage) avec l'outil tactile après s'être acquittés néanmoins de leurs devoirs.

L'usage de la tablette tactile en matière de lecture ou d'écriture apparaît très limitée au vu des données recueillies : 85%  des apprenants (pour lesquels l’usage de l’iPad en salle de classe est obligatoire) n’utilisent jamais ou rarement la tablette tactile pour réaliser des productions écrites. Ce résultat est à rapprocher du très faible pourcentage d'élèves indiquant lire des livres électroniques sur la tablette tactile.

Avantages et désavantages perçus par les acteurs

Le principal avantage perçu par les élèves concerne la portabilité de l'outil. Viennent ensuite l'accès à l'information, la qualité des présentations réalisées par les élèves, la créativité, la motivation et l'expérience de lecture bonifiée. Sont également indiqués dans une moindre mesure l'annotation de documents, l'organisation du travail, la collaboration, le développement de compétences informatiques et la possibilité de travailler à son rythme.

Certaines réponses des enseignants rejoignent celles des élèves, comme l'accès à l'information et la portabilité de l'outil. Les professeurs relèvent par la suite la collaboration accrue, la possibilité de travailler à son rythme pour l'élève, l'organisation du travail facilitée ainsi qu'une motivation plus importante. L'économie de papier est également mentionnée.

Parmi les désavantages, les élèves soulignent en majorité la distraction :  ils sont en effet quelque 6055 élèves à souligner (plus de 99 % des répondants) qu’il s’agit d’un outil qui peut distraire en classe. Ils signalent également des difficultés d'écriture pour la production de longs textes à l’aide de la tablette. La gestion des travaux s'avère compliquée et certains manuels inadaptés selon certains témoignages d'élèves. Enfin, d'autres ont même précisé que le fait d’avoir un iPad avait eu, pour eux, un impact négatif sur leur réussite scolaire. Les enseignants font globalement des constats identiques. Au final, Ils estiment en moyenne être assez satisfaits de l’utilisation de l’outil en classe (3 sur une moyenne de classement de 5) tandis que les élèves déclarent être assez satisfaits, voire très satisfait (3,6 sur une moyenne de classement de 5). On observe donc un  degré  de  satisfaction  global plus marqué chez les élèves.

Au vu du caractère nuancé, voire mitigé du bilan de l'expérience, l'étude rapporte les suggestions formulées par les enseignants qui mettent essentiellement l'accent sur trois aspects :

  • Formation et ressources (formation, temps, soutien technique, communauté de pratique, liste d’applications, etc.) ;
  • Politique d’usage et responsabilisation des élèves ;
  • Outils  de  gestion  de  classe  (plateforme  de  partage  de  documents  et  stratégie  pouvant, facilement et rapidement, limiter l’accès aux élèves).

Ces suggestions sont complétées par une brève liste de préconisations « destinées aux différents acteurs scolaires impliqués dans la mise en place de tels projets où chaque élève possède un iPad en salle de classe ». Face aux nombreux défis rencontrés, en partie dus au manque de formation technique et pédagogique selon les conclusions du présent rapport, les auteurs formulent 10 recommandations dans les domaines suivants :

  • Formation et réseautage des enseignants
  • Gestion de classe
  • Responsabilisation et formation des élèves
  • Lecture de livres sur tablette
  • Apprentissage de l'écriture
  • Conception d'applications éducatives
  • Documentation de la recherche
  • Adaptation des manuels scolaires
  • Sensibilisation des parents
  • Vision globale de l'intérêt pédagogique des technologies mobiles

Ce document est publié sous une licence Creative Commons 4.0 de paternité à l'adresse http://www.karsenti.ca/ipad en version francophone et anglophone. 


Karsenti, T. et Fievez, A. (2013). L’iPad à l’école: usages, avantages et défis : résultats d’une enquête auprès de 6057 élèves et 302 enseignants du Québec (Canada). Montréal, QC : CRIFPE. 

Consultation en ligne : versions anglophone et francophone

éduscol : Tablettes tactiles : retours d'expérimentations et potentialités pédagogiques


Veille Éducation Numérique - publication du Centre de documentation de la DGESCO.
Abonnement : https://listes.education.fr/sympa/subscribe/veille-education-numerique
Fil RSS : http://eduscol.education.fr/veille-education-numerique/fil/RSS
Voir aussi les dossiers documentaires : http://eduscol.education.fr/numerique/dossier